PDA

Voir la version complète : instru



Louisa
07/11/2013, 00h07
C est une histoire à l'ancienne, avec un vespa rouge et la vue sur la mer et les palmiers.
Un ciel bleu à n en plus finir ..Un magnifique été...un magnifique souvenir.



C est une caresse sur ta joue...fermes les yeux...
Imagines une brise légère qui t'enveloppes comme dans un voile..c est moi, c est ce que je voulais te donner aujourd'hui. J avais envie de t ecrire, te deviner.

Louisa
07/11/2013, 16h57
http://31.media.tumblr.com/a45de89f1373ec3e56ed23151874def4/tumblr_mskbpfgy7X1sa8wtpo1_500.jpg

" (...) Je veux faire exploser ton coeur, sans que le mien ne soit atteint. Je te veux du mal, jouer avec toi, m’amuser, rire, t’embrasser, sans jamais t’aimer une seule seconde. (...) "

Louisa
10/11/2013, 14h53
http://24.media.tumblr.com/bddf780a5c0ba3adb5ef7d977dc1f49b/tumblr_murf7v4AdR1suszz7o1_400.jpg

Quelle trahison de la vie ........ voler le coeur de l'enfance pour ensuite offrir l'abondance à un coeur cassé.
Même en recollant les morceaux, il battra toujours de manière anormale.
Pourtant je me suis appliquée à le recoudre, à vif..pénurie d’anesthésie..
chaque point de couture a coûté l’énergie d'une vie.
Je voudrais pouvoir te rendre ce que tu me donnes, que tu n'ai jamais a regretté de m'avoir choisi.

Louisa
11/11/2013, 14h15
https://pbs.twimg.com/media/BYPVRIaCcAA3G2y.jpg:large




Je continuerai mon combat
jusqu’à l’ultime seconde de ma vie


Je suis de la race des guerriers.
Ils peuvent me tuer mais ils ne me feront jamais taire.
Je préfère mourir pour mes idées
que de lassitude ou de vieillesse
de Matoub Lounès

Louisa
11/11/2013, 18h16
http://25.media.tumblr.com/tumblr_lpuc9n7czP1qhw1yoo1_500.jpg



C'est a sa capacité à traverser la nuit qu'on reconnait la force d'une personne. Lorsque la nuit est épaisse et que nulle lumière ne brille aux alentours.
L'Homme moderne a perdu cette capacité, les ténèbres l'effraie plus que de raison. C'est pourtant au coeur de la nuit que nous sommes véritablement face à nous même, c'est là que l'on se defait de l'artifice, de tout ce qui est inutile pour se regarder, se jauger.
Se questionner sur la place qu'on a en ce monde, c'est difficile et salutaire à la fois.
Faire le point, le bilan et se donner les bons objectifs, ne pas se laisser aller à la facilité et entretenir le feu de la victoire. Garder la fougue de l'innocence et la sagesse de la raison.
Oublier tout ce qui est nuisible, les gens comme les choses. Ne pas léser et ne pas l'être non plus.
Se donner le droit à l'erreur mais l'utiliser aussi en piqure de rappel; se tromper deux fois c'est normal à la troisième, il faut se poser des questions.
Être exigeant avec soi même tout en étant indulgent.
Trouver la paix, l'harmonie dans la simplicité et la douceur, d'aimer et de se laisser aimer pour les bonnes raisons.
A l'essence de la vie perpetuer le miracle et s'emerveiller toujours, rien qu'en laissant le vent jouer avec ses cheveux
Alors oui , la nuit est salutaire !
Ne permet elle pas d’apprécier la lumière ...

Louisa
02/12/2013, 00h39
http://25.media.tumblr.com/7b379206639102766525b3701d9a7e10/tumblr_msdha6nSrz1sb0vqco1_500.jpg

Prière. ...
Avec le coeur.

Louisa
06/12/2013, 19h08
http://25.media.tumblr.com/5a77f0d8bf6c73efb8d9710ebfe89435/tumblr_mxcrkwRvP61rm1pjpo1_500.jpg

http://24.media.tumblr.com/2a5afa0fac759f90000d6e6b3dec75ac/tumblr_mxcrkwRvP61rm1pjpo3_500.jpg

http://24.media.tumblr.com/c433a963c35efbff976e49be2ecd6e3b/tumblr_mxcrkwRvP61rm1pjpo2_500.jpg

Des milliers de vins peuvent
prendre nos âmes.

Ne crois pas que tous les nectars
se ressemblent !

Rümi.

Louisa
06/12/2013, 19h24
http://31.media.tumblr.com/3c33e41324ccb2ab6fda55534d418ae2/tumblr_mx3o2aUPd11qjvnc4o1_500.jpg



Toute chose, tout être
est une outre emplie de merveilles.

Sois connaisseur,
goûte avec délicatesse.

Tout vin peut t’élever
choisis comme un roi, choisis le plus pur. Rümi

Louisa
06/12/2013, 19h32
http://31.media.tumblr.com/12d7b2e2c69b32b57f2b60c6ab472df3/tumblr_mxdv24ljOy1s5n0avo1_500.jpg

Nous sommes tout à la fois le miroir et le visage dans le miroir.
Nous prenons le goût de cette minute d’éternité.
Nous sommes la peine et ce qui guérit de la peine.
Nous sommes l’eau fraîche et douce et la jarre qui la verse. Rümi.

Louisa
07/12/2013, 20h30
http://data3.whicdn.com/images/78939807/large.jpg

Ce qui s’en va, revient.
Nous ne nous sommes jamais quittés. Rümi

ahmeddamien
07/12/2013, 20h39
http://31.media.tumblr.com/3c33e41324ccb2ab6fda55534d418ae2/tumblr_mx3o2aUPd11qjvnc4o1_500.jpg



Toute chose, tout être
est une outre emplie de merveilles.

Sois connaisseur,
goûte avec délicatesse.

Tout vin peut t’élever
choisis comme un roi, choisis le plus pur. Rümi

salam très beau
j aime aussi Rumi
je l'ai visité a konya
c'était très fort
son parfum très présent

ahmeddamien
07/12/2013, 20h44
http://youtu.be/NmIGKg7fdOI

ahmeddamien
07/12/2013, 20h49
http://youtu.be/bgbvSSwmHcw

Louisa
07/12/2013, 20h56
http://i1130.photobucket.com/albums/m531/virginies/tumblr_lzag53FseU1qdd41ro1_500.jpg

Souviens toi...

Louisa
07/12/2013, 21h02
salam très beau
j aime aussi Rumi
je l'ai visité a konya
c'était très fort
son parfum très présent

Salam,


Oui c'est beau, c'est magique la poésie soufie, ça te fait pénétrer dans un monde à part...Tu as beaucoup de chance pour Konya! J’espère que tu en as bien profité : )
C'est ton plus beau voyage ?

Eva de V.M est à la hauteur de ses lectures, j'ai un livre de poésie d'elle à la maison. C'est une grande femme ! ..

ahmeddamien
07/12/2013, 21h06
Salam,


Oui c'est beau, c'est magique la poésie soufie, ça te fait pénétrer dans un monde à part...Tu as beaucoup de chance pour Konya! J’espère que tu en as bien profité : )
C'est ton plus beau voyage ?

Eva de V.M est à la hauteur de ses lectures, j'ai un livre de poésie d'elle à la maison. C'est une grande femme ! ..

Allah m 'a accordé mekkah,médine,damas,alep ............

ahmeddamien
07/12/2013, 21h07
Salam,


Oui c'est beau, c'est magique la poésie soufie, ça te fait pénétrer dans un monde à part...Tu as beaucoup de chance pour Konya! J’espère que tu en as bien profité : )
C'est ton plus beau voyage ?

Eva de V.M est à la hauteur de ses lectures, j'ai un livre de poésie d'elle à la maison. C'est une grande femme ! ..

tu es dans quel coin?

Louisa
07/12/2013, 21h11
Allah m 'a accordé mekkah,médine,damas,alep ............

Hamdulillah tu as été gâté : )
Isfahan doit être belle aussi, sur les traces d'Avicenne, De Khayyam etc.. et d'une partie de l'histoire indienne ...

