PDA

Voir la version complète : la pénurie des médicaments.



rabah m
16/01/2012, 19h21
bonsoir,
ça fait un bon moment qu'il y a une terrible pénurie des médicaments chez nous ,
j'ai deux filles , elles tombent périodiquement malade surtout avec le changement du climat ( l'angine . la rhino-pharyngite . bronchiolites . les allergies ....).
je les traitent chez un bon pédiatre Monsieur CHAOUI de kouba .un médecin d'une race qui se fait rare en Algérie surtout avec l'exode de nos meilleurs spécialistes en Europe.
, je profite de l'occasion pour le conseiller au gens qui ont des enfants souffrants des allergies respiratoires surtout.
le problème se pose quand il me délivre la fameuses ordonnance ,
il faut faire un parcours de combattant pour en trouver . et parfois ce n'est pas évident .sans parler des prix qui se double quotidiennement.
j'aimerais connaitre le rôle du ministère de la santé dans cette problématique .
que fait monsieur ould abbas pour procurer les médicaments pour ces petits enfants ?

yasmi
16/01/2012, 19h36
Je trouve que certains génériques pourraient être fabriqués en Algérie plutôt que de les importer.
C'est surtout préoccupant pour les diabétiques et ceux qui font des dialyses.
Allah ijib chiffa.

bel1000
27/01/2012, 14h56
Je trouve que certains génériques pourraient être fabriqués en Algérie plutôt que de les importer.
C'est surtout préoccupant pour les diabétiques et ceux qui font des dialyses.
Allah ijib chiffa.

on va mettre une mise au point ( mon vécu)
certains pharmaciens pour gagner plus ne veulent pas vendre les produits fabriqués par Saidal et preferent vendre des produits importés mais sans effets ( délai de péremption) c'est pourquoi beaucoup de malades se plaignent que les médicaments ( surtout pour l'hypertension) sont inefficaces et rejettent la faute sur les médecins.
a titre d'exemple l'aspirine fabriquée par Saidal ( je m'en sers depuis plus de 20 ans super efficace) coute 70 da mais certains ne la vendent pas pour vendre du poison importé à 150 da.
dans ce milieu beaucoup de trafic ( des importateurs soutenus par des chakhsiyates) importent n'importe quoi.
pour les pénuries:
un copain médecin m'a dit que les médicaments sont bloqués par le ministre , un copain infirmier m'a dit que les médicaments sont détournés par les médecins surtout les professeurs qui ont un second boulot dans les cliniques privées.
je connais des infirmiers qui ramenent des produits pour les vendre aux pharmaciens ou au cabinets et meme à des importateurs ( comme par exemple le fil , les radios, les réactifs)
et j'en connais aussi qui se ravitaillent dans la cuisine ( ils ne connaissent pas le marché ) chaque jour un sachet plein de provisions ou dans un caba et monsieur rentre content chez lui ( rouidjel) puis le vendredi kamis , riha et sef el awal.

la solution :
- PAS DE CLINIQUE PRIVEE SAUF POUR LES ACCOUCHEMENTS ( comme c'etait hier et ça marchait bien)
- PAS DE PETITE CHIRURGIE DANS LES CABINETS MEDICAUX
- pour ceux qui s'amusent à faire un tour à la cuisine simple : pas de licenciements mais une amende 4 fois le prix du sachet ( rira bien qui rira le dernier) donc si il prend un kg de viande ça va lui revenir à 5000 da et si pas content poursuite devant la justice ( cela risque de quadrupler aussi donc 20.000 , frais de justice et dédommagements)

il faut mettre le hola car le plus perdant dans l'affaire est le malade (il cotise mais ne reçoit pas les soins et est sous nourris j'en connais un bout je suis passé plusieurs fois à l'hosto)

la terre
27/01/2012, 22h09
on va mettre une mise au point ( mon vécu)
certains pharmaciens pour gagner plus ne veulent pas vendre les produits fabriqués par Saidal et preferent vendre des produits importés mais sans effets ( délai de péremption) c'est pourquoi beaucoup de malades se plaignent que les médicaments ( surtout pour l'hypertension) sont inefficaces et rejettent la faute sur les médecins.
a titre d'exemple l'aspirine fabriquée par Saidal ( je m'en sers depuis plus de 20 ans super efficace) coute 70 da mais certains ne la vendent pas pour vendre du poison importé à 150 da.
dans ce milieu beaucoup de trafic ( des importateurs soutenus par des chakhsiyates) importent n'importe quoi.
pour les pénuries:
un copain médecin m'a dit que les médicaments sont bloqués par le ministre , un copain infirmier m'a dit que les médicaments sont détournés par les médecins surtout les professeurs qui ont un second boulot dans les cliniques privées.
je connais des infirmiers qui ramenent des produits pour les vendre aux pharmaciens ou au cabinets et meme à des importateurs ( comme par exemple le fil , les radios, les réactifs)
et j'en connais aussi qui se ravitaillent dans la cuisine ( ils ne connaissent pas le marché ) chaque jour un sachet plein de provisions ou dans un caba et monsieur rentre content chez lui ( rouidjel) puis le vendredi kamis , riha et sef el awal.

la solution :
- PAS DE CLINIQUE PRIVEE SAUF POUR LES ACCOUCHEMENTS ( comme c'etait hier et ça marchait bien)
- PAS DE PETITE CHIRURGIE DANS LES CABINETS MEDICAUX
- pour ceux qui s'amusent à faire un tour à la cuisine simple : pas de licenciements mais une amende 4 fois le prix du sachet ( rira bien qui rira le dernier) donc si il prend un kg de viande ça va lui revenir à 5000 da et si pas content poursuite devant la justice ( cela risque de quadrupler aussi donc 20.000 , frais de justice et dédommagements)

il faut mettre le hola car le plus perdant dans l'affaire est le malade (il cotise mais ne reçoit pas les soins et est sous nourris j'en connais un bout je suis passé plusieurs fois à l'hosto)

une vraie clochardisation !