PDA

Voir la version complète : La curiosité... un défaut?



au_gré_du_vent
15/07/2011, 17h50
La curiosité chez l’enfant est-elle un vilain défaut ou une qualité ?

Dans notre société, la curiosité est souvent assimilée à un défaut. Il est vrai que parfois, la curiosité fait prendre des risques dangereux comme jouer avec une prise électrique, tirer la queue d’un chien méchant ou se pencher au balcon. Dans une certaine mesure, la curiosité traduit tout simplement le bon développement d’un enfant. En grandissant, si l’enfant conserve ce caractère, il deviendra un adulte curieux, recherchant toujours plus de savoir.

La curiosité n’est pas un défaut

On peut distinguer deux types de curiosité : la curiosité saine et la curiosité malsaine. Cette dernière, qualifiée de vilain défaut, est un caractère approprié aux adultes mais pas aux enfants.
Distinguer les curiosités saines et malsaines

Tant que les curiosités ont attrait à l’apprentissage, à l’acquisition de connaissances comme celles des enfants, elles apportent des effets positifs quant à l’intelligence de l’enfant. En revanche, les curiosités qui visent à transgresser des règles, à interférer dans la vie privée d’autrui, sont effectivement des vilains défauts.

La curiosité de l’enfant

Chez l’enfant, la curiosité n’est pas un défaut car il n’a pas encore de mauvaise intention vu qu’il ne sait pas encore faire la différence entre le bien et le mal et ne connait pas les interdits. Pourtant, la curiosité peut parfois l’emmener à se mettre en danger, il est donc important qu’un adulte veille à sa sécurité et commence à lui indiquer les balises à ne pas franchir. Les enfants trouvent plaisir à faire ce qui est interdit, mais ce caractère relève davantage d’un désir d’autonomie et d’affirmation de soi que de curiosité exclusive.

Contrôler la curiosité en cas de débordement

Pendant le passage de l’enfance à l’adolescence, la curiosité de l’interdit commence à apparaître, comme chercher les cadeaux de noël, écouter aux portes, regarder sous les jupes des filles. Cette attitude est encore normale dans le développement de l’enfant. En revanche, si ce comportement devient une habitude, il peut effectivement devenir un défaut perturbant et nécessite éventuellement les conseils d’un spécialiste comme un psychologue par exemple.

La curiosité de l’enfant à différentes étapes de sa vie

Les enfants de moins de six ans sont les plus curieux, et en grandissant, ils apprennent plus de choses et ne posent plus trop de questions. En encourageant la curiosité de l’enfant, les adultes l’aident à développer son imagination et sa créativité, ce qui contribue aussi à forger sa personnalité en général.

La curiosité du bébé, un signe de bon développement et d’éveil

La curiosité est un caractère inné chez l’homme et les bébés sont des êtres curieux de tout. Ainsi, la curiosité leur permet de s’épanouir, d’exprimer leurs sentiments et leurs pensées, de comprendre par exemple pourquoi un objet fait du bruit, pourquoi un autre bouge et cet objet-là est froid. C’est dans cet esprit que les bébés s’amusent davantage avec des objets autres que leurs jouets. De plus, la curiosité l’aide à prendre connaissance de son environnement tels que les différentes formes des objets, les couleurs etc. Concernant les parents, le moyen le plus sûr pour assurer la sécurité des bébés et pour être en paix à la maison est de laisser les enfants dans leur parc à longueur de journée. Pourtant, si les bébés ont ce caractère inné, ils ont besoin d’assouvir cette curiosité. Donc, il est préférable de leur en laisser l’occasion tout en les surveillant de près.

La curiosité nécessaire pour grandir et pour apprendre

En grandissant, la curiosité des enfants changent de forme, elle s’exprime dans le langage lorsque l’enfant commence à parler, vient alors l’âge des pourquoi vers 3 ans. A cet âge, les enfants aiment poser des questions sur tout, allant des plus simples aux plus structurées. Par conséquent, pour assouvir leur curiosité qui révèle un bon développement de l’enfant, les parents doivent accorder une grande importance à ces questions et des réponses satisfaisantes assurent le bon équilibre des enfants. En effet, les questions non élucidées tonitruent dans la tête des enfants, qui tentent de chercher des réponses par leur propre moyen. Par exemple pour savoir si le chat sait nager et que personne n’a bien voulu apporter de réponses, le chat peut se retrouver mort dans l’évier ou le lavabo pour une expérimentation réelle

La curiosité de l´enfant est un vilain défaut ? (http://www.pipelette.com/bien-etre/enfant/education/la-curiosite-chez-enfant.html)

Mekrouda
15/07/2011, 18h09
mais qu'en est-il des enfants qui montrent peu de curiosité, cela veut dire qu'ils sont mentalement limités?

au_gré_du_vent
15/07/2011, 18h18
Je ne pense pas qu'on puisse juger comme cela, cela dépend de plusieurs paramètres: son environnement, ses parents, les gens qui l'entourent.