Louisa
07/12/2013, 21h12
tu es dans quel coin? Paris. Paris que j'aime et je déteste autant l'un que l'autre : )

ahmeddamien
07/12/2013, 21h28
Paris. Paris que j'aime et je déteste autant l'un que l'autre : )

même si c est plus rare
il doit y avoir aussi des places sacrées la bas...


http://youtu.be/5997Z1mbyJQ

CE SHAYKH que j ai eu la chance de rencontrer est plein d amour
il a une zaouia a paris ou aux alentours




Bonjour d’Algérie : Gunter Pauli et Cheikh Khaled Bentounes – Education et environnement | AISA (http://aisa-net.com/bonjour-dalgerie-gunter-pauli-et-cheikh-khaled-bentounes-education-et-environnement/)

ahmeddamien
07/12/2013, 21h29
http://youtu.be/cbILh963AxU

les bouchichi de shaykh hamza ont aussi une zaouia a paris

Louisa
07/12/2013, 21h35
même si c est plus rare
il doit y avoir aussi des places sacrées la bas...


http://youtu.be/5997Z1mbyJQ

CE SHAYKH que j ai eu la chance de rencontrer est plein d amour
il a une zaouia a paris ou aux alentours




Bonjour d’Algérie : Gunter Pauli et Cheikh Khaled Bentounes – Education et environnement | AISA (http://aisa-net.com/bonjour-dalgerie-gunter-pauli-et-cheikh-khaled-bentounes-education-et-environnement/)


Paris c'est super beau.. c'est plein d'histoire..mais c'est un peu inhumain sur certains aspects.
C'est lui qui a ecrit un livre avec Faouzi Skali, je crois ( Une pure merveille !) Je te redirais le titre si tu veux.. faut vraiment le lire, surtout quand on aime la poésie et la mystique.

Louisa
08/12/2013, 03h25
http://26.media.tumblr.com/tumblr_ljrmrulnxe1qc7gq6o1_500.jpg


feeling...

Louisa
08/12/2013, 15h00
http://25.media.tumblr.com/893e992b41699ed07d3856fc03d435a5/tumblr_mp9n7iOQbv1rd0syto1_500.jpg

(...) Sans doute tu faisais des rêves et des rêves.
De quelques muezzins nuançant les secrets,
Ton âme a dû franchir les espaces, les grêves
Et déserter les tours blanches des minarets.

Jacques Rabemananja -

Louisa
09/12/2013, 07h24
http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/a5/71/13/a5711308472eff6c8ffcb55d9875f63e.jpg

(...)" Depuis qu'on m'a coupé de la jonchaie, ma plainte fait gémir l'homme et la femme.
" Je veux un coeur déchiré par la séparation pour y verser le douleur du désir.
"Quiconque demeure loin de sa source aspire à l'instant où il lui sera à nouveau uni.
"Moi, je me suis plaint en toute compagnie, je me suis associé à ceux qui se réjouissent comme à ceux qui pleurent.
" Chacun m'a compris selon ses propres sentiments ; mais nul n'a cherché à connaître mes secrets.
" Mon secret, pourtant, n'est pas loin de ma plainte, mais l'oreille et l'oeil ne savent le percevoir.
" Le corps n'est pas voilé à l'âme, ni l'âme au corps ; cependant, nul ne peut voir l'âme. (...) Rümi.

Louisa
09/12/2013, 18h29
http://25.media.tumblr.com/tumblr_m6garaUADM1r78sxao1_500.jpg


Dernier grand poète classique de l’Iran, Djâmi (1414-1492) fut aussi un savant et un mystique. Auteur de plusieurs traités en prose, il est surtout connu pour son oeuvre poétique, notamment un Haft Awrang composé de sept œuvres. Trois d’entre elles sont des histoires d’amour à caractère mystique et initiatique : Yussuf et Zuleikhâ, Madjnun et Leylâ, Salâman et Absâl. Le premier de ces trois romans versifiés, Yussuf et Zuleikhâ, comprend un prologue remarquable, qui compte parmi les plus beaux textes de la poésie persane. Djâmi y développe la relation de l’amour et de la beauté, leur origine en Dieu, puis leur déploiement et leur jeu dans la création. Il s’inspire de deux hadiths célèbres pour renfermer une clef du mystère de la création, de l’amour et de la beauté. Le premier établit la relation de la Beauté et de l’Amour divins : « Dieu est beau et il aime la beauté ». Le second, dans lequel Dieu parle à la première personne, est une allusion au « pourquoi » de la création : « J’étais un Trésor caché, j’ai voulu être connu, et donc j’ai créé le monde ». Le texte de Djâmi se présente comme une illustration et un commentaire poétiques de ces deux hadiths.
Ainsi, Djâmi raconte-t-il qu’avant la création des mondes, la beauté et l’amour étaient unis dans l’Infini.[1]

Dans cette retraite solitaire, où l’existence était dépourvue de signes,
Et où l’univers était caché dans le coin du néant,
Il y avait un Etre loin de toute dualité,
Loin de tout dialogue entre « Moi » et « Toi ».
La Beauté, absolue et libre des limites des apparences,
Ne se manifestait qu’à elle-même et par sa propre lumière.
Belle ravissante dans la chambre nuptiale du Mystère,
Sa robe était pure de toute atteinte de l’imperfection.
Ni le miroir n’avait reflété son visage,
Ni la main peigné ses cheveux.
Le zéphyr n’avait détaché aucun fil de ses boucles.
Son œil n’avait jamais vu la poussière du kohl.
Aucun rossignol ne voisinait avec sa rose.
Son duvet n’avait jamais été orné de fleurs.
Son visage était libre de lignes [de maquillage] et de grain de beauté.
Aucun œil, jamais, n’avait eu une image d’elle.
Elle composait de la musique pour se charmer elle-même
Et jouait avec elle seule au jeu de hasard de l’Amour.

Louisa
09/12/2013, 18h43
http://24.media.tumblr.com/tumblr_lq5pknWeii1qdv6gko1_500.jpg

L’Amour et la Beauté n’ont ni origine ni fin. Le monde émane de leur bi-unité, mais l’Eternité est, invariablement, avant toute création et après toute fin du monde. Djâmi décrit ensuite l’extériorisation de cette beauté qui, ne pouvant demeurer seule dans son secret et sa solitude, aspire à se dévoiler, à embraser l’horizon de la création, à illuminer tous les miroirs des mondes de sa lumière.

Mais la beauté, par nature, ne supporte pas d’être voilée,
Le beau visage ne peut endurer le voilement,
Et si tu fermes la porte à la belle face, elle se montrera par une autre ouverture.
Regarde la tulipe dans la montagne,
Comment elle se montre joyeuse et verdoyante au printemps,
Fendant la pierre dure
Et révélant alors sa beauté.
S’il te vient une idée dans ton âme,
Une idée brillante de rareté parmi les idées,
Tu ne peux pas renoncer à elle,
Tu l’exprimes par la parole ou par l’écriture.
Lorsqu’il y a la beauté quelque part, telle est son exigence [de manifestation].
Pour la première fois, ce mouvement apparut dans la Beauté prééternelle,[2]
Qui dressa sa tente dans les régions saintes,
Puis se manifesta aux horizons et aux âmes,
Se révéla dans chaque miroir [des créatures et des mondes].
Partout, alors, on parlait d’elle.

Louisa
09/12/2013, 18h56
​http://static.tumblr.com/8fe1796591ec0fa8b95b0dd5cedc969b/gvsr1kh/w7mmn6a1l/tumblr_static_cherry_blossoms.jpg


Djâmi évoque alors les effets du rayonnement de la Beauté, dont la lumière embellit toutes choses. Chaque beauté est un miroir du Beau, et chacune enflamme d’amour. Aussi, l’Univers entier, les anges comme les hommes, est-il soumis à ces relations : l’amour engendre la beauté, la beauté éveille l’amour, en un mouvement sans fin et dont l’origine, éternellement présente, demeure l’unité divine de la Beauté et de l’Amour.

De la Beauté rayonna un éclair sur la terre et les anges,
Qui d’éblouissement les fit tourner comme le ciel.
Tous les chanteurs de louange de Dieu, cherchant sans cesse à Le louer,
A force d’être hors d’eux-mêmes, ne chantaient que la louange de Dieu.
C’est de ces plongeurs de l’océan céleste
Que s’éleva un cri : « Loué soit le Seigneur des mondes ! »
De l’éclat de la Beauté jaillit une lumière qui tomba sur la rose,
Et la rose enflamma la passion du rossignol.
La bougie a allumé son visage à ce feu [de la Beauté]
Et partout la bougie a brûlé des centaines de papillons.
De cette Lumière, un seul rayon embrasa le soleil
Et le nénuphar sortit de l’eau.
La face de Leylâ emprunta à la face de la Beauté l’ornement de son visage,
Et à chacun de ses cheveux Madjnun attacha son cœur.[3]
La Beauté a sucré les lèvres de Shirin [la Douce]
Qui a charmé le cœur de Parviz[4] et l’âme de Farhâd.[5]
La Beauté a sorti sa tête du col de la « lune de Canaan »[6],
Qui a complètement ruiné l’âme de Zuleikha.[7]

Louisa
09/12/2013, 19h01
http://24.media.tumblr.com/tumblr_lnenfrdqK61qjbvvfo1_500.jpg



Pour Djâmi, tout amour, toute beauté participent à ce jeu éternel de l’Amour et de la Beauté.

