PDA

Voir la version complète : Liberte cherie.........................pour ou contre la liberte???????



ahmeddamien
06/05/2011, 13h40
Libres.....................
« Fais ce que tu veux » dit Aleister Crowley, peut-on dire cela à un enfant ? A mon avis non ! Et je considère que toute personne inconsciente des conséquences de ses actes est un enfant ! Autrement dit j’estime que nous sommes (d’une certaine manière) des enfants jusqu’à notre mort, car nous ne cessons de faire des erreurs et d’apprendre. Et bien arrogant serait l’humain qui dirait qu’il sait tout (il faudrait d’ailleurs se méfier comme la peste d’un tel homme). Comment peut-on être libre sans tout connaître ? Car votre ignorance peut vous conduire dans une prison sans que vous ne le sachiez. Je prends par exemple ces femmes qui prennent la liberté de disposer de leur corps comme bon leur semble. Ces femmes qui font souvent de la chirurgie esthétique et cela finit mal. Car elles semblent ignorer que leur corps n’est pas aussi malléable que de la pâte à modeler et peut donc subir des dommages irréversibles. On parle de liberté mais en fait elles font cela pour séduire et elles sont donc (réellement) prisonnières du regard des autres. Elles se croient libres mais en fait elles sont les plus grandes prisonnières car incapables finalement d’exister par elle-même. Alors on peut se demander pourquoi certains veulent être libres. Il est logique qu’un prisonnier veuille être « libéré » de ses chaînes ou de sa cage (que celle-ci soit liée à son physique (handicapé) ou non). Ceci est naturel. On a dit aussi qu’on voulait libérer les femmes de certaines entraves (mouvement féministe). Je me dis qu’il y avait sans doute du bien là-dessous et que certains des gens qui ont mené ces luttes étaient de bonne foi. Mais je l’ai déjà dit dans un autre texte certaines aptitudes que nous avons de naissance nous enferment dans certains « rôles » que nous le voulions ou non. Une femme est prédisposée bien souvent à être une mère et donc à porter la vie. Si
(toutes) les femmes refusent par exemple ce rôle on comprend bien que le genre humain aura un problème. Je pense qu’il y a un certain nombre de règles qui doivent régir nos vies, de la même manière que si la terre quitte de son orbite on imagine un peu le chaos qui en résultera pour les êtres vivants de la planète bleue. Tout l’univers obéit à des lois alors qu’est-ce qui pourrait faire croire à certains qu’ils pourraient échapper à cette règle « universelle ». Ceci est de la folie, mais notre plus grande faiblesse est sans aucun doute qu’il n’y a (presque) aucune limite à notre imagination. Ceci est vrai car comme je l’ai dit nous sommes tous d’une certaine manière des enfants ! Quand je vois certains scientifiques trépigner d’impatience pour les découvertes que devrait permettre le collisionneur de hadrons, je revoir des Oppenheimer et je me demande quel « monstre » va apparaître cette fois.
Parfois certaines personnes estiment qu’elles ne sont pas assez belles, pas assez riches etc… Mais elles ne se demandent par rapport à qui et par rapport à quel système ? Qui met ces idées dans leurs têtes et surtout pourquoi ?
Quand je vois des filles qui estiment qu’elles sont trop grosses parce qu’elles voient des mannequins anorexiques dans les magazines là ça me pose un problème et je m’interroge sur la maturité de ces filles. Elles ne pensent plus par elles-mêmes, mais elles sont sous influence. Comme d’autres qui pensent qu’imiter leur idole, les rend plus « cool ». Certains ont l’impression d’exister en adorant une idole comme Johnny Hallyday ou Michael Jackson, c’est en fait pathétique. Je pense aussi à la vie tragique de Lolo Ferrari à qui l’on répétait quand elle était petite qu’elle n’était pas belle.
Toute sa vie durant elle semble avoir voulu échapper à ces remarques blessantes qui étaient comme une sorte de prison pour elle. Mais elle a essayé de fuir cette prison pour finalement arriver dans une prison pire. Il faut quelques fois il est vrai trouver la source de comportements anormaux dans l’enfance (et les mots ont souvent une puissance terrible sur les esprits, je pense que des mots durs sont des attaques spirituelles surtout quand ils sont répétés continuellement). Des dictateurs comme Staline et d’autres n’ont apparemment pas eu une enfance agréable. Un enfant frustré peut à ce que j’ai pu observer devenir un monstre terrible. Je pense que la nature ayant horreur du vide et tout se transformant (pour paraphraser Lavoisier), si on en empêche un enfant de vivre son enfance, il ne peut que devenir anormal. Mais il est clair aussi que si on n’impose aucune barrière à un enfant il deviendra aussi un être immoral. Il nous faut trouver un juste milieu et il est donc nécessaire qu’un enfant soit entouré par des parents équilibrés (c’est en quelque sorte comme une réaction en chaîne) et une société saine. Nous ne pouvons complètement isoler nos enfants de la société avec tous les avantages et les risques que cela comporte. L’influence de la télé par exemple est très forte sur les petits bouts de choux. L’influence aussi de leurs amis à l’école, de leurs enseignants ou des gens dans la rue. J’ai écouté des « anciens » qui disaient que dans le temps quand des jeunes faisaient des bêtises dans la rue, il y avait des gens pour les recadrer. De nos jours les passants les observent faire des bêtises sans réagir. Je me rappelle aussi quand j’étais au Maroc, un jeune de 12 ans je crois avait manqué de respect à mon cousin. Mon cousin lui a flanqué une belle frousse et les jours d’après voyant mon cousin, il le saluait respectueusement. Il a suffi d’un petit recadrage pour en quelque sorte « rectifier » le comportement de ce gamin. Mais quand les parents ET la société démissionnent là ça devient grave. Car la société en refusant son rôle d’éducateur a contribué à pourrir toute une génération. On parle d’interdire la « fessée »

