PDA

Voir la version complète : Billet d’avion gratuit pour les grands malades démunis du Sud



kredence
27/11/2008, 19h54
Algérie : Billet d’avion gratuit pour les grands malades
Démunis du Sud

jeudi 27 novembre 2008.

En vertu d’une convention signée hier, entre le ministre de la Solidarité et Air Algérie, les personnes atteintes de maladies chroniques et de pathologies lourdes (cancer, diabète,


sida, insuffisance rénale et maladies cardiovasculaires) et habitant le Sud,ont droit à deux billets gratuits (un pour le patient et un pour son accompagnateur).

Ces billets sont valables pour des soins au niveau des structures de santé publique situées dans les wilayas d’Alger, d’Oran, de Constantine, de Annaba , de Sidi Bel Abbes, de Blida, de Tizi Ouzou, de Batna, de Tlemcen et de Sétif. Selon le ministre de la Solidarité nationale et de la Communauté algérienne établie à l’étranger, Djamel Ould Abbès, la situation sociale de ces familles démunies frise la pauvreté extrême. « Ces familles ne sont pas en mesure de payer un billet dont le prix oscille entre 20 000 et 25 000 DA », soutient-il. C’est pourquoi, dira-t-il, chaque partenaire doit prendre en charge 50% des frais de transport.

Le ministre rappelle que cette opération de solidarité s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale permettant la prise en charge totale des malades chroniques démunis des wilayas du Sud. « Nous avons une enveloppe budgétaire ouverte, tous les patients nécessiteux devant se rendre pour des soins dans les hôpitaux du Nord seront transportés gratuitement », a dit le ministre rappelant l’instruction du président de la République.

Et d’ajouter que conformément aux orientations du Premier ministre et suite à l’amendement de la loi relatif au projet, l’opération a été déjà lancée depuis quatre ans en faveur des malades qui doivent se déplacer pour des soins vers les grandes villes. Les wilayas concernées par cette opération sont au nombre de 13, en l’occurrence Adrar, Laghouat, Biskra, Béchar, Tamanrasset, Djelfa, Ouargla, El-Bayadh, Illizi, Tindouf, El-Oued, Ghardaïa et Naâma. Selon le ministre, toutes les mesures de contrôle et de surveillance sont prises pour parer au problème des fausses cartes médicales et éviter tout trafic. Djamel Ould Abbès n’a pas omis de rappeler que durant la période 2007-2008, le nombre de malades pris en charge était de 901 et que le budget alloué à cette action humanitaire a été de 7 milliards de centimes.

S.B. — Infosoir

kredence
27/11/2008, 20h02
Cela coutera moins cher que de construire des hopitaux au Sud a ces algeriens de 2eme classe.

Le racisme des gens du Nord a son paroxysme,la haine des gens du Sud se manifeste au quotidien.

On prefere distribuer des billets d'avions comme des friandises aux populations eloignes et desherites du grand Sud algerien que de leur construire des hopitaux et des centre de soins,

Le gouvernement prefere les envoyer en "excursion" force pour voir des medecin a Alger (la blanchatre) sans compter les frais d'hotel,les frais de transport a la charge de ses pauvres gens du Sud sans grande resource.

Il faut que les gens du Sud se revoltent pour que les gens du Nord se reveillent peut-etre a cette injustice flagrante.

On pille leur resources (gaz,petrole,or) et rn contrepartie,on leur donne des miettes.

C'est une insulte aux gens du Sud

SIMBEL
27/11/2008, 20h05
tres bonne initiative ,la solidarité dois servir a sa aussi :icon_neutral:un flic dans la mafia

kredence
28/11/2008, 04h29
Au moderateur.

Suite a une erreur de ma part,et j'en suis desole.

J'ai poste cet article sur la rubrique actualite internationale,alors que c'est

une information d'actualite nationale

Si vous pouvez le transferer au bon endroit.

Mes excuses,et mes remerciements