PDA

Voir la version complète : soufisme



ahmeddamien
10/01/2014, 10h20
a la demande de coucou
voici le post tant attendu
pas de pollutions please..........:shok:

ahmeddamien
10/01/2014, 10h21
http://www.youtube.com/watch?v=XUH1LYsXdKM

eric geoffroy musulman sunnite

ahmeddamien
10/01/2014, 10h25
http://www.youtube.com/watch?v=vH7YQJMGbrg

dahmane1
10/01/2014, 13h29
L'Islam est un Dine qui signifie mode de vie, est constitué des deux parties complémentaires et indissociables, le temporel et le spirituel, valables et immuable en tout temps et en tout lieu.


http://www.youtube.com/watch?v=FIYvXMp56DE

ICOSIUM
10/01/2014, 20h28
a la demande de coucou
voici le post tant attendu
pas de pollutions please..........:shok:

intéressant, :plus1: :merci:,

yasmi
12/01/2014, 14h45
Salam Ahmed,

Ne penses tu pas que le soufisme peut paraître élitiste quelque part ?
Il donne l'impression d'être destiné à une frange très cultivé et savante, ce qui peut être excluant.

ahmeddamien
12/01/2014, 15h13
Salam Ahmed,

Ne penses tu pas que le soufisme peut paraître élitiste quelque part ?
Il donne l'impression d'être destiné à une frange très cultivé et savante, ce qui peut être excluant.

salam Yasmi
élitiste oui mais dans le sens de sa pratique .
le soufi a souvent des litanies ou coran a reciter en plus des prieres
sinon intellectualité il y a tous les niveaux comme en islam
le soufisme est assez populaire en Algérie
ce qui importe c 'est la sincérité

ahmeddamien
12/01/2014, 15h16
je vous souhaite une bonne fete du mouled nabawe pour demain


http://www.youtube.com/watch?v=hSFvu5NAasw

ahmeddamien
12/01/2014, 15h18
http://www.youtube.com/watch?v=25tvTUkECsE

yasmi
12/01/2014, 21h56
salam Yasmi
élitiste oui mais dans le sens de sa pratique .
le soufi a souvent des litanies ou coran a reciter en plus des prieres
sinon intellectualité il y a tous les niveaux comme en islam
le soufisme est assez populaire en Algérie
ce qui importe c 'est la sincérité
Salam Ahmed j'espère que toi et ta petite famille allait bien ...
Quand on lit Ghazali, on se dit waw, je pourrais pas faire çà ...
Comme tu le dis la sincérité est ce qui importe.

Fan
13/01/2014, 12h08
J'ai plutot l'impression que le souffisme se sectarise de nos jours et beaucoup d'innovations y ont été introduite.

Pour ne donner qu'un seul exemple, je citerai celui du mawlid. Aujourd'hui, je fais partie de ceux qui se posent la question de la légitimité de cette célébration.

Maintenant et pour revenir au sujet je préfère m'identifier comme musulman au sens global sans aucune spécificité.

dahmane1
13/01/2014, 19h37
J'ai plutot l'impression que le souffisme se sectarise de nos jours et beaucoup d'innovations y ont été introduite.

Pour ne donner qu'un seul exemple, je citerai celui du mawlid. Aujourd'hui, je fais partie de ceux qui se posent la question de la légitimité de cette célébration.

Maintenant et pour revenir au sujet je préfère m'identifier comme musulman au sens global sans aucune spécificité.

La fête du mawlid ennabaoui echarif est une fête populaire, tout comme la fête de l'indépendance ou toute autre fête populaire. Elles ne sont ni autorisées ni interdites, elles doivent être seulement conformes aux enseignements de l'Islam sans pour autant les considérer comme des fêtes islamiques..wa Allah A3lem

dahmane1
14/01/2014, 09h07
Je crois qu'il faut commencer par se mettre d'accord sur les définitions du soufisme, pour savoir faire la différence entre le contemporain innovent et le traditionnel conforme en quelque sorte aux préceptes de l'Islam...


http://www.youtube.com/watch?v=CWl6P-afimY

yasmi
14/01/2014, 13h01
Salam,
Ce que tu dis Dahmane est exact et ne concerne pas que le soufisme mais l'Islam dans son entierté.
On s'est éloigné du message originel.

coucou19
14/01/2014, 16h42
Bonjour et merci d'avoir ouvert à la discussion un sujet qui devient de plus en plus d'actualité.

