PDA

Voir la version complète : Par défaut Mesut Özil (Arsenal), c’est aussi ça



Анис
23/09/2013, 14h45
Muet cette saison sur coups francs et corners, Arsenal s’est imposé grâce à trois coups de pied arrêtés de Mesut Özil, dimanche face à Stoke City (3-1). L’Allemand est en train de transformer les Gunners.

http://i.eurosport.fr/2013/09/22/1096470-17407077-640-360.jpg

En recrutant Mesut Özil, les Gunners savaient avoir mis la main sur un passeur de génie. Tout le monde n’avait peut-être pas envisagé à quel point l’arrivée de l’Allemand aiderait les Londoniens dans le domaine des coups de pied arrêtés. Dimanche, ce fut sans doute un peu trop beau pour être vrai puisque l’Allemand a été impliqué sur les trois coups francs et corners qui ont amené les trois réalisations d’Arsenal. Néanmoins, les Gunners, qui étaient jusqu’ici muets sur les phases arrêtées, ont été boostés par la précision et le pied gauche de la recrue la plus chère de l’histoire du club (50 millions d’euros).

Lors de la victoire face à Stoke City dimanche (3-1), Özil a clairement changé la donne. Rapidement, un coup-franc vicieux de l’ancien du Real Madrid a forcé Begovic à repousser dans les pieds de Ramsey pour l’ouverture du score (5e). Ensuite, un corner déposé sur la tête de Mertesacker a permis aux Gunners de reprendre l’avantage (36e), avant qu’un dernier coup franc n’offre au crâne de Sagna le but du break (72e).

Depuis mai 2010, et un match contre Fulham, Arsenal n’avait plus marqué autant de buts sur des phases arrêtées dans un même match de Premier League. En bonus, Özil devient déjà le meilleur passeur de Premier League, avec ses deux passes du week-end, en plus de celle face à Sunderland la semaine passée. La performance du jour est d’autant plus remarquable que la charnière défensive Huth-Shawcross est réputée pour ses performances dans les airs.

Arsène Wenger, qui a gagné quelques semaines de répit grâce aux résultats des siens et la première place occupée par les Gunners à l’issue de cette 5e journée, est évidemment aux anges. "La semaine a été très bonne pour nous. Vous ne vous attendez pas à inscrire trois buts sur phases arrêtées contre Stoke", a révélé le manager d’Arsenal qui n’a pas oublié le principal responsable de la réussite nord-londonienne, dimanche. "Il suffit de se pencher sur les chiffres pour se rendre compte que cela n’a rien à voir avec le hasard. Il a montré qu’il était un grand joueur."

eurosport