PDA

Voir la version complète : Mandat d'arrêt international contre Chakib Khalil ...



yasmi
13/08/2013, 12h14
Sa nationalité américaine le protège d'une extradition des Etats-Unis : Mandat d'arrêt contre Khelil, sa femme et ses enfants
par Salem Ferdi



Un mandat d'arrêt international a été lancé contre l'ancien ministre algérien de l'Energie, Chakib Khelil, son épouse, deux de ses enfants ainsi que Farid Bedjaoui, neveu d'un ancien ministre des Affaires étrangères.

C'est le procureur général près la Cour d'Alger, Belkacem Zeghmati qui l'a annoncé, hier, dans une conférence de presse. En tout ce sont neuf personnes qui sont concernées par ces mandats d'arrêt internationaux entrant dans le cadre de ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Sonatrach II. La justice algérienne a décidé également de geler les avoirs de la famille Khelil et a mis leurs biens immobiliers sous scellés. L'annonce intervient alors que des interrogations ont commencé à se multiplier sur l'apparente inertie ou du moins l'absence de communication de la justice algérienne sur le scandale des pots-de-vin versés par Saipem à des responsables algériens, dont Chakib Khelil, via « l'intermédiaire » Farid Bedjaoui, neveu d'un ancien ministre algérien, détenteur d'un passeport français.

Cette apparente inertie contrastait singulièrement avec la procédure italienne où après l'arrestation de Pietro Varone, le 28 juillet dernier, la justice italienne avait délivré un mandat d'arrêt international contre Farid Bedjaoui et demande la saisie de 123 millions de dollars placés sur des comptes à Singapour et Hong Kong.

RATTRAPE PAR LA JUSTICE ITALIENNE

L'ancien ministre algérien de l'Energie et des Mines qui semblait avoir échappé à l'affaire Sonatrach 1 a été rattrapé par la procédure judiciaire engagée en Italie. Son nom figure dans les actes officiels de la justice italienne comme un des bénéficiaires des pots-de-vin versés par Saipem pour l'obtention de 7 contrats en Algérie d'une valeur globale de 8 milliards d'euros. Ces contrats ont donné lieu au versement de commissions de l'ordre de 2,5%, soit la somme de 197 millions de dollars. Les révélations fracassantes venues d'Italie montraient clairement que Farid Bedjaoui agissait en tant qu'homme de Chakib Khelil avec la compagnie Saipem. La justice italienne qui s'occupe plus particulièrement des manquements à la loi des Italiens considère que les bénéficiaires des pots-de-vin sont, outre Pietro Vérone, Chakib Khelil, des membres de sa famille, des membres de la direction de Sonatrach, l'ancien PDG de Saipem Algérie, Tullio Orsi et Farid Bedjaoui. L'étau judiciaire semblait se rapprocher de l'ancien ministre mais pas suffisamment pour que des mesures conservatoires d'interdiction de sortie du territoire soient prises. L'homme qui dispose également de la nationalité américaine a pu ainsi quitter l'Algérie… probablement avec une option sans retour. Chakib Khelil n'est en effet pas revenu au pays assister à l'enterrement de sa mère, le 21 mai dernier. Un signe clair qu'il avait fait un voyage sans retour.

UNE EXTRADITION TRES IMPROBABLE DES ETATS-UNIS

L'ancien ministre algérien qui se trouve probablement aux Etats-Unis n'est pas susceptible d'être extradé par les autorités de ce pays, la loi ne permettant pas d'extrader des nationaux. En outre, il faudrait qu'il y ait un traité d'extradition entre les deux pays. Le cas Moumen Khelifa qui n'est pas britannique montre que les procédures judiciaires peuvent durer très longtemps sans aboutir. Dans le meilleur des cas – et ce n'est pas évident – Chakib Khelil pourrait être poursuivi par la justice américaine en vertu du «Foreign Corrupt Practice Act» (FCPA) - loi sur les pratiques de corruption à l'étranger- qui donne une compétence extraterritoriale pour juger les citoyens et les entreprises américains qui auraient corrompu ou tenté de corrompre des fonctionnaires gouvernementaux étrangers, ou des candidats à des postes gouvernementaux». Mais là, on sera dans le paradoxe d'une justice américaine jugeant un américain pour des actes commis en tant que ministre algérien ! Moralité : il aurait mieux valu éviter que Khelil quitte le bled !

