PDA

Voir la version complète : L'Algérie prête à faire face à éventuelle invasion de criquets



Toufik
30/10/2012, 08h48
L'Algérie prête à faire face à éventuelle invasion de criquets

AFP - publié le 29/10/2012 à 17:44

ALGER, 29 oct 2012 - - L'Algérie est prête à faire face à une éventuelle invasion de criquets pèlerins quelle que soit son ampleur, a assuré lundi le directeur de l'Institut national de protection des végétaux (INPV), Khaled Moumen.

"L'Algérie a pris toutes les mesures nécessaires et utiles pour faire face à n'importe quelle évolution de la situation acridienne", a assuré M. Moumen, cité par l'agence de presse algérienne APS.

"La situation actuelle se caractérise par une présence de plusieurs individus de criquets sur de grandes superficies au niveau du Mali et du Niger. Les conditions écologiques sont favorables pour leur maintien au niveau de ces pays", a-t-il précisé.

Il y a une semaine, l'agence de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), basée à Rome, avait mis en garde l'Algérie, la Libye, la Mauritanie et le Maroc contre l'arrivée probable dans les prochaines semaines d'essaims de criquets pèlerins du Sahel.

Ces essaims regroupant des dizaines de millions de criquets peuvent parcourir 150 km par jour et consommer la même quantité de nourriture en un jour que 35.000 personnes réunies, ravageant cultures et pâturages.

"En plus du soutien qu'elle apporte aux pays voisins (du Sahel) notamment le Mali et le Niger, l'Algérie a activé son dispositif de prévention et de lutte en cas d'invasion", a assuré le directeur de l'INPV.

Cet institut a mobilisé dix équipes pour des opérations de surveillance et de lutte antiacridienne dans les régions de Tamanrasset, Adrar et d'Illizi, dans l'extrême sud du pays.

Il dispose aussi de quantités "suffisantes" de pesticides, estimées à près de 5 millions de litres, et compte mobiliser début novembre trois hélicoptères pour contrer une éventuelle invasion de criquets.