Qu'est ce que le soufisme? C'est le titre d'un livre qui m'a été prêté par un ami en 2005 et que je n'ai pas pu terminer faute d'avoir à l'époque les dispositions spirituelles et même intellectuelles nécessaires pour pouvoir comprendre et cerner objectivement cette doctrine. Comme beaucoup, j'imaginais que le soufisme était une pensée ou un dogme réservés uniquement à une certaine élite spirituelle - comme le souligne si bien yasmi - ou pire, une secte usurpatrice qui utilisait la religion comme moyen de manipuler les masses afin de mieux les asservir à des fins purement terrestres.

Quelques années plus tard, le destin a fait que naturellement je commençais à sentir le besoin de comprendre certaines choses, et de répondre à certains questionnements liés à la nature humaine (la mienne), ses faiblesses, ses points forts, les changements qui pouvaient s'opérer en elle et surtout son lien étroit avec ce que l'on appelle la Providence. Tout naturellement donc, j'ai pris le livre et j'ai entrepris de le (re)lire. Et quelle merveille, ce livre ! une fenêtre sur le monde du spirituel et du non-manifesté, mais aussi et sur un plan plus personnel, une fenêtre ouverte sur notre âme. Cette lecture m'a permis de faire plus de recherches sur la question de la spiritualité en Islam. J'ai acheté d'autres livres, du même auteur (Martin Lings), et qui sont "Un saint soufi du 20ème siécle" et "Le livre de la Certitude - حق اليقين". Après cela, j'ai commencé à m'intéresser de plus près à cette science en recherchant dans d'autres sources et chez d'autres auteurs tel que Ibn 'Arabi, El Ghazali ou encore l'Emir Abdelkader.

Le soufisme n'est donc que le chemin vertical qu'entreprend tout croyant afin de transcender ce monde vers un monde supérieur. Ceci ne peut se réaliser qu'après purification du cœur et des sens, afin que la Lumière divine puisse pénétrer à travers eux vers les ténèbres de l'âme. C'est un travail de toute une vie qui nécessite sincérité et pureté du coeur (safa' el qalb). Le soufisme n'est ni une secte, ni un courant religieux, c'est la voie vers l'intérieur, c'est aussi la science qui traite de l'aspect ésotérique, et qui ne peut se manifester ni se détacher de l'aspect exotérique de l'Islam.

yasmi
14/01/2014, 17h21
Salut coucou, je trouve que c'est assez bien résumé.Merci pour tes références.
J'ai déjà lu Ghazali.

dahmane1
14/01/2014, 19h33
Bonjour et merci d'avoir ouvert à la discussion un sujet qui devient de plus en plus d'actualité.

Qu'est ce que le soufisme? C'est le titre d'un livre qui m'a été prêté par un ami en 2005 et que je n'ai pas pu terminer faute d'avoir à l'époque les dispositions spirituelles et même intellectuelles nécessaires pour pouvoir comprendre et cerner objectivement cette doctrine. Comme beaucoup, j'imaginais que le soufisme était une pensée ou un dogme réservés uniquement à une certaine élite spirituelle - comme le souligne si bien yasmi - ou pire, une secte usurpatrice qui utilisait la religion comme moyen de manipuler les masses afin de mieux les asservir à des fins purement terrestres.

Quelques années plus tard, le destin a fait que naturellement je commençais à sentir le besoin de comprendre certaines choses, et de répondre à certains questionnements liés à la nature humaine (la mienne), ses faiblesses, ses points forts, les changements qui pouvaient s'opérer en elle et surtout son lien étroit avec ce que l'on appelle la Providence. Tout naturellement donc, j'ai pris le livre et j'ai entrepris de le (re)lire. Et quelle merveille, ce livre ! une fenêtre sur le monde du spirituel et du non-manifesté, mais aussi et sur un plan plus personnel, une fenêtre ouverte sur notre âme. Cette lecture m'a permis de faire plus de recherches sur la question de la spiritualité en Islam. J'ai acheté d'autres livres, du même auteur (Martin Lings), et qui sont "Un saint soufi du 20ème siécle" et "Le livre de la Certitude - حق اليقين". Après cela, j'ai commencé à m'intéresser de plus près à cette science en recherchant dans d'autres sources et chez d'autres auteurs tel que Ibn 'Arabi, El Ghazali ou encore l'Emir Abdelkader.