et puis quoi encore ? A ce que je sache moi et mes frangins on a tous eu droit à la fessée, aux gifles et ça nous a souvent remis les idées en place.
Parler de liberté n’a aucun sens si on ne parle pas d’abord des limites qu’un humain ne doit pas franchir et si on ne lui explique pas les conséquences qu’il subira s’il franchit les limites. Parce que c’est facile d’interdire sans expliquer pourquoi on interdit, quand il faut expliquer c’est beaucoup plus compliqué.

ALORS
LIBERTE CHERIE.........................ETES VOUS POUR OU CONTRE LA LIBERTE???????

LIEN Libres (http://www.alterinfo.net/Libres_a46175.html)

au_gré_du_vent
08/05/2011, 12h38
salam grand fere

Là tout de suite, je n'ai pas le temps ou l'énergie de lire le sujet, mais je te promets de le faire à tête reposée dés que possible pour te donner mon vais; d'autant que je voulais lancer un sujet dans ce sens: quelles sont les limites de notre liberté? quelles sont les limites de la liberté de l'autre?

ahmeddamien
08/05/2011, 12h41
ouiiii
et vide ta boite....lol
ca deborde

au_gré_du_vent
08/05/2011, 12h54
ouiiii
et vide ta boite....lol
ca deborde

c'est fait:)
je trouve que la boite n'a pas une grande capacité:)

ahmeddamien
09/05/2011, 11h19
bonjour
je pense cet article mets bien en balance ce qu est la femme dans le monde traditionnel
c est a dire une épouse,une mère,le berceau de la science,une femme qui peut avoir sa place dans la société...A l'opposé le mythe de la femme occidentale "annobli" par une beauté factice qui veut a tout prix égaler l 'homme.Cela au détriment de chercher la complémentarité...
dans les 2 cas la liberté est illusoire...la dépendance vers un bien ou vers des valeurs futiles reste dépendance... Accepter notre valeur de"abd" serviteur de l Un est la porte de la réalisation.

