PDA

Voir la version complète : Nulle part!



baudelaire87
17/03/2012, 16h23
Soudain, sortie de nulle part
Dissipant l’obscurité d’un regard
Et d’un pas nonchalant assassine
Le somptueux matin qui se débine
Et une folle mèche de ses cheveux
Dérange l’élan de son souffle nerveux
Passant, aux lèvres un sourire
Frêle, n’ose pas devenir un rire
Et un parfum coule de ses hanches
Arrosant ma soif sans qu’il l’étanche
Et mon cœur que j’essaie de cloitre
Ignore s’il doit s’arrêter ou battre
Si devant cette beauté sincère
Il doit fuir ou déguster la douleur
Si parfois accepter de mourir
Suffit d’éprouver l’amour et le dire.
Disparue, ne laissant derrière elle
Qu’une douleur et quelques séquelles
Qu’une vague envie de comprendre
Où une telle beauté peut se rendre ?
J’ai suivi mon chemin sans savoir
Si cette beauté n’est qu’un canular
Et dans un rire je me surprends à maudire
Un cœur que la beauté fait souffrir.

(Beauté douloureuse) Loulou

Essai : Baud87

17/03/12

yasmi
17/03/2012, 18h14
Merci Baud, toujours aussi talentueux :icon_wink:
C'est un vrai régal de te lire.

baudelaire87
21/03/2012, 13h46
Merci yasmi, ça fait un plaisir aussi pour moi de partager ça avec vous.

yasmi
21/03/2012, 16h09
Merci yasmi, ça fait un plaisir aussi pour moi de partager ça avec vous.

Je t'en prie Baud. T'est il arrivé de composer un poème moins triste, moins mélancolique ?
C'est possible d'avoir quelquechose de disant "joyeux" ?:rose:

baudelaire87
21/03/2012, 23h37
Mdrrr, disons que le "joyeux" ne me tente pas. Baudelaire dit: Que serait la poésie sans mélancolie?

yasmi
21/03/2012, 23h44
Mdrrr, disons que le "joyeux" ne me tente pas. Baudelaire dit: Que serait la poésie sans mélancolie?

Il a pas tord le Baudelaire, je me rapelle pas d'ailleurs avoir lu des poèmes joyeux lol.
Bon, ben j'ai plus qu'à attendre ton prochain chef d'oeuvre le poète, au plaisir de te lire très cher.