C’est cette Beauté qui partout s’est manifestée [dans les beautés des mondes],Bien qu’Elle-même se soit retirée derrière un voile aux yeux de tous les amoureux.Quel que soit le voile [de beauté] que tu voies, c’est Elle [la Beauté].Quel que soit le mouvement d’amour, c’est Elle qui le meut.L’amour [de cette Beauté] est la source de la vie du cœur,Et par cet amour l’âme est comblée de bonheur.Tout cœur amoureux des beautés charmantesQu’il le sache ou l’ignore n’aime au fond que la seule Beauté.

Louisa
09/12/2013, 19h04
Dans ce prélude, Djâmi a magnifié cette idée, omniprésente dans la poésie mystique persane, d’une Beauté divine qui embrase les mondes par l’amour, et d’un Amour sans cesse avivé par la présence multiple de la Beauté. Si Dieu a créé le monde, c’est pour jouer au jeu d’amour avec les créatures, pour révéler l’infinité de sa Beauté dans les transparences et les miroitements des créatures et des univers. Chaque atome danse une danse d’amour autour de Dieu ; chaque être est comme un fil de beauté et un nœud d’amour sur le tapis de la création. Pour l’Islam, les hommes sont issus de l’Unité divine, et ils y retournent. L’amour, quel qu’il soit, où qu’il soit, est un retour à Dieu, si bien que tous les amours sont finalement les rivières d’un seul océan sans rivages. Dieu est unique et son amour est aussi unique, même s’il touche les êtres de manière infiniment variée, subtile et différente. Chaque être est amoureux d’un seul Amour, aspire à la seule Beauté, et c’est la gloire de l’amour que de paraître inépuisable dans son unité. Djâmi traduit également bien les multiples paradoxes de l’amour, qui est à la fois plus haut que le ciel et plus près de l’homme que la veine de son cou. L’homme croit que le monde cache l’Amour, alors qu’en réalité, c’est lui-même qui se cache de l’Amour. L’amour est aussi comme la musique : on peut le savourer, non le comprendre : on ne peut pas parler de l’amour, on ne peut être qu’amoureux. L’amour est partout sans perdre son mystère, tout comme la beauté est à la fois l’apparence la plus éclatante et le secret le mieux gardé. Toutefois, si l’amour est partagé par tous, seuls ceux que l’amour a tué sont les vrais amoureux et les vrais connaissants de la Beauté. L’amour est dans toutes les rues, dans toutes les pupilles, mais seul l’œil du cœur peut le voir – cet œil qui voit dans une âme revenue à sa beauté première après s’être livrée corps et biens à l’amour.

Nul doute que le poème persan de Djâmi se veut aussi un miroir de beauté et une parole de l’amour. Si, dans le monde iranien, l’arabe est toujours demeuré la langue de la Parole divine révélée par le Coran, la langue persane, à partir de Ferdowsi et de son épopée duLivre des rois (Shâhnâmeh) au XIe siècle, est devenu le véhicule privilégié d’une sagesse spirituelle, mystique et théosophique. A propos de ce qu’il nomme (entre guillemets) une « sacralisation » du persan, Nasrollah Pourjavady note que celle-ci a commencé au début du XIe siècle puis, pendant plusieurs siècles, elle « est passée par des étapes de perfectionnement spirituel jusqu’à son apogée dans la poésie mystique de Hâfez, surnommée « la langue du mystère » ».[8] Nezâmi, dans le premier texte de son Khamseh, ne disait-il pas que « le poème, voile du mystère, est une ombre du voile prophétique » ?[9]Dans le prologue de Yussuf et Zuleikhâ, comme dans ses autres œuvres, Djâmi conçoit également la poésie et le persan comme les moyen privilégiés d’un dévoilement d’ordre intérieur et intuitif. L’intelligence et la beauté des vers, des symboles et des métaphores sont là pour révéler un trésor caché, autrement dit une vérité accessible par l’intelligence contemplative et la connaissance du cœur : une vérité, manifeste dans la beauté symbolique de l’univers, mais aussi enfouie dans le tréfonds de l’âme et qui remonte, par-delà la création, « loin de tout dialogue entre « Moi » et « Toi » », à l’Etre divin en « sa retraite solitaire ». La poésie est l’écho profond de cette intellection, inséparable de l’ivresse sobre de l’amour ; et la langue persane, avec sa musicalité et ses raffinements, est la voix privilégiée d’une intuition impossible à raconter et pourtant nécessaire à transmettre. La poésie, alors, épouse le mystère de dévoilement d’une Beauté par essence indicible, mais qui, par nature, tend à se rendre dicible pour illuminer amoureusement le monde du poète, du poème et de ses auditeurs ou lecteurs.

Andia et Patrick Ringgenberg Littérature iranienne - La beauté et (http://guidecultureldeliran.over-blog.com/categorie-11852483.html)


http://25.media.tumblr.com/tumblr_lvgxeaaLIk1r7u0u5o1_500.jpg

au_gré_du_vent
12/12/2013, 21h32
Chère Louisa,

Je te trouve très touchante par le choix que tu fais des images, des mots, de la musique et des auteurs!

On y sent une grande sensibilité à fleur de peau, une grande sincérité et sagesse!

C'est beau! Surtout ne change pas!:dieu:

Louisa
13/12/2013, 18h42
Salam Gré,

Je suis contente que cela te plaise.. j'avais déjà remarqué ta générosité précédemment. Merci : )

Je bosse comme une acharnée en ce moment, je n'ai plus le temps de rien.. c'est un petit plaisir de détente de venir ici partager la beauté que nous offre les autres, que ce soit en mots, photos etc..je ne fais que relayer pour ma part et j'aime bien ça : )

Une pour toi !


http://data1.whicdn.com/images/59330324/large.jpg

Au champs de l'univers, Tu cueilleras ce que tu sèmes. Proverbe persan

Louisa
15/12/2013, 20h25
http://data2.whicdn.com/images/48740743/tumblr_mge0uvwRIP1ro15mro1_500_large.jpg

La sincérité envers soi même et envers les autres exige de la solitude...Il faut être prêt à rester soi même quand même.

au_gré_du_vent
17/12/2013, 20h06
Une pour toi !

[/FONT]
http://data1.whicdn.com/images/59330324/large.jpg

Au champs de l'univers, Tu cueilleras ce que tu sèmes. Proverbe persan







je te remercie Louisa, c'est trop beau!

à toi!

http://img.izismile.com/img/img4/20110830/640/funny_animal_couples_640_01.jpg


« La nature prouve qu'elle nous veut du bien puisqu'en nous donnant des larmes elle nous donne le meilleur : la sensibilité. »
de Juvénal

Louisa
18/12/2013, 17h24
Salam,

Merci Gré, c'est trop chou ! : )
La photo est étonnante si ce n'est pas un montage.
Il y'a beaucoup de tendresse qui s'en dégage.

au_gré_du_vent
19/12/2013, 20h11
you're welcome Louisa!

est ce retouché? Je ne sais pas
je sais juste que c'est beau...
c'est tiré de cette page:
Funny Animal Couples (104 pics) - Izismile.com (http://izismile.com/2011/08/30/funny_animal_couples_104_pics.html)

une autre que j'ai aimée:

http://img.izismile.com/img/img4/20110830/640/funny_animal_couples_640_34.jpg

Louisa
20/12/2013, 17h32
you're welcome Louisa!

est ce retouché? Je ne sais pas
je sais juste que c'est beau...
c'est tiré de cette page:
Funny Animal Couples (104 pics) - Izismile.com (http://izismile.com/2011/08/30/funny_animal_couples_104_pics.html)

une autre que j'ai aimée:



Salam Gré,

Il lui cherche des poux : )

J'ai parcouru, il y'en a vraiment de très belles, ça donne envie d'en avoir à la maison... par contre ils ont pas tous l'air d'être copains : )

J'aime bien celle ci:




http://img.izismile.com/img/img4/20110830/640/funny_animal_couples_640_42.jpg


Y'en a certaines qui sont très étonnantes, le serpent et la grenouille ou le pélican et le crocodile .. subhan'Allah !

Louisa
20/12/2013, 17h50
http://3.bp.blogspot.com/_DKCvwpYNL0k/TLELsAmHBSI/AAAAAAAAEh8/Wy-gJA2bnYY/s1600/tumblr_kyll7ky0tH1qa1xupo1_500_large.jpg

Aaaah les femmes entre elles...

Louisa
21/12/2013, 11h37
http://31.media.tumblr.com/tumblr_m827f5ut091qgzm8ko1_400.jpg

Ce qui s'est passé avec toi, je ne le sais pas moi même.
C’était un tourbillon.................... Je n'ai toujours pas compris ce qui s’était passé...Je ne sais même pas si cela a réellement eu lieu...

Louisa
21/12/2013, 12h02
http://m1.behance.net/rendition/modules/85551039/disp/13abe35ad679a380677b0cbc44c8fbfd.gif

irréel.

