PDA

Voir la version complète : Cheb Mami libre le 23 mars après l'accord donné à sa libération conditionnelle



Toufik
16/03/2011, 17h44
La star algérienne du raï Cheb Mami, condamné à cinq ans de prison en 2009 pour tentative d'avortement forcé de son ex-compagne, devrait être libérée le 23 mars après que sa demande de libération conditionnelle a été accordée. C'est "une victoire", "on attend ça depuis longtemps", a déclaré son avocat, Me Khaled Lasbeur.

Condamné le 3 juillet 2009 à 5 ans de prison, le chanteur avait fait la semaine dernière une nouvelle demande de libération conditionnelle pour laquelle le parquet avait donné un avis favorable. Il avait déjà fait en octobre une demande de libération conditionnelle parentale pour s'occuper de son fils de deux ans, né durant sa cavale en Algérie, qui avait été rejetée.Cheb Mami a été condamné notamment pour des "violences" avec circonstances aggravantes en 2005 à l'encontre de Camille, une photographe de presse de 43 ans, avec laquelle il entretenait une liaison.

Elle avait raconté avoir été amenée de force en août 2005 dans une villa à Alger après avoir annoncé sa grossesse au chanteur, qui y était opposé. Elle dit y avoir été droguée et séquestrée, affirmant que deux femmes et un homme ont tenté de lui faire un curetage. Elle a finalement donné naissance à une fillette aujourd'hui âgée de quatre ans.Après deux ans de fuite en Algérie, le chanteur s'était présenté à la justice, alors que par ailleurs sa carrière semblait au point mort.

Le Figaro