PDA

Voir la version complète : L'Allemagne devrait baisser sa prévision de croissance à 0,3% en 2013



13NRV
25/03/2013, 21h24
L'Allemagne devrait baisser sa prévision de croissance à 0,3% en 2013

L'Expansion.com avec AFP - publié le 25/03/2013 à 17:38
Les 5 économistes qui conseillent Angela Merkel ont revu en forte baisse leur prévision de croissance pour l'année en cours, se montrant même plus pessimiste que le gouvernement allemand.


Les cinq "sages", économistes qui conseillent le gouvernement allemand, ont revu à la baisse lundi leur prévision de croissance économique pour l'Allemagne en 2013, à 0,3%, soit 0,1 point de moins que la prévision officielle de Berlin.



Avec la crise en Europe, le moteur du commerce extérieur de l'Allemagne n'arrive plus à accélérer. Résultat, les cinq "sages", économistes qui conseillent le gouvernement allemand, ont fortement revu à la baisse lundi leur prévision de croissance économique pour l'Allemagne en 2013, à 0,3% contre 0,8% auparavant. Ces cinq économistes de haut rang s'avèrent désormais encore plus pessimistes que le gouvernement allemand, qui mise quant à lui sur une hausse de 0,4% du PIB en 2013.

"Cette baisse de 0,5 point par rapport à notre prévision de novembre 2012 s'explique avant tout par le net repli (de 0,6%, ndlr) du Produit intérieur brut au quatrième trimestre", expliquent les sages dans un communiqué.

Pour nourrir cette maigre croissance en 2013, ces économistes, représentant différentes écoles de pensée, tablent "seulement sur le marché intérieur, et avant tout sur la consommation privée", avec un marché du travail restant "robuste".En revanche, ils n'attendent aucun soutien en provenance d'investissements "au moins pour la première moitié de l'année".

En outre, "la contribution du commerce extérieur devrait, selon toutes prévisions, être légèrement négative", à -0,3 point de pourcentage, préviennent-ils. D'habitude l'un des principaux moteurs de croissance de l'économie allemande, les exportations ont été en nette baisse à la fin de l'année 2012, raison d'une contraction du PIB plus importante que prévu. Pour 2013, les sages estiment que les exportations devraient progresser de 3%, après 3,7% en 2012, alors que les importations à l'inverse devraient grimper de 4%, après 1,8% en 2012

Les sages maintiennent par ailleurs leur prévision d'un taux de chômage en légère augmentation, à 6,9% en 2013, après 6,8% en 2012.

13NRV
25/03/2013, 21h26
vous me direz............c'est déjà 0.2 point de plus que la france!

Opera
25/03/2013, 21h55
avant on tablait sur la croissance pour mener des politiques publiques , maintenant on table sur les économies qu'on va faire.... normal les caisses sont vides

yasmi
25/03/2013, 22h06
Jusqu'à présent les allemands ont su gérer la crise et la contrer avec une forte industrie.
Sa balance commerciale était dans levert quand celle de la France était négative.
Ils ont su rester compétitifs.
C'est grace en parti aux réformes qui ont été faites depuis un moment.

En France, on n'ose et pourtant on sait qu'on va devoir passer par là.

Opera
25/03/2013, 22h09
en France pour un oui ou un non , on fait grève, je n'ai rien contre les grèves, des fois elles sont nécessaires,
mais pendant qu'on fait grève , les allemands travaillent et se marrent en nous regardant compter le nombre de grevistes : 50 000 selon la police , 200 000 selon les syndicats....

yasmi
25/03/2013, 22h14
en France pour un oui ou un non , on fait grève, je n'ai rien contre les grèves, des fois elles sont nécessaires,
mais pendant qu'on fait grève , les allemands travaillent et se marrent en nous regardant compter le nombre de grevistes : 50 000 selon la police , 200 000 selon les syndicats....

Oui c'est comme la manif d'hier, c'est la guerre des chiffres ll.
C'est surtout dans les transports, les agents SNCF sont assez privilégiés et se plaignent pour un oui un pour un non.
En Allemagne ils discutent en amont et la grève n'est que le dernier recours.
En France on ne sait pas dialoguer.

Opera
25/03/2013, 22h22
on France c'est un jeu de dupe, les syndicats demandent beaucoup en espérant avoir un peu. Les politiques prévoit de ne rien donner ,mais on quand mm un plan B . et puis ils savent bien qu'un jour de grève c'est un jour pas payé, alors , ils se mettent en sourdine, et laisse pourrir le truc, ils savent bien que les gens vont finir par retourner travailler. Alors on fait dans la surenchère pour se faire entendre... on brule des pneus, on pollue les rivières......