au_gré_du_vent
10/05/2011, 17h40
Je trouve que l'auteur dit vrai en gros mais exagère un peu.
Il est vrai que l'on ne peut éduquer un enfant sans lui fixer de limites car alors il ne comprendra pas le jour où on lui signifiera que ceci ou cela est interdit.
Mais de là à dire que nous sommes tous des enfants, c'est exagéré.
Sans erreurs, pas d'évolution ni d'apprentissage.

ahmeddamien
10/05/2011, 18h19
Bess???..............................

au_gré_du_vent
10/05/2011, 19h01
Bess???..............................

c'est à dire?:)

ahmeddamien
11/05/2011, 19h37
seulement....en souri

au_gré_du_vent
11/05/2011, 20h02
ça j'avais compris, mais entre souri et syrien la différence est grande :)
j'ai du reflechir deux secondes en me disant mais que vient faire la souris là dedans? mdr

au fait, ça me fatigue un peu tous ces sujets qui se ramenent aux femmes, et je crois comprendre que c'est ce dont tu veux insister here.

Moi, je veux qu'on parle de liberté tout court

ahmeddamien
11/05/2011, 20h06
Tafadeuli ourti...

sylvie2609
11/05/2011, 21h26
Salam Ahmed et au gré
c'est pas toi qui disait que c'était mieux d'écrire français ?

au_gré_du_vent
12/05/2011, 20h09
je te traduis ma chere Sylvie: Ahmed me prie de commencer le sujet: tafadeul c'est vas-y ou allez-y
ourti (et là je vais le corriger: normalement il devrait ecrire oukhti) c'est ma sour
est ce clair?:)

Ahmed, je ne peux m'pecher de penser à un détail: quand par exemple, je parle arabe ou kabyle devant quelqu'un qui ne comprend pas, aurais-je dépassé les limites de ma liberté? aurai-je outre passé les limites de la liberté de l'autre? Celle de Sylvie par exemple?:)

Plus généralement, comment savoir que nous pietinons le terrain de la'utre, que notre liberté a atteint ses limites? quand set ce que nous avons le droit de dire à la'utre: là basta, plus un pas de plus?

Je me le demande:vava:

ahmeddamien
12/05/2011, 20h13
SALUT SYLVIE
TU AS RAISON

je te traduis ma chere Sylvie: Ahmed me prie de commencer le sujet: tafadeul c'est vas-y ou allez-y
ourti (et là je vais le corriger: normalement il devrait ecrire oukhti) c'est ma sour

ma soeur....normalement elle ecrit....mais bon...mdr

ahmeddamien
12/05/2011, 20h15
je te traduis ma chere Sylvie: Ahmed me prie de commencer le sujet: tafadeul c'est vas-y ou allez-y
ourti (et là je vais le corriger: normalement il devrait ecrire oukhti) c'est ma sour
est ce clair?:)

Ahmed, je ne peux m'pecher de penser à un détail: quand par exemple, je parle arabe ou kabyle devant quelqu'un qui ne comprend pas, aurais-je dépassé les limites de ma liberté? aurai-je outre passé les limites de la liberté de l'autre? Celle de Sylvie par exemple?:)

Plus généralement, comment savoir que nous pietinons le terrain de la'utre, que notre liberté a atteint ses limites? quand set ce que nous avons le droit de dire à la'utre: là basta, plus un pas de plus?

Je me le demande:vava:

ben a mon avis ca devient question de vie en société
si le 3eme comprends pas on avance moins bien
que si tout le monde pige

sylvie2609
12/05/2011, 20h17
bonsoir au gré

Tu as la liberté d'écrire et de parler comme tu le veux .... et tu n'outrepasses pas les limites de la liberté de l'autre et surtout pas la mienne !!
Je cherche juste à suivre le forum et quand je ne comprends pas je demande ; d'ailleurs je ne peux que vous féliciter de votre français ..
bonne soirée Au gré

au_gré_du_vent
12/05/2011, 20h37
ravie de te voir en ligne Sylvie:)