Personnellement, je serai plus à l'aise avec un enfant curieux de tout, sauf qu' il faudra être à sa hauteur et ce n'est n'est pas facile! c'est tout un boulot que de le suivre!

Mekrouda
15/07/2011, 18h22
Je ne pense pas qu'on puisse juger comme cela, cela dépend de plusieurs paramètres: son environnement, ses parents, les gens qui l'entourent.

Personnellement, je serai plus à l'aise avec un enfant curieux de tout, sauf qu' il faudra être à sa hauteur et ce n'est n'est pas facile! c'est tout un boulot que de le suivre!

je dis ça, car je lis souvent ou entend des pédo-psychiatres qui rassurent les parents d'enfants très curieux que c'est bon pour leur développement psycho-moteur, etc, mais personne ne rassure les parents d'enfants qui montrent peu d'intérêt pour ce qui les entourent!!!!
Pour moi, je vais dire un truc pas très commodes, mais j'aime pas les enfants ^^ donc tant qu'ils sont loin de moi, ça me va :eusa_whistle:

au_gré_du_vent
15/07/2011, 19h55
sorry Mek, j'étais occupée justement avec des enfants :)

je dis ça, car je lis souvent ou entend des pédo-psychiatres qui rassurent les parents d'enfants très curieux que c'est bon pour leur développement psycho-moteur, etc, mais personne ne rassure les parents d'enfants qui montrent peu d'intérêt pour ce qui les entourent!!!!
je pense et c'est juste un avis que les pédo-psychiatres rassurent ceux qui les sollicitent car inquiets, les parents des enfants "non curieux" ne le sont peut être pas puisque pas embêtés.

je dis une bêtise? lol


Pour moi, je vais dire un truc pas très commodes, mais j'aime pas les enfants ^^ donc tant qu'ils sont loin de moi, ça me va :eusa_whistle:

je pense qu'avec les tiens la donne changera;)

J'adore les enfants et leur monde, St- exupéry a dit fi ma ma3nah dans 'le petit prince' qu'on doit s'élever pour atteindre le niveau d'un enfant.

Et dire qu'on pense baisser de niveau pour atteindre ces petits anges:)

Mekrouda
15/07/2011, 20h14
sorry Mek, j'étais occupée justement avec des enfants :)
pas de souci, leur monde est meilleur que le notre :)


je pense et c'est juste un avis que les pédo-psychiatres rassurent ceux qui les sollicitent car inquiets, les parents des enfants "non curieux" ne le sont peut être pas puisque pas embêtés.

je dis une bêtise? lol

peut être...quoi que c'est plus stressant d'avoir un enfant qui ne s'intéresse pas trop à ce qui l'entoure...enfin, je vais chercher dans ce sens...



je pense qu'avec les tiens la donne changera;)

J'adore les enfants et leur monde, St- exupéry a dit fi ma ma3nah dans 'le petit prince' qu'on doit s'élever pour atteindre le niveau d'un enfant.

Et dire qu'on pense baisser de niveau pour atteindre ces petits anges:)
ma devise : que chacun se contente d'aimer ses propres enfants, le monde se porterait mieux :o je sais tout un programme :discours:

je ne sous estime pas leur monde, bien au contraire, j'estime que les adultes ont peu de respect envers les enfants, et que pour eux, ils se limitent au role de joujous pour grands!

au_gré_du_vent
15/07/2011, 20h33
Je pense aussi que les adultes par leur influence souvent néfaste et croyant bien faire coupent dans le temps les ailes de ces petits anges, les freinent dans leur soif de savoir et tuent leurs rêves.
Souvent les parents veulent les façonner à leur manière et aspirent à travers eux à réaliser des rêves qui leurs sont propres.

le résultat n'est pas toujours beau.