PDA

Voir la version complète : Scandale à la française: Renault, des voitures à vivre… en Israël !



kredence
09/12/2008, 05h35
Scandale à la française

Renault, des voitures à vivre… en Israël !

Dire que l’annonce s’est faite en catimini, n’est pas réellement vrai. Quelques grands médias viennent de s’en faire l’écho: Renault – notre ex-régie nationale – vient de signer un protocole d’accord pour livrer en Israël des Mégane et des Kangoo électriques à la mi-2011.

Le Pdg de Renault, M. Carlos Ghosn vient d’annoncer la signature d’un accord de coopération avec une société américano-israélienne (Project Better Place - PBP) pour livrer des véhicules Renault en Israël.

PBP a été créé par un ancien de SAP, leader mondial des progiciels de gestion.

Cette annonce, réalisée conjointement avec M. Shimon Perez, président de l’état hébreu, officialise la volonté politique du gouvernement israélien de lutter contre le réchauffement climatique, la pollution de l’air et le surenchérissement du prix du pétrole.

Il faut dire que, selon les chiffres gouvernementaux israéliens (2007), 1250 israéliens meurent chaque année, victime de la pollution atmosphérique.

Cette annonce s’accompagne aussi d’une baisse de 30% de la fiscalité sur l’achat de ces véhicules, taxés normalement à 72%.

Le directeur général de Renault s’est félicité de cette innovation en soulignant que c’était la première fois qu’un tel accord pouvait être mené à bien, en liens étroits entre un gouvernement, un opérateur et un constructeur.

Le principe est calqué sur le système de la téléphonie mobile : la batterie de la voiture est louée et sera échangée auprès d’un des 500 000 points de recharges répartis sur le territoire.

L’automobiliste restant propriétaire de la carcasse du véhicule. Le coût mensuel devrait avoisiner les 60€, contre 200 actuellement.

L’objectif de Renault est de livrer dans un premier temps 100 000 véhicules, avant d’envisager d’implanter une usine directement sur place.

Selon Renault, cette opération est permise non seulement en raison du système de montage financier mais surtout parce que les Israéliens disposent d’un "petit" parc automobile (environ 1 million de véhicules) dont 90% ne roule qu’en moyenne 70 km/jour en circuit urbain.

L’autonomie prévue étant de 100 km/urbain jour.

Ainsi, après le Brésil où Renault livre des véhicules capables de consommer aussi bien de l’essence que du biocarburant, après les pays de l’Europe de l’Est où Renault est capable de livrer des véhicules bon marché, voilà que notre ex-régie nationale innove en se lançant dans la course au véhicule électrique, pour Israël…

De qui se moque-t-on en France ?

La question mérité d’être posée.

Largement subventionnées durant des décennies, l’ex-régie Renault est donc capable en moins de 3 ans d’exporter des véhicules électriques…

A l’heure du Grenelle de l’environnement, alors que le gouvernement vient d’imaginer un système de bonus/malus qui a dopé les ventes de 4x4 et autres grosses cylindrées avant la mise en place des pénalisations fiscales, alors que la France cherche par tous les moyens de réduire la pollution, les nuisances sur la santé et sa facture pétrolière, cette annonce est simplement une provocation au bon sens, à la citoyenneté et une insulte à tout l’argent apporté "volontairement" par tous les contribuables français" durant des décennies pour faire avancer le marché de la voiture française.

Quand l’on sait qu’il faut plus de 5 ans pour lancer une nouvelle voiture et que les industriels nous font croire qu’ils ont des difficultés quant à la mise au point des voitures électriques, la preuve est faite qu’au royaume du marketing automobile, non seulement on continue à nous prendre pour des "vaches à lait" mais en plus maintenant, pour des "imbéciles"…

http://www.naturavox.fr/Scandale-a-la-francaise.html

romance
09/12/2008, 08h44
bin moi je ne suis pas etonnée du tout car j ai toujours su que l on nous prenait pour les dindons de la farce :D

Sabrina
09/12/2008, 18h47
dindons de la farce et bouffon du roi