PDA

Voir la version complète : Alger-centre est sale



Toufik
14/08/2008, 17h24
Alger-centre est sale et ce n’est pas la campagne lancée par les services de la commune qui en changera l’aspect. Il n’est pas un quartier où l’on ne remarque pas des amas d’ordures.

Le laisser-aller des autorités autant que celui des habitants est stupéfiant. Chacun a une responsabilité, guère négligeable, dans cette situation qui prend les allures d’une fatalité poursuivant une ville qui n’est plus blanche comme se plaisent à l’appeler ceux qui l’ont connu petit et qui n’en gardent que des images écornées qu’on préfère accrocher aux murs. D’ailleurs, « faire négoce » de cartes postales attire grand monde : des philatélistes au petit pied et autres nostalgiques de cette époque ont fait florès dans les rues de cette commune. « L’Apc prévoit des actions de rattrapage devant toucher les aspects du cadre de vie urbain, en perspective de la rentrée sociale, la rentrée scolaire », peut-on lire, ébahi par un langage qu’on croyait ne retrouver que dans des manuels du bon apparatchik bien discipliné.

Mais sommes-nous condamnés à ne voir que dans le rétroviseur au risque de percuter un mur ou bien un amas de déchets laissés là par des agents de la voirie de l’APC ou ceux de Netcom. Problème de sémantique : au mot « zebalin » très répandu, l’on préfère celui de « nékaiyine », parce que ceux qui salissent, c’est nous... Et cette saleté est partout visible : point besoin de jouer les Monsieur Propre sur la place l’Emir, au marché Rédha Houhou (ex-Clausel), sur toutes les rampes, partout le même décor sale et repoussant.

« A quoi bon lancer des campagnes quand des actions peuvent être inscrites au quotidien d’une APC portée plus sur les besbousset et autres réceptions. Les caravanes et les campagnes ne peuvent changer seules la situation d’une APC », se désole-t-on. Cette campagne qui s’étalera sur 7 jours, comme l’expliquent les rédacteurs, aura-t-elle l’effet voulu « dans le coville de la société civile », convoqué par M. Zitouni, P/APC de la commune ? Rien n’est mois sûr. Lorsque l’on voit le mobilier encombrant installé, « pour la saison » sur l’esplanade attenante à la Grande Poste, l’on ne peut que douter.

Du jardin de la structure néo-mauresque, complètement défiguré par des travaux accomplis à la hâte en passant par… le passage sous-terrain, devenu un urinoir jusqu’aux rampes, même spectacle ahurissant. Sauf que ce même décor se retrouve sous les fenêtres des élus de l’APC où des décharges s’amoncellent. Le gérant de la librairie du Tiers-Monde y est confronté. Sa devanture se « remplit » à vue d’œil, alors qu’il n’a pas cessé de se rapprocher du P/APC pour avoir, relève-t-il, un bac. Une rengaine lui est servie : « Nous allons prendre en charge la question. » Pourtant, ce constat, guère reluisant, peut être extrapolé sur toutes les communes de l’Algérois. La mission que s’est donné le wali actuel, M. Addou en prenant ses fonctions en septembre 2004 ; nettoyer la ville, est-elle réalisée ? Beaucoup d’Algérois en doutent...

Par Nadir Iddir - El Watan

Desperado
14/08/2008, 20h51
Y a pas que Alger qui est sale...:non non:

aldjoumhouri
15/08/2008, 01h24
Y a pas que Alger qui est sale...:non non:

Et la résponsabilité n'incombe pas à l'APC uniquement !

AL-OUALI
15/08/2008, 22h50
La commune est seule responsable de la propreté de nos villes et villages.Les citoyens votent pour un maire.Celui-ci est donc responsable de l'hygiene,securité et cadre de vie de ses administrés.Les moyens pour assurer cela existent.C'est a lui qui s'est declaré competent d'assurer.

Desperado
16/08/2008, 01h05
Genre, tu veux que le maire instaure une contravention à chaque citoyen qui ose jeter par terre ses détritus ?