Le soufisme n'est donc que le chemin vertical qu'entreprend tout croyant afin de transcender ce monde vers un monde supérieur. Ceci ne peut se réaliser qu'après purification du cœur et des sens, afin que la Lumière divine puisse pénétrer à travers eux vers les ténèbres de l'âme. C'est un travail de toute une vie qui nécessite sincérité et pureté du coeur (safa' el qalb). Le soufisme n'est ni une secte, ni un courant religieux, c'est la voie vers l'intérieur, c'est aussi la science qui traite de l'aspect ésotérique, et qui ne peut se manifester ni se détacher de l'aspect exotérique de l'Islam.

...,c'est la voie vers l'intérieur,...

je pense que ce que tu dis est juste mais seulement dans les deux sens, du moment que l'Islam est un tout homogène et cohérent, temporel et spirituel.

"Nous continuerons à leur montrer Nos signes, aussi bien dans l'Univers qu'en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'ils reconnaissent que ce Coran est bien la Vérité. Ne suffit-il donc pas que ton Seigneur soit Témoin de toute chose?" 41.53 Fussilat

coucou19
15/01/2014, 12h28
...,c'est la voie vers l'intérieur,...

je pense que ce que tu dis est juste mais seulement dans les deux sens,

Que veux-tu dire par les deux sens?

dahmane1
15/01/2014, 14h21
Que veux-tu dire par les deux sens?

Simultanément de l'intérieur vers l'extérieur, et de l'extérieur vers l'intérieur !

"Mais à ceux qui affirment : «Notre Seigneur est Dieu !» et se conduisent avec droiture, les anges descendront et s'adresseront en ces termes : «Ne craignez rien et ne vous tourmentez de rien ! Réjouissez-vous plutôt de la bonne nouvelle du Paradis qui vous a été promis !" 30.41 Fussilat

dahmane1
15/01/2014, 14h55
Salut coucou, je trouve que c'est assez bien résumé.Merci pour tes références.
J'ai déjà lu Ghazali.

salam à tous, yasmi

L'Imam Al Ghazali ra7imahou Allah est plus connu pour son livre "I7ya 3ouloum eddine" (Revitalisation des sciences de la religion)

Dans l'un de ses prêches, j'avais une fois entendu Cheikh Abdelhamid Keshk dire que " celui qui n'a pas lu Al I7ya ne fait pas parti des A7ya (vivants)"

http://www.iqrashop.com/images/liv-080721-aa27.jpg

coucou19
15/01/2014, 15h55
Simultanément de l'intérieur vers l'extérieur, et de l'extérieur vers l'intérieur !


Le soufisme est comme je l'ai déjà dit, la science de l'ésotérisme religieux en Islam. Cette science ajoute une autre dimension au texte sacré, celle de l'interprétation ésotérique et cachée (batina) mais en aucun cas elle ne nierai son interprétation littéraliste ou apparente (dkahira). Le bon musulman devrait constamment avoir à l'esprit ces deux dimensions pour qu'il soit capable de faire l'équilibre des choses.

La voie vers l'intérieur que j'ai mentionnée plus haut concerne le chemin vers le Soi de chaque être humain, c'est aussi la recherche dans les profondeurs de l'âme des vices et des faiblesses qui pourraient s'y cacher et les purifier totalement. Mais ce voyage ne peut se faire sans une transcendance de ce monde inférieur vers un autre monde qui lui est supérieur et la prise de conscience que tout ce qui est dans ce bas monde n'est qu'une image illusoire (symbolique) de ce qui est vraiment réel et qui n'existe que dans l'autre monde.

dahmane1
15/01/2014, 17h35
Le soufisme est comme je l'ai déjà dit, la science de l'ésotérisme religieux en Islam. Cette science ajoute une autre dimension au texte sacré, celle de l'interprétation ésotérique et cachée (batina) mais en aucun cas elle ne nierai son interprétation littéraliste ou apparente (dkahira). Le bon musulman devrait constamment avoir à l'esprit ces deux dimensions pour qu'il soit capable de faire l'équilibre des choses.