Louisa
31/12/2013, 11h25
http://media.tumblr.com/tumblr_mauv4sutDv1rtq0lj.jpg


Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,Alors on cherche, on cherche partout.
Il est là, dans l’arbre qui chante dans le vent,
L’oiseau le crie dans le ciel,
La rivière le murmure,
Le ruisseau le chuchote,
Le soleil, la goutte de pluie le disent.
Tu peux le voir là, dans le regard de l’enfant,
Le pain que l’on rompt et que l’on partage,
La main que l’on tend.
Le bonheur, c’est tout petit,
Si petit que parfois on ne le voit pas,
Et on le cherche dans le béton, l’acier,
La fortune,
Mais le bonheur n’y est pas,
Ni dans l’aisance ni dans le confort.
On veut se le construire mais il est là,
À côté de nous, et on passe sans le voir,
Car le bonheur est tout petit.
Il ne se cache pas,
C’est là son secret.
Il est là, près de nous.

Maurice Carême.

Louisa
01/01/2014, 22h20
http://24.media.tumblr.com/tumblr_m8ukq0jnFs1qe62nxo1_500.gif

Tout s'en est allé..tout..même les liens familiaux qu'on pensait indestructibles .. et pourtant les saisons restent les mêmes comme dans un monde artificiel que rien ne peut vraiment altérer.
Comment croire en des promesses de paradis éternel...Ainsi soit il.

Louisa
03/01/2014, 21h45
http://media.tumblr.com/tumblr_lnctgpFrzE1qgcndt.png

Il n'y a pas de lumière sans ombre . Aragon

la terre
03/01/2014, 21h57
http://media.tumblr.com/tumblr_lnctgpFrzE1qgcndt.png

Il n'y a pas de lumière sans ombre . Aragon




louisa ,j'adore tout !

merci :rose:

Louisa
04/01/2014, 01h28
http://3.bp.blogspot.com/-vKSuLH1CRoQ/T4lnjjmssuI/AAAAAAAAAJY/dhnQ4osN7-Y/s1600/tumblr_los3izQr2x1qzm0xto1_500.jpg
Merci à toi Terre pour ce gentil mot : )

Louisa
04/01/2014, 12h11
http://islamicartdb.com/wp-content/uploads/2012/12/muslim-lady-praying-in-desert.jpg

C'est parce que je voulais Ton Amour, Ta présence..
Toi qui commande à La Lumière des cieux et de la terre accorde moi Ta Clémence.

Louisa
04/01/2014, 12h26
http://24.media.tumblr.com/ebc2eb80cf47e61e653195d4363ac482/tumblr_mtdmhhSmiX1sdoz9lo1_1280.jpg

(...) C'est pour cela que l'une des invocations du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) est celle-ci :
« O mon Dieu, rétablis toutes mes affaires, ne m'abandonne pas à moi-même, fût-ce le temps d'un clin d'oeil, ni à quelqu'une de tes créatures. »

Louisa
04/01/2014, 13h59
http://data2.whicdn.com/images/15453725/tumblr_lsbp44BATc1r43ll0o1_500_large.jpg

C'est tellement tellement difficile de te dire au revoir..mais qu' est ce que je peux faire d'autre (?)
Je te souhaite le bonheur, la paix et même l'amour avec quelqu'un qui prendra soin de toi.

Louisa
04/01/2014, 15h23
http://reho.st/25.media.tumblr.com/a38390dd2a1d7e668b8c14ac937fd932/tumblr_mkrjowafEP1qb1kc4o1_400.jpg

Mon coeur est vert mais au milieu coule une rivière, là ou a eu lieu ton passage..Même si l'eau venait à se tarir elle aura pour l’éternité gravé sa venue dans la moindre parcelle de la roche..

Louisa
10/01/2014, 21h52
http://media.tumblr.com/tumblr_m9vudadpOa1r88ony.jpg


« [Venez sur le bord, dit-il.
- Ils répondirent : nous avons peur.
- Venez sur le bord] dit-il.
Ils vinrent, il les poussa. Alors, ils se mirent à voler. »- Guillaume Apollinaire

Louisa
10/01/2014, 22h05
http://i48.servimg.com/u/f48/15/88/39/36/tumblr10.jpg

Pensées pour toi... Je ne t'oublie pas.

Louisa
12/01/2014, 14h49
http://1.bp.blogspot.com/-BjVL5dmEOig/TnTrfZKZMpI/AAAAAAAAAPE/GuAQstVQxC0/s1600/tumblr_lq9zarwVz81qhi3dko1_500.jpg

Je ne t'ai pas pris au dépourvu... J'aurais voulu que ce soit simple, j'ai essayé...je t'ai tout donné, mais ce que tu veux ne me correspond pas. Je me suis oubliée pourtant pour te plaire...jusqu'à n'être que ton ombre...
Je ne demandais pas grand chose pourtant , je t'avais dis que les chaines n’étaient pas pour moi...c’était ma seule exigence, rien d'autre juste ça .

Louisa
12/01/2014, 16h59
http://24.media.tumblr.com/tumblr_lljmuwrl0Q1qjck12o1_500.jpg

J'avais peur de m'être trompée.. de réaliser que tout cela n'existait pas non plus. Que ce n’était pas possible d’établir des liens humains, comme ça sans intérêts derrière.
Ça aurait été trop dur de perdre trop d'illusions d'un coup.
Ta présence m'a permit de continuer à croire au possible, même si tu ne l'a pas su. Ça a du te paraître dingue que je m'accroche à toi comme ça , t'as du te dire que j’étais déséquilibrée ...Oui c’était ça, il me manquait la moitié de moi...

coucou19
15/01/2014, 11h31
https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-ash3/t1/1474600_194301434103192_1505182238_n.jpg


Ô écho de mon cœur, ô miroir de mon âme,
Le secret, me sera-t-il un jour dévoilé.
L'on me dit: "Ta quête n'est qu'au prix de mille larmes".
Je leur dit: "Ont-elles jamais cessé de couleur".

Ô sang de mon cœur, ô cendres de mon âme,
La douleur, n'ouvre-t-elle pas la voie vers la paix.
L'on me dit: "Ta quête se trouve auprès d'une femme".
Je leur dit: "Je ne la trouve qu'auprès du Bien-Aimé".

Louisa
15/01/2014, 19h32
Merci ! J'aime beaucoup :)

A mon tour, je t'offre quelques passages d'un de mes livres préféré ( Traces de lumière de Faouzi Skali)

http://31.media.tumblr.com/tumblr_lya5rqBocO1qm8fzgo1_500.jpg

Proverbe soufi: « A chaque lieu [degré de connaissance], correspond un enseignement. »

Un éclair dans la nuit…
« La mort, ô ami, n’est pas seulement la fille de cette vie, elle en est aussi la mère. » (p. 24)
« Sois donc ton propre témoin, car c’est en chaque instant que tu vis et en chaque instant que tu meurs. » (p. 24)
« Je suis comme le voyageur abandonné au milieu d’une route qu’il ne connaît pas. Il ne sait, dans sa perplexité, s’il avance ou s’il recule. Il a tellement hésité, il s’est tellement perdu qu’il ne sait même plus quel est le but de sa recherche. Il n’est plus qu’un vagabond mais il sait au fond de lui-même qu’il fut un temps où il était voyageur. » (p. 25)
« Ce chemin, ô ami, tu t’y es perdu parce qu’il n’est pas le tien. Tu as emprunté les allées et les avenues des autres voyageurs parce qu’elles étaient fréquentées et que tu croyais les connaître !
Ce chemin, ô ami, tu t’en es détourné parce qu’il te fait peur. C’est un chemin sur lequel tu es l’unique voyageur.
Tu as peur qu’en le prenant, ton nom ne soit effacé des mémoires et que pour toi-même comme pour les autres, tu ne sois plus qu’un étranger.
Il n’a ni traces ni contours, ni forme ni couleur. Il a cependant une saveur que toi seul sauras reconnaître. C’est là, ô ami, la seule conquête qui, pour toi, puisse compter. Souviens-toi que les paumes, que l’homme de Dieu tourne vers le ciel, sont plus tranchantes que le fil de l’épée. Arme-toi, ô ami, de courage et sois sans crainte. La mort sur ce chemin vaut mieux que mille vies! » (p. 25-26)

La rencontre des âmes
« En toi, au-delà de toi-même, se trouve un être de lumière. » (p. 29)
« Mais avant de connaître ce secret suprême, il te faudra faire un long chemin et percer bien d’autres mystères. Un long voyage pour lequel tu as besoin de toutes tes forces et de toute ton énergie. Sois déterminé et resserre ta prise. Aiguillonne ton âme, ne lui laisse point de répit. Ne la laisse pas te distraire par de vaines questions. Sache qu’elle fera tout pour échapper à la mort certaine vers laquelle tu la conduis. Ses ruses sont innombrables. Sois donc vigilant: elles feraient pâlir les tours du démon. Telle une sentinelle, elle monte la garde sur le trésor qu’elle défend. Tel un talisman magique, elle ensorcelle tes yeux et tu ne cesses de chercher, hagard, ce que tu n’as jamais perdu. » (p. 30-31)

