PDA

Voir la version complète : Le 14èmejuillet du 1ernovembre et l'inverse



la terre
15/07/2013, 00h11
par Kamel Daoud

Au début, c'était humaniste : Bouteflika est malade, âgé et fatigué : cela impose la compassion, la politesse et un début d'interrogation. Puis ce fut comique: Bouteflika est aux «invalides», il mange des gâteaux. Comme dit par un internaute, il reçoit en robe de chambre un Général en civil et un ministre qui lui donne à manger. Puis c'est devenu dramatique : le pays fête son Indépendance pendant que son président est installé pour long séjour chez l'ancien colon, justement. Puis c'est devenu surréaliste : nous sommes devenu le seul pays qui n'a pas de Président et qui prouve que l'on en a pas besoin. Ni Etat, ni coup d'Etat.

Et ensuite ? Ensuite vient une phase obscure, proche de l'inceste ou de la confusion cosmique. Une époque où on ne sait plus «quoi est quoi ?», «où se trouve qui ?» et où la question franco-algérienne devient un trouble des repères : Bouteflika vient en effet d'adresser à Hollande ses meilleurs vœux pour la fête nationale de la France, à partir de la France, à partir de Paris. A quelques mètres l'un de l'autre. Le message qu'on lit et relit sonne étrange, comme un message dans une bouteille mais avec le bouteille que l'on tend de main à main entre deux voisins de palier. Ou comme un homme qui hurle dans l'oreille d'un homme qui a une ouïe parfaite. Ou un homme qui envoie vers la Hollande des messages à Hollande (jeu de mot plat mais inévitable). Cela n'a pas de sens. Ou trop de sens. Cela fait sourire ou fait penser à l'inutilité de l'histoire universelle. A quoi servent deux Etats si on peut les loger dans une même pièce ? Puis cela fait grimacer : il y a des décennies, la Méditerranée était une mer intérieure qui séparait un seul pays : l'Algérie française. Aujourd'hui, c'est plus petit : à peine deux ou trois stations de métro. Et au-delà, on continue : on ne peut pas ne pas penser à Bouteflika jouant à être en Algérie pour écrire un message à Hollande, pendant qu'il est en France là où le second joue à ce que le premier soit loin derrière la mer, au point de ne pouvoir s'adresser à lui que par lettre écrite. C'est de jouer au conflit permanent entre les deux pays, à la guerre des mémoires et aux «relations dites difficiles» quand on est l'un assis sur une chaise et l'autre allongé sur un lit à quelques centimètres l'un de l'autre. Cela finira, un jour, par des huées après avoir commencé par une guerre de Libération. D'ailleurs, on ne sait plus quoi penser. Des internautes parlent déjà d'une prochaine visite d'Etat de trois jours de Bouteflika en Algérie. Et d'autres parlent de Président immigré. Et les plus vieux s'interrogent sur la fin du monde dans un monde où De Gaulle s'appelle Hollande et où le Président algérien est un malade français.

Bouteflika et son staff com' ont dû être bien gênés : ne pas envoyer des vœux à la France pendant qu'on est chez elle est une grave indélicatesse. Mais les envoyer pendant qu'on est chez elle, mais comme si on était loin de chez elle, est d'un profond ridicule. C'est à ce genre de situation que l'on aboutit lorsqu'on construit la plus grande mosquée d'Afrique chez soi et pas le plus performant hôpital.

ahmeddamien
15/07/2013, 01h37
peut etre il a envoyé ses voeux depuis l ambassade algerienne a paris
donc depuis le territoire algerien

dahmane1
15/07/2013, 01h41
Alhamdou lillah, L'âne géré ma3end'ha "rais" ma isiral'ha ki "masser" lol

salam terre, sa7a ftourek

bel1000
15/07/2013, 02h51
c'est l'histoire du bonhomme qui ne parlait pas à sa femme mais pour manger cria à son fils :
- dis à ta mere de preparer le manger
et la mere de repondre au fils :
- dis à ton pere que celui qui veut manger aille faire le marché

@Ahmed
l'algérie n'a pas d'ambassades mais des embrassades : on mouah mouah tout le monde sauf les algériens

Jazairi
30/07/2013, 02h59
On croyait avoir un grand président "détestant" le colonisateur, mais voila qu'il passe le 8 Mai et le 5 Juillet chez le colonisateur. C'est inconcevable de la part du 1er algerien, et qui de surcoit était moudjahid lors de la guerre.
il pouvait rester à Ain Naaja, et les medecins francais viennent à lui. C'est le budget de l'Etat qui paye.

la terre
03/08/2013, 07h32
On croyait avoir un grand président "détestant" le colonisateur, mais voila qu'il passe le 8 Mai et le 5 Juillet chez le colonisateur. C'est inconcevable de la part du 1er algerien, et qui de surcoit était moudjahid lors de la guerre.
il pouvait rester à Ain Naaja, et les medecins francais viennent à lui. C'est le budget de l'Etat qui paye.

salam Jazairi

le grand président n'etait pas chez le colonisateur , l'Algerie est quand mème SOUVERAINE depuis 50 ans !

si je ne suis pas au courant ,c'est qui ce colonisateur qui a son drapeau qui flotte sur nos administrations ?????

pourquoi beaucoup d'algeriens parlent de colonisateur alors que l'Algerie est un état LIBRE comme tout état libre sur cette terre ?????

