PDA

Voir la version complète : Rencontre régionale sur la production industrielle nationale à Constantine, M. Rahman



romance
23/01/2013, 20h26
« Notre objectif est d’améliorer la production nationale et de développer le secteur industriel sur de nouvelles bases, solides et durables, pour obtenir une production forte et comparative », a déclaré, hier, M. Cherif Rahmani, ministre de l’Industrie et des PME-PMI, à l’ouverture de la rencontre régionale sur la production industrielle nationale, en présence de M. Sidi Saïd, secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens, de M. Nourddine Bedoui, wali de Constantine, des autorités et des représentants des seize wilayas de l’Est.

Le ministre a indiqué qu’ « il est de notre devoir de faire l’impossible pour moderniser ce secteur et le construire sur de nouvelles bases. L’industrie algérienne a connu des moments difficiles et ce, malgré les efforts fournis dans ce domaine », a-t-il indiqué. Et, d’ajouter : « Aujourd’hui, notre devoir est de trouver des solutions palpables pour établir un nouveau plan de l’industrie qui doit être élaboré à travers les efforts fournis par les directeurs des entreprises, les travailleurs et l’Etat. »
M. Cherif Rahmani a fait savoir que « la production industrielle nationale est de 0.8%, par rapport à nos besoins et la participation de l’industrie ne dépasse pas 5%, au développement, à l’échelle nationale, c’est très peu, il faut l’améliorer par tous les moyens », a-t-il insisté. Nous avons relevé que 46 milliards de dollars relèvent de l’importation dont 14 milliards de dollars sont destinés à l’industrie et 16 milliards représentent la facture de la production industrielle nationale. »
Le ministre a souligné « il y a une urgence de booster l’industrie nationale. A travers cette rencontre nous allons voir quelles sont les difficultés afin de relancer l’industrie algérienne sur des bases fortes et solides. »
M. Cherif Rahmani a noté que l’ objectif de la rencontre, d’aujourd’hui, est d’adopter une plate-forme solide pour le redressement et l’élévation de la production industrielle nationale. »
De son côté, M. Sidi Saïd a indiqué que « notre pays possède un potentiel industriel non négligeable et réel à même de booster le développement industriel et technique. Malheureusement, l’industrie nationale n’a pas sa place réelle dans l’économie nationale, elle recule et ne répond que partiellement aux attentes de nos citoyens et à leurs besoins de consommation. »
Le secrétaire général de l’UGTA a souligné que « la stratégie d’équipement et de développement des infrastructures, initiée par le Président Abdelaziz Bouteflika a permis au pays de se doter d’une importante infrastructure socio-économique qui constitue désormais une base tangible à une stratégie orientée vers le développement des secteurs pérennes, producteurs de richesse et de valeur ajoutée. L’action de la nation doit être à la mesure du potentiel industriel de notre pays et répondre aux aspirations de notre population en matière de développement économique et social », a-t-il conclu.
Rona Merdaci Khaled


publie dans
Constantine ,
 Rahmani ,
Industrie

nassim73
23/01/2013, 23h01
le plus grand escros que l algerie a connu ce rahmani je ne sais pas
comment il est toujours la et intouchable

romance
24/01/2013, 14h36
ah bon qu a t il fait

ahmeddamien
24/01/2013, 16h18
c est un ancien assureur....
ca dit tout
lol

salam miss romance