PDA

Voir la version complète : Des experts internationaux débattent de la face cachée du printemps arabe : Un résult



romance
09/01/2013, 15h47
Les révolutions qui ont secoué certains pays arabes ces dernières années n'ont pas atteint les objectifs d'instaurer la démocratie et d'améliorer des conditions de vie des citoyens et le bilan n’a rien de positif ni d’encourageant, ont souligné des experts algériens et internationaux réunis hier à Alger.

Bien plus, les résultats des bouleversements qui ont touché des pays comme la Tunisie, la Libye et l'Egypte, "ont été contraires aux attentes, et ont eu des conséquences néfastes" sur l'ensemble de la région, ont ajouté ces experts lors d'une journée d'étude sur "les révolutions arabes : mythe ou réalité" organisée par le Mouvement féminin algérien de solidarité avec la femme rurale et le Centre international de recherche et d'études sur le terrorisme. Pour Mme Saïda Benhabylès, présidente du MFASFR, les révolutions arabes ont eu des impacts "négatifs" sur les populations concernées et sur l'ensemble de la région et provoqué le recul des droits de l'homme et de la femme dans ces pays. La situation sécuritaire dans ces pays n'est pas encore stabilisée et les conditions de vie des citoyens sont devenues plus difficiles qu'auparavant, a-t-elle noté. Abondant dans ce sens, M. Yves Bonnet, ancien député français, a estimé que "les révoltes dans le monde arabe se sont manifestées de façon négative". Mettant en lumière le rôle essentiel des acteurs extérieurs à ces « révolutions », dont l’action a été selon lui déterminante, depuis leur gestation jusqu’à leur aboutissement, Yves Bonnet a estimé que les ingérences extérieures dans ces pays, se sont révélées catastrophiques. « Si la situation ancienne n’était pas la plus enviable, celle qui résulte du ‘‘printemps’’ ne vaut guère mieux, quand elle n’est pas franchement pire », a-t-il dit.
De son côté, M. Eric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, a indiqué que la révolte dans ces pays, "partie d'un mouvement populaire, a été détournée par la suite pour servir les politiques des puissances mondiales". Dans une intervention sur le rôle des ONG, médias, internet et réseaux sociaux dans le printemps arabe, Eric Denécé a estimé que ces relais ont permis de donner à ces mouvements, largement montés et manipulés par des acteurs étrangers, tout le retentissement nécessaire.
Pour sa part, Richard Labévière, a fait état d’un bilan désastreux des révolutions arabes. « Lorsque l’on se penche sur les résultats effectifs des ‘‘révolutions’’ du printemps arabe, on est saisi par les conséquences néfastes qu’elles ont engendrées, aussi bien dans les pays où elles se sont produites, que sur leur environnement régional et international », a-t-il fait remarquer. Pour le conférencier, le résultat final s’est avéré inverse par rapport aux aspirations initiales des peuples. « L’économie s’est effondrée, ils ne sont pas plus libres, au contraire, des règles contraignantes s’imposent peu à peu ; l’insécurité grandit en raison de la désorganisation de l’administration, des forces de l’ordre et de la libération de criminels, quand, pire, ce n’est pas une véritable guerre civile qui s’est déclenchée », a-t-il conclu.
Salima Ettouahria


Publié dans :
printemps arabe

M'siquine
09/01/2013, 16h03
Fallait il instaurer des gouvernements laïques au sens occidentales avec tous leurs déboires allant jusqu'au mariage gay pour plaire à ces experts de la dernière heure ?

romance
09/01/2013, 16h36
non msiquine ils sont lucides tout simplement ils ont fait leurs analyses du resulat obtenu de ces pseudos revoluition ..et on ne peut pas dire qu ils ont tort ...t a vu le resultat ..c est des morts par milliers des infrastructures démolies des refugies des blesses des handicapes des veuves des veufs des orphelins ...bref des vies brisees et ecorchees a vif

kader95
09/01/2013, 16h49
Il n'y à jamais eu de révolution arabe ou bien encore de printemps arabe spontané, les états où il y eu une pseudo révolution n'est dût qu'à l'aide des états occidentaux où leurs pantins étaient contester dans leurs propres pays et ou la colère monter contre ces même états occidentaux qui avait mis et soutenue ces dictateurs. Ces même états occidentaux avaient le choix de parties religieux qui penser être à leurs soldes au lieu d'opposants plus démocrates qui ne se sont pas soumis aux dictats ces occidentaux. Pourquoi Sarkozy & Co non t-ils pas soutenue les vrai opposant à Ghadafi au lieu d'aider et de mettre au pouvoir en Libye Moustapha Abdel Jalil qui à vite fait de donner tous les marchés, les cites d'hydrocarbures et la reconstruction de la Libye. Pourquoi ces même état occidentaux aide des groupes intégristes en Syrie au lieu de tout mettre en œuvre pour aider la vrai opposition syrienne qui ce trouve à l'étranger ? Pourquoi ces même états occidentaux bloque et brime t-ils les vrai opposant de ces pays arabes qui ne désir qu'à instaurer une vrai démocratie et non des pseudo politiciens qui mettent leurs pays à feu et à sang ? Le cas de la Tunisie, de l'Égypte et de la Libye sont les preuves les plus flagrant que rien na changer dans ces pays, si ce n'est que la situation économique, social et sécuritaire qui sont au plus mal et au plus bas.