PDA

Voir la version complète : Asie nouvelle cible d'Alger.



yasmi
17/04/2012, 09h09
par Samy Injar ( le quotidien d'Oran)



Sonatrach fait tout faux dans sa communication sur le gaz de schiste. A l'entendre, l'Algérie va arriver bientôt sur le marché avec ses quantités extraordinaires - 3000 milliards de m3 - annoncées par le ministre de l'Energie Youcef Yousfi. Une autre référence importante dans le secteur algérien de l'énergie, Abdelmadjid Attar, fait le point sur ce dossier de l'exploitation du gaz de schiste. De ses avantages. Surtout de ses nuisances. Il en sort que le pays est au tout début de l'aventure que constitue cette filière. Que Sonatrach n'a pas les moyens de la développer seule. Et que dans tous les cas, le gaz de schiste n'arrivera que dans une vingtaine d'années sur le marché. Dans un contexte énergétique mondial changé. Où il sera difficile de l'exporter. Après cela, il n'est pas interdit d'ajouter le gaz de schiste dans le mix énergétique national. Ce scénario du quasi long terme - deux décennies - vient rappeler qu'il faut continuer à occuper le terrain.

Le gaz algérien va se vendre au Pakistan, sur un marché asiatique où la position dominante du GNL qatari commence à agacer. L'Algérie a la chance de se trouver sur le méridien médian des trois marchés régionaux du gaz naturel. L'américain est dépressif à cause de la bulle du gaz de schiste résultat de la «fracturation boom». L'européen est convalescent à cause de la crise et des programmes alternatifs. Reste l'asiatique. Il est en expansion. Et Sonatrach veut en profiter. Au risque d'écorner l'entente au sein du FPEG, le Forum des pays exportateurs de gaz. L'Asie est encore dans l'actualité économique algérienne de la semaine. L'australienne Terramine n'a pas la surface financière et technologique requise pour développer le 5e gisement mondial de zinc et de plomb, celui de Oued Amizour à Béjaïa. Conséquence, la compagnie junior venue en Algérie au temps de Chakib Khelil s'apprête à en repartir. Au profit d'une autre compagnie étrangère. Les Chinois de NFC. Le monde bouge dans un même sens. D'ouest en est. Sauf pour les Californiens qui regardent le boom asiatique à l'ouest.

yasmi
17/04/2012, 09h11
L'Asie est en plein boom économique, il était temps que l'Algérie fasse son entrée là bas.
Cela favorisera l'ouverture sur d'autres pays, pourquoi pas l'Inde notament.