La réalité
Hadith Qudsî: « Je suis auprès de ceux dont le cœur est brisé. »
« Les hommes, ô ami, sont comme « ivres mais ne sont pas ivres ». Ils mangent les fruits mais ne voient pas l’arbre. Leur cœur est plus vaste que le ciel et la terre mais leur âme est transie de peur. Leur raison ne peut voir que la face extérieure du monde mais c’est pourtant à elle qu’ils délèguent leur pouvoir. Lorsque tous les bateaux chavirent et que du fond des entrailles de l’océan monte vers le ciel la détresse des voix, écoute, ô ami, tous les cris qui t’habitent. » (p. 34)
« Il est deux sortes de méditation.
L’une est celle de l’attestation et de la foi,
L’autre est vision et contemplation.
La première est pour ceux qui savent lire les signes,
La seconde pour les hommes de la contemplation et du discernement. »
(Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)

Louisa
15/01/2014, 19h34
http://26.media.tumblr.com/tumblr_krwcdyp6OG1qzan0uo1_500.jpg

Ton compagnon
« Ton véritable compagnon, ô ami, est celui qui t’a choisi bien qu’il connaisse ton état. Il t’a choisi pour toi-même et non pour le profit qui pourrait lui revenir de toi.
Car ce n’est pas à toi qu’il appartient de choisir, mais à Celui dont ton cœur est entre les deux doigts. » ( p. 41)
« Ton ultime illusion serait de croire qu’il te faudrait te défaire de tes préoccupations avant de te tourner vers Lui. » (p. 41)
« Qui a la capacité de dévoiler les secrets des hommes et ne se revêt de la Miséricorde divine, son dévoilement ne serait pour lui qu’une cause d’épreuve et de malheur. » (Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)
« Tu te tournes vers les créatures
Tant que tu ne vois pas Le Créateur,
Mais si tu Le vois, ce sont les créatures
Qui se tournent vers toi. » (Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)
« Un compagnon pire que toi
risque de te donner l’impression que tu es bon,
alors que tu es peut-être mauvais. » (Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)
« Ne sois pas le compagnon de celui dont l’état ne t’éveille pas et dont la parole ne t’oriente pas vers Dieu. » (Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)
« Comment pourrait s’illuminer un cœur dont le miroir est imprégné de l’image des créatures?
Comment pourrait-il voyager vers Dieu, enchaîné de ses passions?
Comment pourrait-il prétendre entrer en la Présence de Dieu sans s’être purifié de ses négligences?
Comment peut-il espérer comprendre les subtilités des secrets s’il ne revient pas de ses faux pas! » (Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)
Le plus grand ennemi dans le soufisme est la satisfaction de soi-même. Celui qui se satisfait de lui n’adore que lui-même.
« La racine de tout désaccord, inconscience et passion est la satisfaction de soi-même.
La racine de tout accord, éveil et pureté est l’insatisfaction de soi.
Il vaut mieux pour toi prendre comme compagnon un ignorant non satisfait de lui qu’un homme de savoir satisfait de lui.
Que vaut d’ailleurs la science d’un savant satisfait de lui-même.
Et peut-on parler d’ignorance à propos de celui qui n’est pas satisfait de lui? » (Ibn ‘Atâ’Allâh, Hikam)

Les lumières
« Sors, ô ami, de ces marécages que tu nommes réalités; et ne considère plus ton âme avec les yeux de la complaisance. Il n’y a pas de prison plus sûre que celle à laquelle on s’attache ou celle que l’on ne voit plus. » (p. 51)
Pour se rapprocher de l’Aimé il faut à la fois dépasser les souffrances des ténèbres et les tentations du paradis.
« Souviens-toi de ceci: les hommes de ce monde construisent souvent eux-mêmes leur malheur par leur désir intense de félicité. C’est que dans leur recherche effrénée ils oublient ce simple secret: le bonheur, ô ami, ne se trouve pas dans les choses ou les événements mais dans le regard que l’on porte sur eux. » (p. 53)

Si tu étais sincère…

Hadith Qudsî: « La sincérité est un secret parmi Mes secrets que Je dépose dans le cœur de ceux que J’aime parmi Mes serviteurs. Il n’est pas d’ange ni de démon qui puisse le découvrir pour le consigner ou l’altérer. » (p. 57)
La sincérité consiste en ce que l’envol de l’intention ne se porte que vers le Seigneur.
Hadith: « Le polythéisme caché est telle une fourmi noire sur une pierre noire par une nuit noire. » (p. 58)
« Celui qui est dans la voie de la sincérité aime les créatures pour elles-mêmes. Celui qui vit pour son image aime les créatures pour lui. » (p. 58)

Louisa
15/01/2014, 19h40
J'ai d'autres passages déjà prêts si tu le souhaite, j’espère que ces paroles serviront autant qu'elles m'ont servi , ce livre est une mine d'or .. je suis toujours étonnée qu'on en entende pas plus parler. Il y'a des contemporains qui ont de très belles choses à dire aussi, tout autant que les prédécesseurs.
Salam : )

coucou19
16/01/2014, 10h26
« Ton véritable compagnon, ô ami, est celui qui t’a choisi bien qu’il connaisse ton état. Il t’a choisi pour toi-même et non pour le profit qui pourrait lui revenir de toi.
Car ce n’est pas à toi qu’il appartient de choisir, mais à Celui dont ton cœur est entre les deux doigts. »

Je trouve ce passage magnifique. Et ça me fait rappeler encore une fois, que nous ne sommes pas responsables de nos sentiments ni du choix des personnes que nous aimons, car ils ne sont qu'une conséquence de la Volonté divine; nous ne sommes responsables que des actes qui pourraient en découler.



J'ai d'autres passages déjà prêts si tu le souhaite, j’espère que ces paroles serviront autant qu'elles m'ont servi , ce livre est une mine d'or .. je suis toujours étonnée qu'on en entende pas plus parler. Il y'a des contemporains qui ont de très belles choses à dire aussi, tout autant que les prédécesseurs.
Salam : )

Toute sagesse, de plus si elle est mystique, m'intéresse et doit certainement me servir. Merci du beau partage.

Louisa
16/01/2014, 18h19
Je trouve ce passage magnifique. Et ça me fait rappeler encore une fois, que nous ne sommes pas responsables de nos sentiments ni du choix des personnes que nous aimons, car ils ne sont qu'une conséquence de la Volonté divine; nous ne sommes responsables que des actes qui pourraient en découler.




Toute sagesse, de plus si elle est mystique, m'intéresse et doit certainement me servir. Merci du beau partage.

Salam Coucou,

Oui effectivement c'est beau et c'est surtout tellement vrai et je trouve que c'est la plus belle declaration d'amitié qu'il puisse y avoir " Ton véritable compagnon, ô ami, est celui qui t’a choisi bien qu’il connaisse ton état. Il t’a choisi pour toi-même "

C'est un tel plaisir de parler de mystique que ca en devient presque un plaisir égoïste : )

Tiens voici le lien où tu trouveras la suite, je rend ainsi à la personne qui a prit la peine de recopier les parties de texte les fruits de son travail : Projet René Guénon: Faouzi Skali, Traces de lumière. Paroles initiatiques soufies, (note de lectura) (http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/07/faouzi-skali-traces-de-lumire-paroles.html)

Tu y trouveras egalement plusieurs autres références.

Louisa
16/01/2014, 18h27
http://24.media.tumblr.com/88af62348d42d1c524137bffe4c48713/tumblr_mu2uwvtutL1ry2c7yo1_500.jpg


Peut-être Dieu a-t-il créé le désert pour que l'homme puisse se réjouir à la vue des palmiers. [Paulo Coelho]

coucou19
18/01/2014, 10h28
Salam Coucou,

Oui effectivement c'est beau et c'est surtout tellement vrai et je trouve que c'est la plus belle declaration d'amitié qu'il puisse y avoir " Ton véritable compagnon, ô ami, est celui qui t’a choisi bien qu’il connaisse ton état. Il t’a choisi pour toi-même "

C'est un tel plaisir de parler de mystique que ca en devient presque un plaisir égoïste : )

Tiens voici le lien où tu trouveras la suite, je rend ainsi à la personne qui a prit la peine de recopier les parties de texte les fruits de son travail : Projet René Guénon: Faouzi Skali, Traces de lumière. Paroles initiatiques soufies, (note de lectura) (http://elkorg-projects.blogspot.fr/2005/07/faouzi-skali-traces-de-lumire-paroles.html)

Tu y trouveras egalement plusieurs autres références.

Salam Louisa,

René Guénon fait partie de ces orientalistes qui ont le plus apporté à la culture islamique, et c'est notamment lui qui a réalisé l'étude la plus complète sur Ibn 'Arabi et le soufisme dans l'Islam. Merci pour le lien.

Louisa
19/01/2014, 00h16
Salam,

C’était une époque particulière que la leur ( à lui et certains de ceux qui faisaient partie de son cercle ).