yasmi
13/08/2013, 12h17
Quelle pourriture celui là ...
Il faut lui geler tous les avoirs et saisir ses biens qui ne se trouveraient pas aux USA.
Se sera déjà çà de récupérer ..
Mais bon avec une justice qui n'existe pas et un pouvoir qui est autant coupable que lui pour les même méfaits.
Faut rien attendre ...

PSM31
13/08/2013, 15h59
Ah,
Si on veut faire valoir la vérité, il faut faire valoir toute la vérité. Demie-vérité n'est pas vérité.
Faut alors arreter les autres "crados" en Algérie ou ailleurs. On est d'accord?
Bedjaoui, c'est le fils de l'ancien Ahmed Bedjaoui?
Chasses le naturel, il revient au galop:pirate:

bel1000
13/08/2013, 16h39
rectificatifs:


C'est le procureur général près la Cour d'Alger, Belkacem Zeghmati qui l'a annoncé, hier, dans une conférence de presse. En tout ce sont neuf personnes qui sont concernées par ces mandats d'arrêt internationaux entrant dans le cadre de ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Sonatrach II

c'est la justice italienne et pas les pourris d'algérie car ils sont des milliers et ce corrompu ( le procureur) n'a rien fait

qu'il commence à mettre nezzar sous les verrous pour coup d'etat contre chadli et pour crimes de guerres ( les aveux sont dans ses mémoires )

qu'il convoque karim moulai,mohamed semraoui ( ex DRS) et ahmed chouchane, habib souadia (ex militaires ) pour les entendre sur ce qui s'est passé entre janvier 1992 et janvier 1999

c'est de milliers d'affaires et peut etre lui meme fraudeur ( déclarations d'un ex chef de service au ministere de la justice : benyoucef mellouk) son témoignage est sur youtube ( chaine de rachadTV)

PSM31
14/08/2013, 14h28
:calimero:

Les génocidaires doivent payer. Si lorsque la Suisse a tourné la tête, le général génocidaire et ashabou (amis) sont rentrés en Algérie. Les crimes commis poursuivront leurs acteurs jusqu'à leur dernier jour sur cette terre... Rares sont les actuels ou les ex responsables, ministres, généraux ou présidents algériens qui n'ont pas de tâches de sang sur leurs mains directement ou indirectement...:shok:

Regarder cette video, Quelle mort atroce! Je ne suis pas de ceux qui applaudissent la mort d'un être humain mais je ne pleure jamais ceux qui tuent les âmes sans aucun droit ( je ne cautionne jamais une mort sous aucune façon , je préfère la justice d'Allah).:affraid:

https://www.youtube.com/watch?v=Sk5ZmRFteUI
13:31
S'ils y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci). C'est plutôt à Allah le commandement tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que, si Allah voulait, Il aurait dirigé tous les hommes vers le droit chemin. Cependant, ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu'ils font d'être frappés par un cataclysme, ou [qu'un cataclysme] s'abattra près de leur demeures jusqu'à ce que vienne la promesse d'Allah. Car Allah, ne manque pas Sa promesse.
( سورة الرعد , Ar-Rad, Chapter #13 (http://www.e-monsite.com/manager/chapter_display.php?chapter=13&translator=8), Verse #31 (http://www.e-monsite.com/manager/chapter_display.php?chapter=13&translator=8#31))

Excusez moi si je n'ai pas mis la video au bon topic mais l'enchainement me paraissait actuel.

kader95
14/08/2013, 21h56
Chakib Khelil le voleur & Co (sa famille et collaborateurs) ne sont pas au U.S.A mais bel et bien en Angleterre, l'article n'est pas vraiment exacte. Ce qui es vrai c'est que sont extradition est impossible, le gouvernement britanique tout commepour Halifa refus de le délivrer à lajustice algérienne.