La voie vers l'intérieur que j'ai mentionnée plus haut concerne le chemin vers le Soi de chaque être humain, c'est aussi la recherche dans les profondeurs de l'âme des vices et des faiblesses qui pourraient s'y cacher et les purifier totalement. Mais ce voyage ne peut se faire sans une transcendance de ce monde inférieur vers un autre monde qui lui est supérieur et la prise de conscience que tout ce qui est dans ce bas monde n'est qu'une image illusoire (symbolique) de ce qui est vraiment réel et qui n'existe que dans l'autre monde.

Le soufisme est comme je l'ai déjà dit, la science de l'ésotérisme religieux en Islam. Cette science ajoute une autre dimension au texte sacré,...!!!

Cette explication du Soufisme est semblable dans son fond et dans sa forme à celle de la philosophie païenne grecque qui regroupait toutes les sciences, et de ses enseignements qui étaient scindés en deux grandes écoles, l'une ésotérique réservée exclusivement à une certaine Elite et Savants, et l'autre exotérique destinée à l'ensemble de la population. C'est de ces 2 écoles que l'Occident avait vu naitre au moyen âge l'école rationaliste pour ne s'intéresser qu'au temporel ici bas, et laisser le spirituel au Catéchisme...

Comme je l'ai dis auparavant l'Islam est un "Dine" ou "mode de vie" qu'on ne peut traduire par "religion" dans son sens Occidental. C'est donc un tout indissociable destiné à l'ensemble des gens (ennasse) sans distinction aucune, et où chaque acte temporel ou spirituel est un acte d'adoration (Salate, Voyage, Commerce, Mariage...) s'il est conforme aux enseignements de l'Islam et à ces règles Coraniques ou Prophétiques qui le régissent. Wa Allah A3lem

dahmane1
15/01/2014, 19h49
En résume, je veux dire qu'il ne faut pas se laisser séduire par la pensée Orientaliste haineuse pour parler, sans le savoir peut être, de l'Islam avec des terminologies et des définitions Occidentales

coucou19
15/01/2014, 20h07
Le soufisme est comme je l'ai déjà dit, la science de l'ésotérisme religieux en Islam. Cette science ajoute une autre dimension au texte sacré,...!!!

Cette explication du Soufisme est semblable dans son fond et dans sa forme à celle de la philosophie païenne grecque qui regroupait toutes les sciences, et de ses enseignements qui étaient scindés en deux grandes écoles, l'une ésotérique réservée exclusivement à une certaine Elite et Savants, et l'autre exotérique destinée à l'ensemble de la population.

Tu interprètes mon explication quasiment dans le sens contraire de ce qu'elle vise, et pourtant j'ai bien dit


Cette science ajoute une autre dimension au texte sacré, celle de l'interprétation ésotérique et cachée (batina) mais en aucun cas elle ne nierait son interprétation littéraliste ou apparente (dkahira). Le bon musulman devrait constamment avoir à l'esprit ces deux dimensions pour qu'il soit capable de faire l'équilibre des choses.

Ce qui est très clair pour dire que l'islam est justement cet équilibre entre l'ésotérique et l'exotérique. C'est aussi ce que tu as indiqué sous une autre forme mais qui dans le fond est la même chose


C'est donc un tout indissociable destiné à l'ensemble des gens (ennasse) sans distinction aucune, et où chaque acte temporel ou spirituel est un acte d'adoration s'il est conforme aux enseignements de l'Islam et à ces règles Coraniques ou Prophétiques qui le régissent

dahmane1
15/01/2014, 20h24
Tu interprètes mon explication quasiment dans le sens contraire de ce qu'elle vise, et pourtant j'ai bien dit



Ce qui est très clair pour dire que l'islam est justement cet équilibre entre l'ésotérique et l'exotérique. C'est aussi ce que tu as indiqué sous une autre forme mais qui dans le fond est la même chose

Je ne doute nullement de ta bonne foi, mais cet "ajout" au texte sacré est peut être mal exprimé, si l'Islam est un Dine homogène et parfait, constitué de règles et de recommandations expresses, pour régir nos actes, ici bas, et qui tendent dans leurs finalités à satisfaire Allah 3aza wadjala dans l'au-delà

dahmane1
15/01/2014, 20h44
...Ce qui est très clair pour dire que l'islam est justement cet équilibre entre l'ésotérique et l'exotérique. C'est aussi ce que tu as indiqué sous une autre forme mais qui dans le fond est la même chose

