PDA

Voir la version complète : Pourquoi les entreprises algériennes sont peu généreuses ?



kredence
15/12/2008, 01h06
Pourquoi les entreprises algériennes sont peu généreuses avec les démunis et les sinistrés des catastrophes naturelles

Par sonia lyes , le 14/12/2008

Pourquoi les entreprises algériennes, particulièrement les plus riches, ne se montrent-elles pas généreuses quand il s'agit d'aider les plus démunis ou les victimes de catastrophes naturelles ?

On l'a vu : les dernières inondations qui ont touché plusieurs régions du pays n'ont pas donné lieu à un élan de solidarité de la part des entreprises, comme cela aurait dû être le cas.

L'Etat était presque seul à venir en aide aux sinistrés, avec toutes les lacunes liées au fonctionnement de l'administration : bureaucratie, détournements des aides, lenteurs dans leur acheminement des dons...


«Nous voulons aider mais les lois du pays ne le permettent pas », explique le patron d'une grande entreprise. Explication : la loi algérienne plafonne à seulement 200 000 dinars par an et par entreprise le montant annuel global autorisé pour des dons.

Au-delà de cette somme, les dons sont réintégrés dans l'assiette de calcul de l'impôt. Autrement dit, ils deviennent imposables au même titre que les bénéfices ou les dividendes.

De quoi décourager les entreprises et les patrons les plus généreux. Certes, certains chefs d'entreprises effectuent des dons en puisant dans leurs comptes personnels.

Mais les montants restent dérisoires.


Dans un pays où près du tiers de la population vit dans la pauvreté et où les catastrophes naturelles (séismes, inondations...) sont courantes, le montant autorisé dans le cadre d'opérations de dons est dérisoire.

« Que peut-on faire avec 200.000 dinars dans une ville comme Ghardaïa après les dernières inondations ?

A peine offrir quelques centaines de couvertures ou assurer des repas sur une journée ou deux », explique un autre patron.

Cette contrainte constitue une curiosité dans un pays musulman.

Dans un pays comme la France par exemple, les dons effectués par les particuliers et les entreprises sont largement défiscalisés.


Autre domaine touché par ces contraintes fiscales : le sponsoring.

Le montant alloué à cette activité ne doit pas dépasser 1% du chiffre de l'entreprise, avec un plafond à 10 millions de dinars par an et par entreprise.

Au-delà, les sommes dépensées sont également réintégrées dans l'assiette de calcul de l'impôt et deviennent une charge importante pour l'entreprise.

Cette contrainte freine considérablement le développement des activités sportives et culturelles.

Elle pousse les dirigeants des clubs de football à se rapprocher d'hommes d'affaires aux fortunes souvent douteuses, ouvrant la porte à toutes sortes de malversations et de magouilles dans un secteur dont l'impact sur l'éducation et le comportement des jeunes est très important.


http://www.tout-sur-l-algerie.com/Pourquoi-les-entreprises-algeriennes-sont-peu-genereuses-ave_5539.html

SamDZ
15/12/2008, 01h09
Pour inciter les dons le gouvernement peut faire comme dans les pays qui se respectent : donner un crédit d'impôt de la même somme à la société donatrice, en autre mot la société n'aura rien à perdre le montant qu'elle donne en charité elle le gagnera dans sa déclaration d'impôt, d'autre part tel action leur fait de la pub auprès de la population :up: voila comment raisonne le monde développé

kredence
15/12/2008, 03h04
Nos societes privees sont aussi gangrenes que celles de l'etat.

Je crois que les meilleures donateurs sont les simples gens,les algeriens de tous les jours.

On se rappele des Telethons,qui avaient mobilise des milliers d'algeriens a travers le pays.

Ils auraient du faire la meme chose pour Ghardaia.

--------------------------------------------------------------

Pour inciter les dons le gouvernement peut faire comme dans les pays qui se respectent : donner un crédit d'impôt de la même somme à la société donatrice, en autre mot la société n'aura rien à perdre le montant qu'elle donne en charité elle le gagnera dans sa déclaration d'impôt, d'autre part tel action leur fait de la pub auprès de la population :up: voila comment raisonne le monde développé

SamDZ
15/12/2008, 03h10
On se rappele des Telethons,

:cognelimur: Rappelle moi pas toutes ces promesses de don qui ne se sont jamais concrétiser

kredence
15/12/2008, 09h02
Tu te rappeles peut-etre le tremblement de terre a Boumerdes ??

C'etait surtout la population civile qui etait venu en aide aux sinistres

-----------------------------------------------------------------

:cognelimur: Rappelle moi pas toutes ces promesses de don qui ne se sont jamais concrétiser

SamDZ
15/12/2008, 09h25
Tu te rappeles peut-etre le tremblement de terre a Boumerdes ??

C'etait surtout la population civile qui etait venu en aide aux sinistres

-----------------------------------------------------------------

:icon_neutral: Comment pourrais oublier ce jours, notre peuple est bon wekt echada spontanément les centres de don de sang débordaient de donateurs c'était touchant de voir le monde arranger le circulation dans le noir et partager ce qu'ils avaient dans leur marmite avec les voisins dehors c'est juste dommage qu'on ne sort pas ces belles qualités que durant les catastrophes :icon_neutral:

Rayan 31
15/12/2008, 11h34
Nos societes privees sont aussi gangrenes que celles de l'etat.

Je crois que les meilleures donateurs sont les simples gens,les algeriens de tous les jours.

On se rappele des Telethons,qui avaient mobilise des milliers d'algeriens a travers le pays.

Ils auraient du faire la meme chose pour Ghardaia.

--------------------------------------------------------------

cherche au article tu va voir ou est partie cette argens :(

Rayan 31
15/12/2008, 11h37
Pour inciter les dons le gouvernement peut faire comme dans les pays qui se respectent : donner un crédit d'impôt de la même somme à la société donatrice, en autre mot la société n'aura rien à perdre le montant qu'elle donne en charité elle le gagnera dans sa déclaration d'impôt, d'autre part tel action leur fait de la pub auprès de la population :up: voila comment raisonne le monde développé

tnakas mel toul wa tzid fel 3ard :up:

SamDZ
15/12/2008, 18h58
:icon_cool: sahit toi tu as tous compris

Sabrina
15/12/2008, 19h38
le 21 mai 2003 je ne l`oublirai jamais..Alger et boumerdes sont devenues de grand chantiers.
les dons wallah les dons...surtout ceux offerts par les pays ..couvertures d`éspagne+draps+ tete d`oreillés vendu au bazar..l`huile des émirates...et lait pour enfants vendus dans les superettes de hydra..et didouche comme mele-melo.
les tentes cachées pour la frime..elles ont étaient offertes par notre cher état pour un autre pays sinistré je ne sais comment il s`appelle....ainsi de suite.