PDA

Voir la version complète : Lots de médicaments «douteux» sur le marché algérien Encore un scandale !



kredence
29/12/2008, 06h16
Lots de médicaments «douteux» sur le marché algérien Encore un scandale !


Après le scandale de l’Ifosfamide du laboratoire indien Okasa, suspecté d’être responsable dans le décès de quatre personnes au CPMC, un autre médicament «douteux» se trouve sur le marché. l s’agit de l’un des produits phares du laboratoire Sanofi Aventis : le Lovenox (Enoxaparine).

Interdit dans plusieurs pays européens et aux USA, ce médicament est toujours commercialisé en Algérie, malgré toutes les recommandations.

Selon des sources bien informées, le ministère de la Santé aurait donné des instructions à toutes les directions de santé publique (DSP), pour l’interdiction de ce médicament dans les hôpitaux.

On apprendra que le Lovenox, essentiellement utilisé chez les insuffisants rénaux hémodialysés, est encore utilisé, notamment au CHU de Blida, celui de Boumerdès et dans l’Oranie (mis à part Relizane).

Anticoagulant, ce médicament est initialement utilisé comme traitement préventif des thromboses (caillots sanguins qui se forment dans les vaisseaux et les bouchent),lors d'une intervention chirurgicale et en cas d'alitement pour affection médicale aiguë (grippe, fracture avec immobilisation). Il est également utilisé comme traitement curatif des phlébites et dans certains cas d'angine de poitrine et d'infarctus du myocarde.

En France, l’interdiction de ce produit remonte au 15 mai 2008. Après diverses expertises réalisées par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, l’AFSSAPS, «la présence anormale de chondroïtine persulfatée, dans des lots de matière première servant à la fabrication d’héparine sodique et d’HBPM», sera prouvée.

«Parmi les lots de Lovenox, avec une présence anormale de chondroïtine persulfatée, doivent être retirés 11 lots qui présentent les concentrations les plus élevées, bien que demeurant très inférieures à celles relevées dans les cas d'effets indésirables graves américains et allemands, avec des héparines sodiques utilisées par voie intraveineuse», peut-on lire dans un communiqué de l’AFSSPS.

Des investigations démontrent que le médicament peut entraîner de graves dommages pour certains patients. Il aurait même causé plusieurs décès. Ainsi, Sanofi Aventis procédera, en accord avec l’AFSSAPS, au «rappel de 11 lots d’Enoxaparine (Lovenox)». La série de retraits — dont le premier a eu lieu en mai — devait être clôturée en août dernier.

Coup dur pour Sanofi Aventis ! Ce dernier se tournera vers l’Algérie pour se débarrasser de ce fardeau. Une autorisation d’importation sera délivrée par la direction de la pharmacie de ce laboratoire. Une autorisation qu’on pourrait qualifier «d’acte de gré à gré».

Pis encore, elle aurait été «vite» signée en date du 3 juin 2008, suite à une demande formulée par le laboratoire, le 28 mai 2008. En d’autres termes, après que le médicament fut interdit en France et l’opération de retrait entamée. Il convient de noter que plusieurs associations algériennes ont dénoncé la commercialisation «illicite» du médicament. Cet état de fait impose quelques questions.

Comment est-on arrivé là ? N’aurait-on pas pu se référer aux recommandations de l’AFSSPS ? Qu’en est-il du rôle de la pharmacovigilance ? Cette tendance au «laisser-aller» ne va-t-elle pas encourager ce genre de trafic ?

Les importations anarchiques et douteuses ne devront-elles pas être freinées par des mesures plus sévères, de contrôle notamment ? Mais, dans cette course effrénée à de nouveaux marchés, il est difficile de réduire la cadence.

Pressedz

romance
29/12/2008, 09h45
tout ce qui n est pas bon pour les europeens est bon pour les arabes ca prouve vraiment que l etat fait peu cas de nous on n est des betes a qui l on peut tout donne raux risques de nous faire crever mais ca ils s en fichent royalement

kredence
29/12/2008, 13h23
Romance,une societe civile compte d'abord sur elle meme,il n'y a pas d'association de consommateur en Algerie.

Il y a l'association des commercants,des importateurs,des transitaires,des anciens moudjahidines,des enfants de chouhadas.

Mais il n'y a pas d'association de consommateur qui est beaucoup plus importante que toutes celles cites plus-haut.

Il y a meme des associations religieuses protestantes a Tizi Ouzou qui attendent leur agreement par le ministere,

Mais il n'y a pas d'association de consommateur en Algerie ???

Ce n'est pas la faute a l'etat,c'est de notre faute,de chacun de nous,il n'y a pas de conscience civile chez les algeriens.

Ils croient que les associations c'est une perte de temps,ce n'est pas utile,ensuite ils viennent chialer et critiquer le gouvernement.
------------------------------------------------------------------------

tout ce qui n est pas bon pour les europeens est bon pour les arabes ca prouve vraiment que l etat fait peu cas de nous on n est des betes a qui l on peut tout donne raux risques de nous faire crever mais ca ils s en fichent royalement

romance
29/12/2008, 17h25
vu sous cet angle la oui je partage tout a fait ton avis les societes de consommation ont ete créés par le peuple et pour le peuple donc dans ce cas la ils n ont qu a en faire autant

kredence
30/12/2008, 14h49
Oui,Romance,

La technologie existe : cellphone,email,Internet et SMS.
Il faut juste un peu d'organisation.

On peut controler et verfier le prix de la pomme de terre,ou de l'oignon a distance.

Juste par texte-message on peut envoyer les prix en cours a Oran,Tiaret,Tamanrasset,Skikda en temps reel pour couper l'herbe sous les pieds des speculateurs.

Un association des consommateurs avec des membres benevoles a travers tout le territoire peut surveiller l'evolution des prix d'alimentation,essence,vetements et publie quotidiennement les prix sur un site internet consultable par tous les algeriens.

Des pays comme le Senega,le Burkina Faso ont des associations de consommateur mais pas l'Algerie,c'est inimaginable.

------------------------------------------------------------------------

vu sous cet angle la oui je partage tout a fait ton avis les societes de consommation ont ete créés par le peuple et pour le peuple donc dans ce cas la ils n ont qu a en faire autant