M'siquine se souvient lorsque dans nos mosquées, le système au pouvoir disait que le Socialisme ne diffère en rien de l'Islam, la même chose quoi !!! si c'est vrai, pourquoi ne pas rester dans l'Islam, et utiliser le langage et terminologies Coraniques ?! même remarque pour la démocratie...et la liste est longue dans tous les domaines

coucou19
16/01/2014, 11h53
Je ne doute nullement de ta bonne foi, mais cet "ajout" au texte sacré est peut être mal exprimé, si l'Islam est un Dine homogène et parfait, constitué de règles et de recommandations expresses, pour régir nos actes, ici bas, et qui tendent dans leurs finalités à satisfaire Allah 3aza wadjala dans l'au-delà

Toute l'erreur est justement là! C'est de penser que cette science est étrangère à l'essence même de l'Islam, le penser c'est dénuer cette religion de son âme, c'est à dire de sa spiritualité. Et c'est le plus grand défi de notre époque.

Encore une fois, le soufisme n'est pas un courant religieux, encore moins une philosophie païenne, c'est cette essence de l'Islam qui ne peut être dissociée de son corps (obligations rituelles). Le premier soufi dans l'histoire a bien été le Prophète (Paix et salut sur lui) et après lui ses compagnons, mais cette dénomination de soufisme (tassawuf) n'existait pas encore, bien que son esprit ait été là dès les premières révélations. Un des premiers maîtres soufis disait déjà dans les premiers siècles de l'Islam: "le soufisme était une réalité sans nom, aujourd'hui c'est un nom sans réalité", pour exprimer à quel point la spiritualité, à son époque déjà, était en perte de vitesse. Cette réalité est aussi exprimée dans le Coran :" une multitude d’élus parmi les premières [générations], et un petit nombre parmi les dernières [générations]" (Sourate 56, versets 13 et 14).

coucou19
16/01/2014, 12h02
M'siquine se souvient lorsque dans nos mosquées, le système au pouvoir disait que le Socialisme ne diffère en rien de l'Islam, la même chose quoi !!! si c'est vrai, pourquoi ne pas rester dans l'Islam, et utiliser le langage et terminologies Coraniques ?! même remarque pour la démocratie...et la liste est longue dans tous les domaines

Le socialisme, le capitalisme, le communisme et la démocratie sont, dans certaines de leurs idées, dans l'Islam. Ils font partie d'un tout qui leur permet d'exister et de perdurer dans la société. Ne considérer qu'une partie comme modèle régissant la vie d'une communauté c'est ignorer la véritable nature humaine et c'est ce qui a fait et qui fera toujours que ces idéologies, prises comme seul modèle, soient vouées à l'échec. C'est mon avis.

dahmane1
16/01/2014, 18h29
Toute l'erreur est justement là! C'est de penser que cette science est étrangère à l'essence même de l'Islam, le penser c'est dénuer cette religion de son âme, c'est à dire de sa spiritualité. Et c'est le plus grand défi de notre époque.

Encore une fois, le soufisme n'est pas un courant religieux, encore moins une philosophie païenne, c'est cette essence de l'Islam qui ne peut être dissociée de son corps (obligations rituelles). Le premier soufi dans l'histoire a bien été le Prophète (Paix et salut sur lui) et après lui ses compagnons, mais cette dénomination de soufisme (tassawuf) n'existait pas encore, bien que son esprit ait été là dès les premières révélations. Un des premiers maîtres soufis disait déjà dans les premiers siècles de l'Islam: "le soufisme était une réalité sans nom, aujourd'hui c'est un nom sans réalité", pour exprimer à quel point la spiritualité, à son époque déjà, était en perte de vitesse. Cette réalité est aussi exprimée dans le Coran :" une multitude d’élus parmi les premières [générations], et un petit nombre parmi les dernières [générations]" (Sourate 56, versets 13 et 14).

Là encore je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que le Soufisme est une "Science" et non un "Courant" !
Tu dois surement savoir qu'une Science ne l'est si elle n'est pas soumise à des règles d'investigations et d'études qui lui sont propres, et qui diffèrent des autres Sciences ( maths, physique, hadith, tafsir, fiqh...)

coucou19
18/01/2014, 11h21
Là encore je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que le Soufisme est une "Science" et non un "Courant" !
Tu dois surement savoir qu'une Science ne l'est si elle n'est pas soumise à des règles d'investigations et d'études qui lui sont propres, et qui diffèrent des autres Sciences ( maths, physique, hadith, tafsir, fiqh...)