J'ai pris cet exemple^pour deux raisons: d'abord parce qu'il s'était présenté en toute evidence dans cette discussion, ensuite parce que pas plus tard que ce matin et 'avais montré mon mécontentement devant l'anarchie d'un groupe de femmes, et sans me rendre compte c'était en français que je parlais, là l'une d'elles m'avait dit "ma nefhemch el gawrya) (je ne comprends pas le français).
LKà, au leiu de lui répondre en rabe, je l'ai fait en kabyle.
Je n'ai pas eu envie avec mes "nerfs" de lui parler arabe. c'était aussi une façon pour moi da'rrter le débat avec elles.

ahmeddamien
12/05/2011, 20h56
salam ahmed et au gré
c'est pas toi qui disait que c'était mieux d'écrire français ?

comment vas tu sylvie
tu ne te montres pas.....

au_gré_du_vent
13/05/2011, 17h19
Un incident s'est produit y a pas longtemps dans mon voisinage et cela m'a laissé réflechir à la finesse de cette limite de la liberté de l'autre...

Dans un quartier un jeune homme recevait chez lui des gens disons "louches" selon certains critères et l'odeur des boissons alcoolisées s'est un peu répandue. Qaund cela s'est un peu trop répété au gout de ses voisins, ils sont allés le voir en lui signifiant qu'il vit parmi de "bonnes" familles et qu'ils ne supportaient plus ses fréquentations, le bruit courait qu'il recevait aussi des prostituées.

L'incident était clos...

Je me suis mis à me demander: ce jeune homme n'avit il pas le droit et la liberté de recevoir qui il veut chez lui? et les voisins sont ils libres de refuser certaines fréquentations qui pourraient nuire à la répoutation de leur quartier et donc la leur?

Où sont dons les limites des limites de l'autre???

miange-midemon
13/05/2011, 17h43
Un incident s'est produit y a pas longtemps dans mon voisinage et cela m'a laissé réflechir à la finesse de cette limite de la liberté de l'autre...

Dans un quartier un jeune homme recevait chez lui des gens disons "louches" selon certains critères et l'odeur des boissons alcoolisées s'est un peu répandue. Qaund cela s'est un peu trop répété au gout de ses voisins, ils sont allés le voir en lui signifiant qu'il vit parmi de "bonnes" familles et qu'ils ne supportaient plus ses fréquentations, le bruit courait qu'il recevait aussi des prostituées.

L'incident était clos...

Je me suis mis à me demander: ce jeune homme n'avit il pas le droit et la liberté de recevoir qui il veut chez lui? et les voisins sont ils libres de refuser certaines fréquentations qui pourraient nuire à la répoutation de leur quartier et donc la leur?

Où sont dons les limites des limites de l'autre???

du moment que cette liberté est néfaste pour autrui, alors oui une limite devrait être instaurée!

au_gré_du_vent
13/05/2011, 17h56
mais qui a le droit et la liberté de l'instaurer?

du moment que cette liberté est néfaste pour autrui, alors oui une limite devrait être instaurée!

miange-midemon
13/05/2011, 18h05
mais qui a le droit et la liberté de l'instaurer?

la morale...!

au_gré_du_vent
13/05/2011, 18h14
es tu d'accord que tout est relatif?
la morale, qui en définit les criteres?

la morale...!

miange-midemon
13/05/2011, 18h26
es tu d'accord que tout est relatif?
la morale, qui en définit les criteres?

oui en generale c'est le cas tout est relatif

pour le critères de la morale, ca dépend si on se base sur le coté religieux ou tous simplement relations humaines! mais les valeurs restent les memes

sid23
24/06/2011, 17h25
la liberter est une signification qui demande a se faire réflichir car la nature est équilibre et puis si sa trouve que vous éte naturele tu dois étre équilibrer ;un éxemple du fleuve sa trajéctoir est toujour la méme distence et se qui fait avaler dans la nature est ausssi par la loi d'équélibre donc vous devez étre équélibré et pas libéré prené soit de votre équélibre.