PDA

Voir la version complète : L’Algérie amorce une ouverture prudente de son agriculture aux investisseurs étranger



Toufik
27/09/2011, 06h53
Près de 18 mois après l’annonce du projet, l’Algérie vient de franchir un premier pas en vue d’ouvrir partiellement le secteur agricole à l’investissement étranger.

Le gouvernement veut privatiser quatre fermes pilotes. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé ce lundi 26 septembre par la Société de gestion des participations « productions animales » Proda pour constituer une liste restreinte (short list ) d’investisseurs nationaux et étrangers intéressés pour prendre des parts dans quatre fermes pilotes.

La première ferme est située à Taadimt à Ain Defla, la deuxième à Sidi Naili dans la wilaya de Tiaret, la troisième est située à Bougtob dans la wilaya d’El Bayadah et la quatrième à Driss Amor à Biskra, selon la Proda.

L’ouverture du capital de ces fermes transformées en sociétés par actions se fera suivant la règle dite 49/51 – l’Etat gardera la majorité du capital (au moins 51 %) –, selon la même source. Mais « les terres et les bâtiments de production rattachés à ces fermes pilotes, sont et demeureront la propriété de l’État », a ajouté Proda.

Ces terres et bâtiments sont mis à la disposition des fermes pilotes par voie de concession, a précisé la même source. Le gouvernement n’a pas précisé si d’autres fermes seraient proposées à la privatisation prochainement.

tsa-algerie.com

yasmi
28/09/2011, 21h02
C'est une bonne nouvelle en partie, je ne voudrais pas que des multi nationales telles que Monsanto, qui est remis en cause, s'accapare une majorité des terres et spécule et laisse les petits exploitants dans la misère.

M'siquine
28/09/2011, 22h23
Notre agriculture est en berne depuis bien longtemps, je ne sais pour quel motif ! Son immersion dans la famille des producteurs agricoles étrangers pourrait la réveiller de sa léthargie. Une expérience de plus ou de moins ne lui fera pas autant de mal que lui ont déjà fait les autres !

Electron
19/12/2011, 19h35
Moi je pense comme Yasmi qu'il faut protéger notre agriculture des grandes sociétés occidentales qui font passer l'argent avant la santé des terres et des êtres vivants.

L'Algérie doit tenter d'avoir une agriculture auto-suffisante ce qui ne sera pas le cas si elle laisse les firmes prendre pied en Algérie et faire ce qu'elles veulent.
Nous dépendrions alors beaucoup de ces firmes et n'oublions pas que ces firmes sont le plus souvent américaines donc il faut être prudent et se garder contre une éventuelle influence politique étrangère sur notre agriculture, celui qui contrôle l'agriculture contrôle la faim et donc la possibilité de créer des problèmes économiques d'où l'Algérie aurait du mal à sortir.
On dira que je suis un peu parano mais comme on dit "prudence est mère de sûreté".

ahmeddamien
19/12/2011, 19h38
C est vrai
mais pour les prteger il faudrait les exploiter
sinon
la majorite des paysans mettent des zeytouns ....ou font du ble.........
Car ca ne fait travailler que tres peux

Electron
19/12/2011, 20h02
Je ne connais pas bien le fonctionnement de l'agriculture en Algérie, mais je sais qu'elle ne doit absolument pas copier les pays en developpement qui se sont déjà fait avoir et dont les paysans dépendent maintenant des brevets sur les graines de monsanto par exemple, ces paysans souffrent beaucoup et se révoltent souvent, révolte alors étouffée dans le sang par les autorités, je ne souhaite pas que cela arrive en Algérie, souhaitons que le président saura rester sur le qui-vive et protéger son pays et notre pays à tous.

ahmeddamien
19/12/2011, 20h54
sur le site du FAO
il y a une carte des terres bouffees en afrique par les multinationales occidentales
affolant

heureusement que l algerie garde son pays

yasmi
19/12/2011, 21h39
L'erreur qu'a fait le gouvernement, en pensant bien faire. C'est d'avoir distribué des aides aux agriculteurs sans
un contrôle stricte. Il aurait fallu leur donner une formation, créer des entrepots de stockages car ils font défaut,
faciliter l'acheminement des produits ...
Beaucoup d'argent a été perdu et çà pour très peu de résultats.
Je reste persuadée que l'agriculture est l'un des secteurs startégiques que le pays peut développer pour enfin
diversifier l'économie.

la terre
19/12/2011, 22h17
Moi je pense comme Yasmi qu'il faut protéger notre agriculture des grandes sociétés occidentales qui font passer l'argent avant la santé des terres et des êtres vivants.

L'Algérie doit tenter d'avoir une agriculture auto-suffisante ce qui ne sera pas le cas si elle laisse les firmes prendre pied en Algérie et faire ce qu'elles veulent.
Nous dépendrions alors beaucoup de ces firmes et n'oublions pas que ces firmes sont le plus souvent américaines donc il faut être prudent et se garder contre une éventuelle influence politique étrangère sur notre agriculture, celui qui contrôle l'agriculture contrôle la faim et donc la possibilité de créer des problèmes économiques d'où l'Algérie aurait du mal à sortir.
On dira que je suis un peu parano mais comme on dit "prudence est mère de sûreté".

salam Electron ,sois le bienvenu :rose:

pour l'auto-suffisance de l'Algerie c'est "rapé" :hi: l'Algerie importe plus que la moitié de son alimentation .
le problème est là !

Electron
27/12/2011, 23h53
Merci la terre ;)


pour l'auto-suffisance de l'Algerie c'est "rapé"
j'espère que notre gouvernement y prendra soin bientôt !



Je reste persuadée que l'agriculture est l'un des secteurs startégiques que le pays peut développer pour enfin
diversifier l'économie.
Assurément Yasmi !!!