Je suis tombée sur ça, qu'est ce que tu en penses ?


Finalement, sous une apparence volontairement détachée de la politique, la pensée de René Guénon serait très politique, ce qui renforcerait ses liens avec à son « véritable maître caché […] Joseph de Maistre. […] Ce sont des traditionalistes illuminés, c’est-à-dire des penseurs qui réinterprètent la tradition à l’aune de leurs propres révélations (p. 131) ». Quoi qu’il en soit, il importe de relire ou de découvrir l’œuvre considérable de Guénon et de prendre connaissance du livre captivant de David Bisson qui doit faire date dans l’histoire des idées.

Louisa
19/01/2014, 00h39
http://p0.storage.canalblog.com/06/74/1080607/89680769.jpg


Lors d’un voyage en destination du Hajj, le Cheikh Abû el-Hassan Châdhilî rassembla ses compagnons lors d’une ultime halte à Homeytharah et leur conseilla la récitation du Hizb el-Bahr. Il ajouta : « apprenez-le à vos enfants car il contient le Nom d’Allah le Plus Immense (ismu-Llahi el-A’dham)». Cette ultime recommandation du Maître, qui mourut dans la nuit qui suivit, suffirait à elle seule à expliquer, outre ses immenses vertus protectrices, la raison pour laquelle cette Oraison reçue directement du Prophète lui-même est encore assidûment pratiquée par les initiés des innombrables voies initiatiques remontant jusqu’au Cheikh.


PDF : L’Oraison de la mer – Traduction du Hizb el-Bahr (http://leporteurdesavoir.fr/wp-content/uploads/2010/08/loraison-de-la-mer-traduction-du-hizb-el-bahr.pdf)
par Équipe de traduction du Porteur de Savoir (http://leporteurdesavoir.fr/?author=8) le 8 août 2010, mis à jour le 6 mars 2012

Louisa
19/01/2014, 00h57
http://static-mb.minutebuzz.com/wp-content/uploads/2013/04/paysage-terre7-545x360.jpg


J'y gagne, dit le renard, à cause de la couleur du blé. (...) ................On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux.

Louisa
19/01/2014, 01h15
http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/29/36/d9/2936d93fce4287f70db2c63582c3f26d.jpg

Prendre un peu de temps pour soi c'est devenu un luxe...éteindre son portable et se donner le droit d'être absent malgré les tentatives de culpabilisation du monde.

Louisa
19/01/2014, 12h43
http://pauljacobson.org/wp-content/uploads/2013/12/2013-12-11-Rain-on-my-window.jpg

Qu'attendent-ils donc tous de moi... Ne voient ils pas que je ne peux plus leur donner de mon âme..qu'à trop donner il ne me reste plus que la force de rester debout.
Laissez moi voir la lumiere...

coucou19
21/01/2014, 17h18
Salam,

C’était une époque particulière que la leur ( à lui et certains de ceux qui faisaient partie de son cercle ).

Je suis tombée sur ça, qu'est ce que tu en penses ?



A vrai dire, ça ne me dit pas grand chose car je ne sais pas dans quel contexte ça a été dit. Je n'ai pas encore eu le temps de lire les ouvrages de René Guénon pour pouvoir en parler avec plus de précision.

coucou19
22/01/2014, 09h30
Cette solitude vaut plus que mille années
Cette liberté vaut mieux que le royaume du monde.
Dans la retraite être un seul instant avec Dieu
Vaut plus que l'âme et le monde, que ceci et cela.


Djalâl Ud-Dîn Rûmî, In Rubâi'yât ( Quatrains ). Trdauit par Eva de Vitray-Meyerovitch et Djamchid Mortazavi.


https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn1/t1/1512352_210810922452243_587954911_n.jpg

Louisa
22/01/2014, 17h52
http://freespiritstyle.files.wordpress.com/2011/06/43874819_hi5x54ym_c.jpg

(..) " De temps en temps les nuages nous reposent de tant regarder la lune. Bâsho.

Louisa
26/01/2014, 12h49
http://24.media.tumblr.com/d51c6fa6b05ac7294f509a564a072ae5/tumblr_my0xjuaS2T1qgddlro1_500.jpg

Louisa
26/01/2014, 13h06
http://24.media.tumblr.com/97a4ad2ee2b0c5bf823917e66d7e680f/tumblr_mlbjufDo3f1rjjc85o1_500.jpg

Louisa
26/01/2014, 14h26
http://25.media.tumblr.com/tumblr_maidm5wqok1rez41ao1_250.jpg

Je prendrais la vie comme elle vient, à distance des hommes qui t’enchaînent pour te prouver leur amour et t'obliger à marcher dans les clous. Désormais je ferais mes choix toute seule, je ne rendrais de compte à personne ! Je ne veux pas de bague, pas de promesses, pas de projets les yeux dans les yeux, pas de lieu d'habitation commun...Je n'attends rien de précis de personne.. Pourquoi les gens qui aiment veulent toujours prendre possession de l'autre... et gâchent tout ..

Louisa
27/01/2014, 00h27
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2013/09/commencement.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h30
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2013/06/oiseau-branche.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h33
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2013/03/vivant1.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h38
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2013/01/coeur-blessc3a9.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h39
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2013/01/accepter-linacceptable.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h40
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2012/10/situaimes.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h43
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2012/09/portebleu.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 00h44
http://eveiloriental.files.wordpress.com/2012/08/je-viens-c3a0-toi.jpg?w=700

Louisa
27/01/2014, 18h25
http://youtu.be/3CQNR4AW9SU

Tu avances à travers l'enfer et on t'en promet encore plus quelque part au delà de la vie si tu n'as pas survécu de la bonne façon...si le chaos ne t'as pas achevé...

ahmeddamien
27/01/2014, 22h49
https://www.youtube.com/watch?v=nzpEkTUGVXE#t=67

Louisa
27/01/2014, 23h04
Secret Garden

. .... ...

ahmeddamien
27/01/2014, 23h07
https://www.youtube.com/watch?v=i-LMbYlTCSo

Louisa
27/01/2014, 23h10
https://www.youtube.com/watch?v=nzpEkTUGVXE#t=67

merci pour cette splendide contribution : )

Louisa
28/01/2014, 12h33
http://26.media.tumblr.com/tumblr_lx1af5yS7y1qhc5oio1_500.jpg

Ô toi qui ignores la patience et la brûlure , Tu ne peux rien connaître de l'Amour avant qu'il n'ait touché ton cœur. " Rûmî "

Louisa
08/02/2014, 11h51
http://youtu.be/IrLS_zpILl4

Escapade en hiver...Ce matin le soleil avait de grands yeux d'enfant qui questionne.

Louisa
08/02/2014, 12h01
http://data1.whicdn.com/images/80432965/large.png

Louisa
08/02/2014, 12h07
http://25.media.tumblr.com/a8ece530d7f976bffd2423bb495c8709/tumblr_mr340z86BN1r1f4oio1_500.jpg

....c'est les fleurs du coeur. Si quelqu'un y a semé les graines de l'espoir, elles germeront tôt ou tard.
Merci à tous ceux qui ont traversé ma vie. J’espère avoir apporté ma part aussi qu'aucun n'est reparti les mains ou le coeur vide.

Louisa
09/02/2014, 13h23
http://25.media.tumblr.com/998219f3745e5e600d023a73be4ca366/tumblr_myxrvmWuBc1shy2mmo1_500.jpg
Blottie contre toi...les maux s'envolent et ne sont plus que des mots.
Douce journée.

Louisa
10/02/2014, 02h54
Quel temps j'ai perdu avec toi....................... pfffff j'ai vraiment été trop conne ! Purée j'ai battu tous les records là : )

Louisa
14/02/2014, 22h33
http://bon-bien-zen.fr/wp-content/uploads/2012/07/IMG_0148.jpg

Louisa
14/02/2014, 23h28
Dans les murmures du vent..





Un regard, ce n’est presque rien. Sans signification particulière, sans conséquence. Et c’est ce qui continue à me stupéfier, encore aujourd’hui : que l’existence d’un être puisse être bouleversée par quelque chose d’aussi éphémère, d’aussi périssable. Chaque jour, nous croisons des centaines de regards, dans la rue, dans le métro, au supermarché. C’est une réaction instinctive: vous remarquez quelqu’un en face de vous sur le trottoir, vos yeux se rencontrent une seconde et vous continuez votre chemin l’un et l’autre et c’est terminé. Pourquoi ce regard là aurait-il dû tant compter? Il n’y avait aucune raison et cependant… Il a tout changé, irrévocablement.
Douglas Kennedy.

