PDA

Voir la version complète : Commémoration de la disparition de Cheb Hasni



Toufik
12/09/2011, 16h46
De nombreuses activités artistiques et culturelles sont prévues du 24 au 30 septembre à Oran en hommage posthume au chantre du raï sentimental.
Cette manifestation, qui se tiendra sous le slogan "L'Algérie ne t'oublie pas", a pour objectif la commémoration du riche parcours de ce raï lover, a précisé l'Association de promotion et d'insertion de la chanson oranaise (Apico), l'organisatrice de cet événement.

Plusieurs vedettes de la chanson algérienne et maghrébine -dont les noms ne sont pas encore dévoilés- sont attendues à cet événement coïncidant, pour rappel, avec le 17e anniversaire de la disparition de Cheb Hasni. Un gala sera animé dans ce cadre au Palais des sports Hamou Boutlélis, a indiqué l'Apico, ajoutant la tenue de trois tables rondes autour du patrimoine musical et des cultures populaires. Seront également proposées au public des projections de films et documentaires comportant des séquences de ses concerts et de ses entretiens avec la presse et des personnalités culturelles. Un tournoi de football a été programmé pour la circonstance, a-t-on signalé, rappelant que Hasni vouait une grande passion pour ce sport. Né en 1968, Hasni Chakroun était adulé par les jeunes algériens des deux côtés de la Méditerranée. Il exerçait une grande fascination auprès de la jeunesse algérienne. Il a grandi dans un quartier populaire à Oran: "Gambetta".

A sa naissance, ses parents étaient très heureux et personne ne savait que ce petit bébé deviendra une star de la chanson algérienne, plus particulièrement du Rai. Timide durant son enfance, quelque chose d'indescriptible le différenciait des autres enfants: étaient sa douceur, sa sincérité et sa gentillesse avec les gens qui l'appréciaient énormément. A l'âge de 6 ans, Hasni entre à l'école fondamentale. Il aime beaucoup jouer dans la cour de l'école où il s'amuse avec ses camarades de classe.

Toute personne qui a connu Hasni a remarqué sa timidité, mais qui ne l'a pas empêché de passer au CEM "Bachir Kabassi". Sa gentille maman lui souhaitait le succès dans ses études car elle espérait toujours pour lui un grand avenir et demandait au bon Dieu qu'il le protège pour le voir grand médecin, ingénieur, et pourquoi pas pilote! En quatrième, Hasni commence à en avoir assez des études et s'est habitué à sécher l'école. Son instituteur a remarqué ses absences régulières, l'avertit plusieurs fois; et quand ses parents ont été mis au courant ils ont cherché un moyen de le faire revenir sur sa décision de quitter l'école, en vain: Hasni a déjà décidé que sa carrière sera artistique.

Surnommé également le Rossignol du raï, sa carrière démarrera en 1986. Hasni Chakroun a 18 ans et enregistre sa première cassette dans laquelle il interprète une chanson en duo avec la sulfureuse Chaba Zahouania. Il va inventer un style: le raï sentimental! S'ensuivront plus de 150 albums en 8 ans. Il mourut assassiné à l'âge de 26 ans, le 29 septembre 1994 à 11h58, à l'angle de la rue où il vivait avec ses parents, originaires de Mascara.

Un film intitulé Hasni, la dernière chanson sera réalisé plus tard par Laïb Messaouden sur sa mémoire. Malgré les quelques oppositions émises par la femme de Hasni, ce film, au départ controversé, finira par sortir sur le grand écran. D'aucuns se souviendront à jamais de ses fameuses chansons, Gaâ Enssa, Galou Hasni mat ou encore El Visa, l'un de ses derniers tubes qui se vendra à plus de 250.000 exemplaires. Une fois que le «Julio Iglesias Oranais», sorti des fêtes traditionnels et mariages qu'il animait dans sa ville, puis transporté sur les grandes scènes, il conaître hélas une fin tragique puisque des fanatiques ne voudront pas de sa voix qui chante la tolérance, l'amour et la paix.

Le 29 septembre 1994, il est assassiné dans son quartier d'Oran (Gambetta) à l'âge de 26 ans. Sa mémoire reste très vivace chez la jeunesse algérienne des deux rives de la Méditerranée. Il laisse derrière lui l'image d'un homme martyr et reste l'idole de toute une génération.

L'année suivante, le 15 février 1995, ce sera au tour du producteur de raï, Rachid Baba Ahmed, d'être assassiné dans le même contexte. Artiste victime de l'intégrisme, Cheb Hasni repose au cimetière Aïn Beïda d'Oran, laissant derrière lui des millions de fans à travers le monde qui le pleurent encore aujourd'hui.

L'Expression

au_gré_du_vent
12/09/2011, 22h16
une belle voix qui a été éteinte

yasmi
12/09/2011, 22h22
Allah irahmou, grande perte pour la musique algérienne.
Ses chansons sont inoubliables et éternelles.

au_gré_du_vent
12/09/2011, 22h31
j'aime bien cette chanson par exemple

http://www.youtube.com/watch?v=E6EkrrTkIMY

ahmeddamien
12/09/2011, 22h43
commemoration aussi de la disparition de radia
ahhhhhh
snif

au_gré_du_vent
12/09/2011, 22h47
sorry
je ne partage pas tes snif

commemoration aussi de la disparition de radia
ahhhhhh
snif

ahmeddamien
12/09/2011, 23h23
Grrrrr
lol

Kalice
16/09/2011, 23h49
17 ans déjà..J'ai l'impression que c'était hier.