PDA

Voir la version complète : Suicide d’Aaron Swartz



select
15/01/2013, 16h11
Rarement la Toile aura manifesté une telle émotion pour la mort d’un hacker. L’onde de choc provoquée par la disparition du jeune prodige Aaron Swartz s’est propagée dans tous les médias et réseaux sociaux, naviguant entre tristesse, colère, accusations et hommages rendus à l’homme et à son œuvre.

Sa disparition vendredi dernier à l’âge de 26 ans est en passe d’élever l’informaticien originaire de Chicago au rang de martyr du combat pour la libre diffusion du savoir. La traque impitoyable des autorités américaines l’aurait, selon ses proches, poussé au suicide. Le hors-la-loi serait-il en passe de devenir un martyr à l’américaine ?

Révolutionner le web

Aaron Swartz se met à l’informatique à l’âge de 11 ans, conçoit son premier site web à 13 ans et bâtit une encyclopédie participative en ligne plusieurs années avant le lancement de Wikipédia. A 14 ans, il collabore à la création du format RSS 1.0, avant de soutenir le lancement des licences libres Creative Commons, qui deviendront une alternative au droit du copyright et favoriseront la libéralisation de la culture sur Internet.

Il est également cofondateur du site de partage d’informations Reddit. Activiste engagé, il est le fondateur du groupe Demand Progress, célèbre pour son combat contre le Patriot Act ou la loi Stop Online Piracy Act (Sopa).

C’est en 2011 que les choses tournent mal. Il est poursuivi par la justice américaine pour avoir téléchargé 4,8 millions d’articles scientifiques, issus de 1 000 publications universitaires hébergées sur le site JSTOR, en piratant entre autres un compte du Massachusetts Institute of Technology (MIT), dont il n’était pas membre.

Treize chefs d’accusation ont été retenus contre lui par le bureau du procureur du Massachusetts, faisant peser sur l’informaticien le risque d’une peine de 35 ans de prison et d’un dédommagement d’un million de dollars.

yasmi
15/01/2013, 19h01
Il avait beaucoup de talent, quel dommage qu'il se soit suicidé.

Beaucoup disent que c'est un suicide déguisé.

Hippone
21/01/2013, 11h54
célèbre pour son combat contre le Patriot Act ou la loi Stop Online Piracy Act (Sopa).

Le gouvernement yankee considere que quiconque qui touche au Patriot Act est un traitre...
Franchement je ne connaissais pas cet homme mais quand on lit son parcours j'imagine que le FBI lui aurait pourri la vie.