Louisa
17/02/2014, 21h12
Tout parle ; l'air qui passe et l'alcyon qui vogue,
Le brin d'herbe, la fleur, le germe, l'élément.
T'imaginais-tu donc l'univers autrement ?
Crois-tu que Dieu, par qui la forme sort du nombre,
Aurait fait à jamais sonner la forêt sombre,
L'orage, le torrent roulant de noirs limons,
La mouche, le buisson, la ronce où croît la mûre,
Et qu'il n'aurait rien mis dans l'éternel murmure ?
Crois-tu que l'eau du fleuve et les arbres des bois,
S'ils n'avaient rien à dire, élèveraient la voix ?
Prends-tu le vent des mers pour un joueur de flûte ?
Crois-tu que l'océan, qui se gonfle et qui lutte,
Serait content d'ouvrir sa gueule jour et nuit
Pour souffler dans le vide une vapeur de bruit,
Et qu'il voudrait rugir, sous l'ouragan qui vole,
Si son rugissement n'était une parole ?
Crois-tu que le tombeau, d'herbe et de nuit vêtu,
Ne soit rien qu'un silence ? et te figures-tu
Que la création profonde, qui compose
Sa rumeur des frissons du lys et de la rose,
De la foudre, des flots, des souffles du ciel bleu,
Ne sait ce qu'elle dit quand elle parle à Dieu ?
Crois-tu qu'elle ne soit qu'une langue épaissie ?
Crois-tu que la nature énorme balbutie,
Et que Dieu se serait, dans son immensité,
Donné pour tout plaisir, pendant l'éternité,
D'entendre bégayer une sourde-muette ?
Non, l'abîme est un prêtre et l'ombre est un poète ;
Non, tout est une voix et tout est un parfum ;
Tout dit dans l'infini quelque chose à quelqu'un ;
Une pensée emplit le tumulte superbe.
Dieu n'a pas fait un bruit sans y mêler le Verbe.
Tout, comme toi, gémit ou chante comme moi ;
Tout parle.Et maintenant, homme, sais-tu pourquoi
Tout parle ?Écoute bien.C'est que vents, ondes, flammes
Arbres, roseaux, rochers, tout vit !Tout est plein d'âmes.~ Victor Hugo

Louisa
17/02/2014, 21h13
http://images.unbeaujour.fr/2013/09/Bruy%C3%A8re-1-600x400.jpg

L'âme est le seul oiseau qui soutienne sa cage.
V . Hugo

Louisa
02/03/2014, 12h38
: ))


http://youtu.be/xB0WC5rvmBw

Louisa
08/03/2014, 10h06
http://31.media.tumblr.com/9f0c64334828db2aabb6e3634d00c7d2/tumblr_mhtjn4FHuQ1s3axu5o1_500.jpg

Tout a commencé par une envie. Une envie de jolies choses...

Louisa
08/03/2014, 11h04
http://3.bp.blogspot.com/__fbiQYv9DiQ/TTWZoIAXsLI/AAAAAAAAAcU/yhMUwG1118c/s1600/tumblr_lf59zhznUA1qe3oqoo1_500.jpg

..."Mais c’est dans notre nature ! On se bagarre ! Toi tu me traites de salopard arrogant et moi je te dis que tu es une em****use"...

Louisa
08/03/2014, 11h46
http://www.lovethispic.com/uploaded_images/71806-Departing-Geese.jpg

J'aime bien l'idée de n’écrire pour personne, pour eux, pour toi, sans que rien ne soit attendu...à l'improviste..
Ça enlève la fausse politesse, les mots en trop qui ne servent à rien.
Ça rend tout plus léger de partager sans rien attendre. C'est si bon * ! : )

Louisa
08/03/2014, 11h46
*


http://youtu.be/OFCS7kZwxug

Louisa
18/03/2014, 11h42
https://lh3.googleusercontent.com/-qLuhr0SbOTI/UnGA8OrVhpI/AAAAAAAC7uA/LZRFy8_a684/w500/tumblr_mvhya1dgQG1rfw6leo1_500.jpg
« Tous peuvent entendre mais seuls les êtres sensibles comprennent. » Khalil Gibran

Louisa
18/03/2014, 12h43
Les robes longues c'est des ailes pour voler dans le vent...

Louisa
18/03/2014, 12h44
http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/08/e1/f2/08e1f2f3baebd3cef0ad65a0d285bd46.jpg

Louisa
18/03/2014, 12h45
http://30.media.tumblr.com/tumblr_lxst33m1f81qa87ubo1_500.jpg

Louisa
18/03/2014, 13h16
http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/79/92/10/7992100334bb99b8197dd2e0bae5ca08.jpg

Louisa
18/03/2014, 13h18
http://media-cache-ec0.pinimg.com/736x/39/c1/9b/39c19b4076f54d3db5f6c9079566bd7b.jpg

Louisa
18/03/2014, 13h27
http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/c0/a6/ff/c0a6ff8ed28db3e618f4c47e84048806.jpg
L'infini ..

Louisa
19/03/2014, 13h07
http://25.media.tumblr.com/tumblr_m5bdgvBswo1rowsmfo1_500.jpg


...(...) " l'ultime instruction donnée par Fâtima à Dhû-l-Nûn a été : " Persiste dans la sincérité, et combats ton âme charnelle en tes œuvres ! "
Dhûn-l-Nûn n'oubliera pas la leçon, et c'est la définition que lui-même donnera de la sincérité qui passera à la postérité, que tout le monde répétera après lui et qui deviendra proverbiale:
"La sincérité est le sabre de Dieu sur la terre ; où qu'elle soit appliquée, elle ne peut que trancher ".

"La vie merveilleuse de Dhû-l-Nûn l'Egyptien" Ibn 'Arabî

Louisa
19/03/2014, 14h49
http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/19/f9/33/19f9338c3714b238ab41e668ddefd426.jpg

IBN ARABI: La prière du prince


" Je n'ai eu de cesse, dès que je fus en âge de porter des ceinturons, de chevaucher des coursiers, de fréquenter les nobles, d'examiner les lames des sabres, de parader dans les campements militaires. " Personne, parmi ses proches n'eût sans doute pu prévoir que ce jeune garçon qu'attirait le clinquant des armures allait bientôt se vouer aux dures ascèses des renonçants. Tout destinait le jeune Ibn Arabî à une carrière militaire. L'Esprit qui souffle où il veut en avait décidé autrement.


La famille d'Ibn Arabî appartient à l'une des plus vieilles souches arabes de l'Espagne musulmane. Ses ancêtres, des Arabes originaires du Yémen, émigrèrent très tôt vers la péninsule Ibérique; vraisemblablement lors de la " seconde vague " de la conquête, celle qui, en 712 amena plusieurs milliers de cavaliers yéménites en Andalousie. Du moins sont-ils recensés parmi les " grandes familles " arabes qui occupent le sol andalou sous le règne du premier émir omeyyade (756-788). C'est dire qu'ils appartiennent à la khâssa, la classe dominante qui détient les hautes fonctions dans l'administration et dans l'armée.
Fier de son origine arabe, Ibn Arabî aime à rappeler dans nombre de ses poèmes qu'il descend de l'illustre Hâtim al-Tâ'î, poète de l'Arabie anté-islamique dont les vertus chevaleresques devinrent littéralement proverbiales. Il fait allusion d'autre part, à diverses reprises, à la position importante de son père, qui, précise-t-il, " comptait parmi les compagnons du sultan " - expression qui a donné lieu à de nombreuses conjectures et dont certains biographes tardifs ont tiré la conclusion qu'il ne fut pas moins que ministre. Un document édité il y a quelques années permet maintenant d'être beaucoup plus précis. Selon son auteur, Ibn Sha'âr (m. 1256), qui a rencontré le Shaykh al-akbar à Alep le 27 octobre 1237 et l'a interrogé sur sa jeunesse, Ibn Arabî " était d'une famille de militaires au service de ceux qui gouvernent le pays ". Évasive, cette formulation nous rappelle que la carrière du père d'lbn Arabî s'inscrit dans le cadre des fluctuations politiques qui ont accompagné l'effondrement du régime almoravide en Andalus.

Berbères venus du Sahara occidental, les Almoravides avaient débarqué dans la Péninsule à la demande des souverains des Taifas : ces États autonomes avaient vu le jour à la faveur de la chute du califat de Cordoue et s'inquiétaient de la progression continue des chrétiens, qui avaient pris Tolède en mai 1085. L'écrasante défaite qu'ils infligent aux Castillans moins d'un an plus tard à Zallâqa permet aux Almoravides de se présenter comme les défenseurs de l'islam andalou. Petit à petit, ils annexent les Taifas pour donner finalement naissance au premier État andalou-maghrébin, lequel marque une ère nouvelle dans l'histoire de l'Espagne musulmane. Dorénavant, son destin politique, religieux, culturel, est étroitement lié à celui du Maghreb. A une mosaique d'ethnies, de langues et de confessions se substitue peu à peu une société plus homogène, largement arabisée et islamisée, mais aussi plus repliée sur elle-même. L'inquiétude qu'ont fait naître les succès de la Reconquista favorise l'intolérance à l'égard des juifs et des chrétiens, qui émigrent massivement vers le Nord. Mais cette intolérance résulte aussi de la rigidité dogmatique des juristes mâlikites, dont l'ascendant sur les souverains almoravides est considérable. Le puritanisme des Almoravides, l'importance qu'ils donnent à la jurisprudence au détriment de l'étude du Coran et de la sunna, la " coutume du Prophète ", engendrent une casuistique sclérosante, qui étouffe les nouvelles aspirations religieuses dont témoigne notamment le développement du soufisme. Il est significatif à cet égard que les deux principaux soulèvements qui vont déstabiliser le régime se présentent comme des mouvements de réforme religieuse.

