PDA

Voir la version complète : L'Algérie et le Maroc veulent coopérer dans l'agriculture



Toufik
20/06/2011, 15h05
Trois accords de coopération entre l’Algérie et le Maroc dans le domaine agricole ont été signés samedi à Alger, à l’occasion de la visite du ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche, M. Aziz Akhannouch.

Les accords conclus touchent à trois domaines, à savoir la recherche scientifique, la formation et la vulgarisation ainsi que la protection phytosanitaire. Ces accords ont été signés en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa et son homologue marocain.

Ils viennent en application du mémorandum d’entente et de coopération dans le domaine de l’agriculture et du développement rural, signé par les deux ministres fin avril dernier à Rabat.

L’accord cadre portant sur la protection phytosanitaire a été signé par les deux ministres. Il va encadrer les échanges d’expériences entre les deux pays dans le domaine de la lutte contre les maladies.

Cet accord constitue la base d’un plan opérationnel qui sera mis en oeuvre par l’Algérie et le Maroc en vue d’améliorer la protection des végétaux. Aux termes de l’accord, les deux pays “oeuvrent à protéger les végétaux conformément aux normes internationales relatives aux mesures phytosanitaires afin de prévenir la dissémination des organismes nuisibles sur leurs territoires à travers les échanges ou le transit des plantes, des produits et des articles réglementés soumis aux lois”, selon le ministère.


Concernant la recherche agronomique, l’accord a été signé par le directeur de l’Institut de recherche agronomique d’Algérie (INRA) et de celui du Maroc, respectivement, M. Foued Chehat et Mohamed Badraoui.

Les deux parties s’engagent, dans ce cadre, à “développer les relations dans le domaine de la recherche agronomique, à réaliser des études écologiques sur les écosystèmes forestiers et naturels, à améliorer la productivité des filières végétales et animales et la génétique des espèces végétales et animales”, a indiqué M. Badraoui.

M. Chehat a souligné, pour sa part, l’importance de cet accord vu les grands problèmes qu’auront à vivre les deux pays dans les prochaines décennies en matière notamment des changements climatiques, la biodiversité et la protection des végétaux.

Dans le domaine de la formation, les deux pays oeuvrent à échanger leurs expériences par l’organisation de formations, la diffusion de l’information scientifique et technique et l’organisation de manifestations scientifiques.

Intervenant à l’issue de la cérémonie de signature de ces accords, M.Benaïssa s’est réjoui de la mise en oeuvre du mémorandum d’entente signé en avril.

Liberté Algérie

la terre
22/06/2011, 20h48
c'est une tres bonne idée.
depuis que le départ scandaleux des marocains,nous n'avons plus relevé la tete en agriculture.
on exportait la patate et maintenant ce tubercule est importé . il y a eu des années ou la pomme de terre d'importation etait bonne à jeter.

ahmeddamien
04/07/2011, 23h03
les marocains bougent plus dans le domaine
ils exportent les petits fruits....fraises...framboises
nottament vers l europe

pourquoi pas vous????