PDA

Voir la version complète : Nouvel assassinat en Tunisie



yasmi
25/07/2013, 18h40
Le chef d'un parti d'opposition tunisien, le député Mohamed Brahmi, a été assassiné ce jeudi près de Tunis. «Mohamed Brahmi, coordinateur général du Mouvement populaire et membre de l'Assemblée nationale constituante (ANC), a été assassiné par balles devant son domicile dans la région de l'Ariana», ont annoncé des médias officiels et des responsables de son parti.


La famille de Mohamed Brahmi a accusé le parti islamiste au pouvoir Ennahda d'être responsable du meurtre. «J'accuse Ennahda, ce sont eux qui l'ont tué», a déclaré en pleurs Chhiba Brahmi, la soeur du défunt. «Notre famille avait le sentiment que Mohamed allait connaître le même sort que Chokri Belaïd».

Selon les médias locaux, cette figure de la gauche tunisienne a été atteint par 11 balles tirées à bout portant par deux individus circulant à moto. «Mohamed Brahmi a été tué, son corps a été criblé de balles devant son épouse et ses enfants», a déclaré, en pleurs, à la radio, Mohsen Nabti, membre du bureau politique du Mouvement populaire, une petite formation de gauche. Agé de 58 ans, député élu à Sidi Bouzid, le point de départ de la révolution de 2011, ancien président du mouvement Echaâb (Peuple), il avait récemment fondé un nouveau parti, Attayar Echaab (Courant populaire). Il était père de cinq enfants.

Jeudi après-midi, François Hollande a condamné avec la plus grande fermeté l'assassinat. Dans un communiqué diffusé par l'Elysée, le chef de l'Etat a «demandé que la lumière soit faite au plus vite sur ce meurtre, comme sur celui dont Chokri Belaïd (opposant, ndlr) a été la victime il y a moins de six mois».


Militant de gauche depuis ses études, Mohamed Brahmi avait été arrêté deux fois en 1981 et 1986, alors que Ben Ali était au pouvoir. Son assassinat survient le jour anniversaire de la proclamation de la République en Tunisie.

L’information, révélée par la radio tunisienne Mosaïque FM et confirmée par le ministère de l’Intérieur, a choqué les Tunisiens qui craignent un nouvel assassinat politique. Le mode opératoire rappelle forcément l'assassinat de Mohamed Brahmi d'un autre opposant, Chokri Belaïd, tué également par balles le 6 février devant son domicile. Le meurtre de ce dernier avait provoqué une grave crise politique dans le pays.


http://www.leparisien.fr/images/2013/07/25/3007723_brahmi-tunisie.jpgnouvel

yasmi
25/07/2013, 18h42
Allah irahmou, c'est triste de le retirer à sa famille de la sorte.
Cependant, il est trop facile d'accuser El Nahda.
Ce n'est pas dans leur intérêt de le tuer sachant que le parti serait
le premier accusé.

la terre
26/07/2013, 13h50
et oui ,LA MORT pour les hommes qui osent.........

les régimes politico-religieux sont toujours " LA DICTATURE" à l'état pure .
si tu tu critiques ou tu te revoltes ,leurs réponse ta mort.

L'Histoire nous démontré que le totalitarisme fini dans le sang ... , :icon_mad:

Mekrouda
26/07/2013, 15h59
et oui ,LA MORT pour les hommes qui osent.........

les régimes politico-religieux sont toujours " LA DICTATURE" à l'état pure .
si tu tu critiques ou tu te revoltes ,leurs réponse ta mort.

L'Histoire nous démontré que le totalitarisme fini dans le sang ... , :icon_mad:

Pour chaque meurtre, il y a une question qu'on ne devrait jamais éluder : à qui profite le crime? et sérieusement, ne nous voilons pas la face, il ne profite absolument pas à EnNahda...surtout dans le contexte actuel avec les évènements en Egypte...

Donc, ne soyons pas "naïfs" pour faire concorder les choses à nos propres perceptions et convictions :)

yasmi
26/07/2013, 17h00
Pour chaque meurtre, il y a une question qu'on ne devrait jamais éluder : à qui profite le crime? et sérieusement, ne nous voilons pas la face, il ne profite absolument pas à EnNahda...surtout dans le contexte actuel avec les évènements en Egypte...

Donc, ne soyons pas "naïfs" pour faire concorder les choses à nos propres perceptions et convictions :)

Je pense pareil, ce serait suicidaire de leur part de faire çà.

la terre
27/07/2013, 06h39
Pour chaque meurtre, il y a une question qu'on ne devrait jamais éluder : à qui profite le crime? et sérieusement, ne nous voilons pas la face, il ne profite absolument pas à EnNahda...surtout dans le contexte actuel avec les évènements en Egypte...

Donc, ne soyons pas "naïfs" pour faire concorder les choses à nos propres perceptions et convictions :)

c'est juste une constatation , la mort.....la mort ....et encore la mort !
ENNAHDA ,ou autre .
l'Egypte ou autre

PAS DE DIALOGUE, les peuples muselés ,les armes pleins les placards ...... et à chaque evenement : LA MORT

n'harak mabrouk