Louisa
19/03/2014, 14h55
(...)

http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/a1/d0/6c/a1d06cbe50b84acea94765f6f00f914c.jpg

Une foudroyante métamorphose
Rien, donc, ne laissait présager a priori que la vie de cet adolescent promis à une carrière militaire allait basculer du jour au lendemain. Saura-t-on jamais ce qui se produisit et à quelle date exactement ? Aucun texte connu d'Ibn Arabî ne permet à ce jour d'apporter une réponse claire et précise. Le célèbre texte où il décrit son entrevue à Cordoue avec le philosophe Averroès nous fournit, à tout le moins, un repére chronologique: Ibn Arabî s'y dépeint comme un jeune garçon complètement imberbe mais doté, déjà, de connaissances illuminatives qu'il a récemment obtenues au cours d'une retraite.
On peut déduire de ce récit qu'au moment de cet épisode il est approximativement âgé d'une quinzaine d'années. La suite du témoignage d'Ibn Sha'âr nous livre par ailleurs une information précise et détaillée quant aux circonstances de cette brusque et précoce metanoia: "La raison, lui raconte Ibn Arabî, qui m'a conduit à quitter l'armée d'une part et à entrer dans la Voie d'autre part, est la suivante: j'étais sorti un jour, à Cordoue, en compagnie du prince Abû Bakr [b.] Yûsuf b. Abd al-Mu'min. Nous nous rendîmes à la grande mosquée et je l'observais tandis qu'il s'inclinait et se prosternait dans la prière avec humilité et componction. Je me fis alors la remarque suivante: si un tel personnage, qui n'est pas moins que le souverain de ce pays, se montre soumis, humble et se comporte de la sorte avec Dieu, c'est que le bas monde n'est rien ! Je le quittai le jour même - jamais je ne le revis - et m'engageai dans la Voie. "

Mais ce document soulève presque autant de questions qu'il en résout. Ibn Sha'âr situe cet épisode en 1184, date à laquelle Ibn Arabî a dix-neuf ans. Or le portrait qu'Ibn Arabî brosse de lui-même dans le récit de sa rencontre avec Averroès, postérieure à son engagement spirituel, infirme une telle hypothèse. En outre, de quel prince s'agit-il ? Le calife Yûsuf a régné entre 1163 et 1184, mais il n'a pu se trouver à Cordoue à cette époque puisqu'il quitte l'Andalousie en 1176 pour le Maroc, où il demeure jusqu'en 1184. En mai de cette année-là, il franchit le Détroit et se rend directement à Séville pour passer ses troupes en revue. Peu après, le 7 juin, le calife quitte la capitale pour une expédition contre le Portugal dont il ne reviendra pas vivant. Au demeurant, son " patronyme " est Abû Ya'qûb (et non Abû Bakr), ce qu'Ibn Arabî n'ignore certainement pas. Il est vraisemblable dans ces conditions que le prince dont l'humilité dans la prière a proprement bouleversé Ibn Arabî est l'un des fils du calife, Abû Bakr, qui fut l'un de ses généraux.
En tout état de cause, une certitude demeure: l'incident survenu dans la mosquée de Cordoue constitue le point de rupture dans le cours, jusque-là paisible, de l'existence du jeune Ibn Arabî. Le petit grain de sable qui vient de percuter son destin déclenche une prise de conscience aussi brutale qu'irréversible. Sa décision est prise: il choisit Dieu. L'adolescent quitte tout, l'armée, ses compagnons, ses biens. Il se retire du monde - dans une caverne située au milieu d'un cimetière, selon l'un de ses biographes pour un face-à-face avec l'Éternel dont, d'une certaine façon, il ne reviendra jamais : " Je me suis mis en retraite avant l'aurore et je reçus l'illumination avant que le soleil ne se lève [...]. Je demeurai en ce lieu quatorze mois et j'obtins ainsi les secrets sur lesquels j'écrivis ensuite; mon ouverture spirituelle, à ce moment, fut un arrachement extatique. "

Une prodigieuse métamorphose, au sens le plus fort de ce mot, s'est donc opérée chez le jeune garçon, qui, au sortir de cette réclusion, n'a de commun que le nom avec l'adolescent qui caracolait dans les garnisons militaires. Cette rupture radicale entre ce qu'il était jusque-là et ce qu'il sera dorénavant, Ibn Arabî en rend bien compte lorsque, pour évoquer sa vie d'" avant ", il l'appelle " ma jâhiliyya ", terme qui désigne l'état de paganisme - littéralement, d'" ignorance " - dans lequel vivaient les Arabes avant la révélation muhammadienne qui inaugurait une ère nouvelle de leur destinée.

Louisa
19/03/2014, 14h58
Ma parole atteindrait l’Orient et l’Occident

La raison qui m’a conduit à proférer de la poésie (shi’r) est que j’ai vu en songe un ange qui m’apportait un morceau de lumière blanche ; on eût dit qu’il provenait du soleil.
-« Qu’est-ce que cela », demandai-je.
-« C’est la sourate al-sh'u’ara’ (Les Poètes) » me fut-il répondu. Je l ‘avalai et je sentis un cheveu (sha’ra) qui remontait de ma poitrine à ma gorge, puis à ma bouche. C’était un animal avec une tête, une langue, des yeux et des lèvres. Il s’étendit jusqu’à ce que sa tête atteigne les deux horizons, celui d’Orient et celui d’Occident. Puis il se contracta et revint dans ma poitrine ; je sus alors que ma parole atteindrait l’Orient et l’Occident. Quand je revins à moi, je déclamai des vers qui ne procédaient d’aucune réflexion ni d’aucune intellection. Depuis lors cette inspiration n’a jamais cessé.
Ibn ‘Arabi, Diwan al Ma’arif
Extraits de Ibn Arabî et le voyage sans retour de Claude Addas. Paris, Seuil, 1996.


http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/a4/eb/64/a4eb6488ba55085fe48e82bfc6466e0a.jpg

Louisa
22/03/2014, 19h02
http://dakinidance.net/wp-content/uploads/2013/06/tumblr_mfuwguDDcp1qipvddo1_500.jpg

Danse avec moi aujourd'hui.

Louisa
05/05/2014, 16h56
Maestro.

http://fc08.deviantart.net/fs70/i/2010/197/5/0/Footprints_in_the_Sand_by_Emilie_Nicole.jpg

Je fais peu de cas des richesses
Et je me moque de l’amour ;
L’appel de la gloire n’était qu’un rêve
Évanoui au lever du jour


Et si je prie, la seule prière
Qui remue mes lèvres pour moi,
C’est : « Laisse le cœur que je porte
Et donne-moi la liberté. »


Alors que mes jours en fuite se rapprochent de leur but
Oui, c’est là tout ce que j’implore :
À travers la vie et la mort, une âme sans chaînes
Et le courage d’endurer.



Emily Brontë, 1er mars 1841, traduction Louise Sanfaçon

Louisa
12/05/2014, 22h31
Pourquoi?

Toi et moi, c est un tango
Quand j avance tu t éclipse
Quand tu avances je résiste
....

Un tango qui habite mon coeur..

Louisa
19/05/2014, 14h11
http://media-cache-ak0.pinimg.com/736x/e3/aa/c7/e3aac73f091a72dd57d975d9b080a5a4.jpg

Réflexions.

Louisa
19/05/2014, 14h21
http://media-cache-cd0.pinimg.com/736x/32/b4/7c/32b47cf4cc9c04de142ab845093cb45d.jpg

"Celui qui craint les eaux, qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage."

Louisa
22/06/2014, 22h40
http://ipetzouille.files.wordpress.com/2014/05/8.jpeg

La nuit efface les masques. Elle illumine les visages d’un océan de clarté. Elle ne laisse nul autre la peine de distinguer le faux du juste, le bon du mauvais. Elle ne laisse transparaître que les émotions les plus pures, les messages les plus sincères. Elle privilégie l’essentiel pour mieux mépriser l’accessoire. Puisque tout le reste n’est qu’illusoire.
Elle oublie le temps, parfois.(net.)

isma007
23/06/2014, 00h25
.................................................. ..........................

isma007
23/06/2014, 00h42
.................................................. ............

Louisa
23/06/2014, 06h28
.................................................. .................................................. .......................

isma007
23/06/2014, 06h58
.................................................. .........................