Jazairi
04/08/2013, 03h11
On a voulu que le president donne confiance au corps medical en restant chez lui, comme le fais Mandela.Meme en se soignant ailleurs, il aurait du eviter la france et choisir l'Allemagne,la suisse,l'Urss, Cuba, la Chine et autres. Mais passer les fétes nationales chez le colonisateur, c'est l'inadmissible pour un chef d'Etat.

la terre
04/08/2013, 06h55
On a voulu que le president donne confiance au corps medical en restant chez lui, comme le fais Mandela.Meme en se soignant ailleurs, il aurait du eviter la france et choisir l'Allemagne,la suisse,l'Urss, Cuba, la Chine et autres. Mais passer les fétes nationales chez le colonisateur, c'est l'inadmissible pour un chef d'Etat.

je suis d'accord ,

mais......c'est un vrai.....vrai chef d'état ???????? c'est le peuple qui l'a mit dans "le fauteuil" du chef ????????

pauvre peuple algerien

bel1000
04/08/2013, 18h00
@Jazairi


On croyait avoir un grand président "détestant" le colonisateur, mais voila qu'il passe le 8 Mai et le 5 Juillet chez le colonisateur. C'est inconcevable de la part du 1er algerien, et qui de surcoit était moudjahid lors de la guerre.

tu rigoles ya sahbi
bouteflika moudjahed et pourquoi pas belounnis : il n'a jamais tiré un coup de feu durant la guerre de libération ( c'est un plus pour etre aimé pas les français) , jamais au premières lignes (renseignes toi d'où lui vient le surnom de Abdekader el Mali)

pour les fetes ce n'est pas grave d'avoir raté le 08 mai , le 19 juin et le 05 juillet

le plus grave est d'avoir passer le 14 juillet dans des locaux français '' les invalides'' et de souhaiter au président français ( son chef) toutes sortes de réalisations et même celles de reprendre l'Algérie physiquement ( réponse à la Terre).

en 1995 balladur a dit clairement devant des millions de témoins ( sur la téle et les radios) '' nous avons donné ordre à Alger'' : on ne donne pas des ordres à un pays souverain on conseille, on suggère

il est reconnu aujourd'hui que le coup d'état contre benbella en 1965 par boumedienne avait l'aval de Charles de Gaulle ( bouteflika étant la liaison)

il est reconnu aujourd'hui que le coup d'etat contre le peuple en 1992 par les généraux génocidaires ( que boumédienne a mis aux rouages du pays) avait l'accord de mitterand ( marchiani étant la liaison)

je m'arrête ici car cela m'écœure de parler du passé et de '' l'indépendance '' de l'Algérie.

la terre
05/08/2013, 06h26
@Jazairi



tu rigoles ya sahbi
bouteflika moudjahed et pourquoi pas belounnis : il n'a jamais tiré un coup de feu durant la guerre de libération ( c'est un plus pour etre aimé pas les français) , jamais au premières lignes (renseignes toi d'où lui vient le surnom de Abdekader el Mali)

pour les fetes ce n'est pas grave d'avoir raté le 08 mai , le 19 juin et le 05 juillet

le plus grave est d'avoir passer le 14 juillet dans des locaux français '' les invalides'' et de souhaiter au président français ( son chef) toutes sortes de réalisations et même celles de reprendre l'Algérie physiquement ( réponse à la Terre).

en 1995 balladur a dit clairement devant des millions de témoins ( sur la téle et les radios) '' nous avons donné ordre à Alger'' : on ne donne pas des ordres à un pays souverain on conseille, on suggère

il est reconnu aujourd'hui que le coup d'état contre benbella en 1965 par boumedienne avait l'aval de Charles de Gaulle ( bouteflika étant la liaison)

il est reconnu aujourd'hui que le coup d'etat contre le peuple en 1992 par les généraux génocidaires ( que boumédienne a mis aux rouages du pays) avait l'accord de mitterand ( marchiani étant la liaison)

je m'arrête ici car cela m'écœure de parler du passé et de '' l'indépendance '' de l'Algérie.

tu oublie dans cette histoire LE PEUPLE !
"donner un ordre ou pas " en s'en fout , balladur,tartonpion, ou autre ON S'EN FOUT !!!!!!!!
tous ces C.... trouveront en face d'eux LES ENFANTS D'ALGERIE .
nos parents et grands parents nous ont fait le plus beau cadeau : se battre pour notre liberté alors à nous enfants d'Algerie de garder l'oeuil ouvert et surtout être citoyen ( ce qui manque énormement ) et travailler assidument et correctement ( ce qui manque terriblement) pour une Algerie juste, une Algerie vivante !