AL-OUALI
16/08/2008, 13h33
S'il le faut pourquoi pas?A paris,si tu laisses ton chien chier dans la rue,un pv de 130 euros te sera collé!En Algerie,c'est kif-kif,en principe.C'est une question de civisme!

dahmane1
19/06/2013, 18h46
S'il le faut pourquoi pas?A paris,si tu laisses ton chien chier dans la rue,un pv de 130 euros te sera collé!En Algerie,c'est kif-kif,en principe.C'est une question de civisme!

Faire comme les autres dans le bon sens et dans le bien, c'est l'idéal. imatatou el ada 3ani ettariq...

"Jets de mégots, déjections canines, dépôts sauvages d'ordures sur la chaussée… Parce qu'il constate que « les atteintes à la salubrité se multiplient » dans la capitale, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a demandé au ministre de l'Intérieur de quasiment doubler le prix des PV pour ce genre d'infraction.
Dans un courrier adressé à Manuel Valls le 14 septembre, l'élu socialiste lui demande de « valoriser à 68 € (NDLR : contre 35 € actuellement) le fait de jeter ou de déverser sur la voie publique ordure, déchet ou matériau en faisant passer de la deuxième à la troisième classe le niveau des contraventions ».

30 milliards de mégots dans nos rues

Estimant que les amendes sont actuellement « trop faibles pour dissuader les contrevenants », Bertrand Delanoë se dit confronté, « comme d'autres maires de grandes villes, à la difficulté de faire respecter les règles du vivre ensemble ». « Ces situations tiennent souvent à un manque de civisme malgré nos efforts d'information et d'incitation », insiste l'élu parisien, qui dit être confronté chaque année à « plus de 500 000 dépôts sauvages d'encombrants » sur les trottoirs."

bel1000
19/06/2013, 22h19
S'il le faut pourquoi pas?A paris,si tu laisses ton chien chier dans la rue,un pv de 130 euros te sera collé!En Algerie,c'est kif-kif,en principe.C'est une question de civisme!

a alger c'est pas le chien qui chie mais le proprio

dahmane1
19/06/2013, 22h37
a alger c'est pas le chien qui chie mais le proprio

oui comme dans toutes les capitales du monde et même partout, sauf qu'à Alger et dans toute l'Algérie l'Etat est carrément absent

salam bel1000

ahmeddamien
19/06/2013, 22h43
Faire comme les autres dans le bon sens et dans le bien, c'est l'idéal. imatatou el ada 3ani ettariq...

"Jets de mégots, déjections canines, dépôts sauvages d'ordures sur la chaussée… Parce qu'il constate que « les atteintes à la salubrité se multiplient » dans la capitale, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a demandé au ministre de l'Intérieur de quasiment doubler le prix des PV pour ce genre d'infraction.
Dans un courrier adressé à Manuel Valls le 14 septembre, l'élu socialiste lui demande de « valoriser à 68 € (NDLR : contre 35 € actuellement) le fait de jeter ou de déverser sur la voie publique ordure, déchet ou matériau en faisant passer de la deuxième à la troisième classe le niveau des contraventions ».

30 milliards de mégots dans nos rues

Estimant que les amendes sont actuellement « trop faibles pour dissuader les contrevenants », Bertrand Delanoë se dit confronté, « comme d'autres maires de grandes villes, à la difficulté de faire respecter les règles du vivre ensemble ». « Ces situations tiennent souvent à un manque de civisme malgré nos efforts d'information et d'incitation », insiste l'élu parisien, qui dit être confronté chaque année à « plus de 500 000 dépôts sauvages d'encombrants » sur les trottoirs."

QUEL INTERACTIVITE DAHMANE
tu n as mis que 5 ans pour repondre
c est du tac au tac
mdr

dahmane1
19/06/2013, 22h59
QUEL INTERACTIVITE DAHMANE
tu n as mis que 5 ans pour repondre
c est du tac au tac
mdr

douga, douga lol berzana tebe3 essouf disait Bouteflika dans ses premiers discours, rabi yachfih