PDA

Voir la version complète : Où es tu ?



Opera
29/01/2013, 20h13
Quand tu t’offres à ma pensée et que je m’invite à la tienne
J’enseveli dans le pli de mon sourire quelques paroles qui accumulent surprise et raffinement.
A combien de brasse m’attends-tu ?
Je flatte ton emportement, je t’ envoie des baisers par cortèges, des baisers que je souffle d'ici.
Ne vois tu pas la tempête que je provoque quand je te les envoie,
Ne vois tu pas les arbres bouger, les passants s'abriter, des vagues sur la mer,
Pas un port qui ne soit fermé, les bateaux ont désertées les ports, la grande poste fermée,
Les festivaliers fermés leur valises et ranger leur tableaux,
Les agents arrêter les chantiers , rabattre les grues, et arrêter la circulation,
Plus aucun avion ne décolle de Houari Boumédiene
Le président a annuler tous ses déplacements,
Le match de foot, reporter ?
Quand j'arrive c'est toujours avec fracas. Quand tu verras des gens dans les arbres, sur les voitures, sur les lampadaires, sur les bords de fenêtre,
Quand tu verras de la poussière se soulever dans ta direction , quand tu verras les gens prendre un jour de congé, s'écarter , ouvrir la route et faire un cordon,
J’enverrai alors, un coureur ruisselant de sueur, à moitié essoufflé, balbutier à ma place : Où étais tu je te cherchais partout ?

dahmane1
29/01/2013, 21h34
Très beau, c’est de toi ? J’aime bien connaitre les avis de nos amis poètes Baudelaire et ICOSIUM

Opera
29/01/2013, 21h47
oui tout ce que j'écris sort de mon imagination, rien n'est copié....

ICOSIUM
29/01/2013, 21h47
Très beau, c’est de toi ? J’aime bien connaitre les avis de nos amis poètes Baudelaire et ICOSIUM

Salut Dahmane, je suis loin de pouvoir écrire, mais je suis assez sensible à certains genres de poésies que je savoure avec beaucoup de plaisir. Comme toi je trouve très beau ce poème, et je remercie et encourage Opéra à continuer de partager avec nous ces envolées lyriques,

Opera
29/01/2013, 21h50
je crains que mes envolées lyriques ont une teinte à fleur de sensibilité romanesque et libertine, j'ose à peine les poster ici...

ICOSIUM
29/01/2013, 22h07
je crains que mes envolées lyriques ont une teinte à fleur de sensibilité romanesque et libertine, j'ose à peine les poster ici...

Tant pis, si le contexte n’y est, on se contentera …………un grand dommage pour l’art.

ICOSIUM
29/01/2013, 22h16
Voilà en échange quelques vers d’un poètes que j’aime bien, dans lesquels je trouve beaucoup de magies et de réponses.
LE JUGEMENT ORIGINEL (extrait)

Forme tes yeux en les fermant.

Donne aux rêves que tu as oubliés
la valeur de ce que tu ne connais pas.

J'ai connu trois lampistes,
cinq garde-barrières femmes,
un garde-barrière homme.
Et toi?
Ne prépare pas
les mots que tu cries.

Habite les maisons abandonnées.
Elles n'ont été habitées que par toi.

Fais
un lit de caresses
à tes caresses.

S'ils frappent
à ta porte,
écris
tes dernières volontés
avec la clé.
Règle ta marche sur les orages

VOle
le sens
au sOn,
il y a des tambours voilés
jusque dans les robes claires.

PARLE SELON LA FOLIE QUI T'A SÉDUIT.

Fais-leur la surprise de ne pas confondre
le futur du verbe avoir avec le passé du verbe être.
Couche-toi,
lève-toi
et maintenant couche-toi.
Aie l'âge de ce vieux corbeau qui dit: VINGT ANS
CoRRige Tes parentS

Veux-tu avoir à la fois le plus petit et le plus inquiétant livre du monde?
Fais relier les timbres de tes lettres d'amour et pleure,
il y a malgré tout de quoi.

Ta liberté
avec laquelle
tu me fais rire
aux larmes
est TA LIBERTÉ

Tu prends la troisième rue à droite,
puis la première à gauche,
tu arrives sur une place,
tu tournes près du café que tu sais,
tu prends la première rue à gauche,
puis la troisième rue à droite,
tu jettes ta statue par terre et tu restes.

Fais-moi le plaisir
d'entrer et de sortir
sur la pointe
des pieds.

Ne garde pas sur toi ce qui ne blesse pas le bon sens

L'Immaculée conception, 1930
Paul Éluard

dahmane1
29/01/2013, 22h19
Salut Dahmane, je suis loin de pouvoir écrire, mais je suis assez sensible à certains genres de poésies que je savoure avec beaucoup de plaisir. Comme toi je trouve très beau ce poème, et je remercie et encourage Opéra à continuer de partager avec nous ces envolées lyriques,

Salut ICOSIUM. Je me trompe peut etre, mais je crois avoir déjà lu quelques-uns de tes poèmes que tu avais postés.

yasmi
30/01/2013, 09h31
C'est pas mal Opéra, n'hésites à nous les faire partager.
Ton style est différent de celui de bEaud, tu ne cherches pas forcément à faire des rimes.
Mais le texte reste beau à lire. Je trouve que c'est un exercice difficile.
Par contre, pour la dernière phrase, j'aurais eut tendance à la mettre au présent.
Tu vois pour qu'elle colle au titre. Ou es tu plutôt que ou étais tu.
Cela lui donne un côté mystérieux.

Opera
30/01/2013, 12h37
Merci, Yasmi, j'aime la critique quand elle permet d'avancer. Il est vrai que je ne suis pas trop douée pour les rimes, mais j'aime écrire des textes courts, imagés, des textes qu'on aime relire plusieurs fois, des textes dont on ne se lasse pas, des textes qui mettent le lecteur au centre de mes écrits , qui bousculent son imagination et le laisse un peu rêveur. Mais je ne sais écrire que dans un seul registre celui de la sensualité.

Opera
30/01/2013, 13h13
-------------------

yasmi
30/01/2013, 14h38
Merci, Yasmi, j'aime la critique quand elle permet d'avancer. Il est vrai que je ne suis pas trop douée pour les rimes, mais j'aime écrire des textes courts, imagés, des textes qu'on aime relire plusieurs fois, des textes dont on ne se lasse pas, des textes qui mettent le lecteur au centre de mes écrits , qui bousculent son imagination et le laisse un peu rêveur. Mais je ne sais écrire que dans un seul registre celui de la sensualité.

C'est une sensualité qui reste correcte dans le sens ou il n'y a pas de vulgarité.
Je trouve çà plaisant à lire.
D'ailleurs ton deuxième texte aussi est beau.