PDA

Voir la version complète : Medelci : l’Algérie va aider les gouvernements des pays du Printemps arabe



romance
09/01/2013, 19h53
Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères, a défendu ce mardi 8 janvier la nature des relations actuelles entre l’Algérie et ses voisins, notamment ceux du Maghreb. « Les relations avec nos voisins se basent sur le respect mutuel et la consolidation de la coopération dans tous les domaines », a‑t‑il précisé dans son intervention devant les députés, à l’occasion de la présentation du projet de loi portant approbation de la convention relative à la délimitation des frontières maritimes entre l’Algérie et la Tunisie.
M. Medelci est revenu sur la position algérienne par rapport aux révolutions arabes, notamment en Libye et en Tunisie. Il a rappelé que la position d’Alger avait obéi au principe « de non‑ingérence dans les affaires intérieures des pays » et du respect « de la volonté des peuples ». C’est dans ce même cadre que l’Algérie réaffirme son engagement à travailler et à aider les nouveaux gouvernements dans ces pays. « Ce n’est pas un discours mais un engagement réel qui s’est concrétisé à travers les visites des délégations officielles effectuées dans notre pays », a‑t‑il précisé.

Mais cette coopération ne se fera pas au détriment « des intérêts du pays et de la sécurité de ses frontières », a‑t‑i averti. Mourad Medelci a évoqué le problème de la contrebande au niveau de nos frontières. Selon lui, le moment est peut‑être venu de prendre des mesures complémentaires en vue de renforcer l’arsenal juridique pour mieux contrôler les frontières. « C’est une question complexe mais rassurez‑vous, le gouvernement travaille avec rigueur en vue d’améliorer le contrôle sur nos frontières », a‑t‑il dit.

M. Medelci a également annoncé que les autorités algériennes et libyennes se sont mises d’accord sur l’opportunité de relancer dans les meilleurs délais les négociations pour tracer les frontières terrestres entre les deux pays. Concernant les réfugiés africains dans le Sud algérien, le chef de la diplomatie a réaffirmé la décision de l’Algérie de laisser ses frontières ouvertes à ces réfugiés pour des raisons humanitaires. Mais que ces derniers « sont appelés à respecter les lois algériennes », a‑t‑il dit.


TSA

kader95
09/01/2013, 23h34
L’Algérie suis sa politique depuis feu Houari Boumedienne de venir en aide aux pays frères et non pseudo frère comme elle là toujours fait en tout temps

nassim73
09/01/2013, 23h50
je ne comprend pas , moi jai vecu en tunisie plus de 5 ans et croiyai moi a cette epoque
nous etions des frere que dans les livres de classe pas ailleurs , je me rappel combien jai souffert
pour trouve un appart a loue et les belles choses que j entendai et vecu pendant cette periode
cest vrais que l algerie na pas trop de choix maintenant , elle na pas interet a avoir autant d ennemies( pas d amis)
a ces frontieres car nous avons un grand frere de l autre cote qui n attend que cela

MAEDI
10/01/2013, 00h12
je ne comprend pas , moi jai vecu en tunisie plus de 5 ans et croiyai moi a cette epoque
nous etions des frere que dans les livres de classe pas ailleurs , je me rappel combien jai souffert
pour trouve un appart a loue et les belles choses que j entendai et vecu pendant cette periode
cest vrais que l algerie na pas trop de choix maintenant , elle na pas interet a avoir autant d ennemies( pas d amis)
a ces frontieres car nous avons un grand frere de l autre cote qui n attend que cela


Quels genre et types d'aide, l'Algérie entend présenter à ses voisins ???????