Le soufisme est bien une science autant que la théologie ou la loi islamique. C'est la science de la spiritualité qui mène vers la connaissance de la Vérité. Et pour que tu en sois convaincu, je t'incites à lire l'ouvrage d'Al-Ghazâlî, Le Tabernacle des Lumières ( Mishkat Al-Anwar) dans lequel il interprète le verset 35 de la sourate 24 (La Lumière), afin que tu puisses saisir à quel point cette science est profonde.

dahmane1
18/01/2014, 15h18
Le soufisme est bien une science autant que la théologie ou la loi islamique. C'est la science de la spiritualité qui mène vers la connaissance de la Vérité. Et pour que tu en sois convaincu, je t'incites à lire l'ouvrage d'Al-Ghazâlî, Le Tabernacle des Lumières ( Mishkat Al-Anwar) dans lequel il interprète le verset 35 de la sourate 24 (La Lumière), afin que tu puisses saisir à quel point cette science est profonde.

C'est donc un Courant comme tous les Courants qui utilisent les sciences islamiques, et notamment celle de l'interprétation (tafsir) du Coran

coucou19
18/01/2014, 20h12
C'est donc un Courant comme tous les Courants qui utilisent les sciences islamiques, et notamment celle de l'interprétation (tafsir) du Coran

J'entends par courant religieux "madh'hab" et non pas une école de pensée. Sinon oui c'est un courant qui se base, entre autres, sur la Connaissance du sens caché du texte sacré (bâtinî) en opposition au courant littéraliste (dhâhirî).

dahmane1
18/01/2014, 21h11
J'entends par courant religieux "madh'hab" et non pas une école de pensée. Sinon oui c'est un courant qui se base, entre autres, sur la Connaissance du sens caché du texte sacré (bâtinî) en opposition au courant littéraliste (dhâhirî).

Ce n'est pas clair pour moi ce que j'ai souligné en rouge ! je pense que ce que tu dis en arabe "madhab" tu l'infirme en français "école" !!!

J'aime bien si tu peux expliquer ce que tu entends par "courant religieux" ?! Je te rappelle par ailleurs que "religion" en Islam n'a pas le même sens terminologique que celui adopté en Occident et par les Orientalistes qui limitent son sens lexical au spirituel sans le temporel !

coucou19
19/01/2014, 16h54
Je me suis peut-être mal exprimé. J'entends par courant religieux une école théologique (madhhab) comme par exemple l'école malekite ou hanbalite et ce n'est certainement pas le cas du soufisme, et ceci pour deux raisons. D'abord par ce que le soufisme s'intéresse à la connaissance de la Vérité suprême à travers la spiritualité tout en respectant scrupuleusement la loi islamique, mais laisse la théologie aux théologiens. Ensuite parce qu'à travers l'histoire, les maîtres soufis ont été de toutes les écoles théologiques musulmanes. Il se pourrait aussi que dans certains cas, des soufis s'avèrent être de grands spécialistes du fikh comme Al Ghazâlî qui était considéré comme le plus grand docteur de la loi à son époque et surnommé "preuve de l'Islam" (Hudjatul' Islam) et qui était aussi un très grand théoricien du soufisme vers la fin de sa vie.

Ceci nous renvoie encore une fois à ma première définition du soufisme.

coucou19
19/01/2014, 17h18
Je te rappelle par ailleurs que "religion" en Islam n'a pas le même sens terminologique que celui adopté en Occident et par les Orientalistes qui limitent son sens lexical au spirituel sans le temporel !

Ce n'est pas notre sujet. Quand je parle d'Islam, la religion n'a qu'une seule définition et elle englobe aussi bien le rituel que le spirituel.

coucou19
19/01/2014, 18h05
A propos des textes sacrés, Cheikh Ahmad Al 'Alawi disait: " Celui qui ne considère que la signification extérieure ou littérale en l'isolant de l'ensemble est un matérialiste (hashwî), et celui qui ne considère que la signification intérieure en l'isolant de l'ensemble est un pseudo-mystique (bâtinî), mais celui qui allie les deux significations est parfait."

Rapporté dans Un Saint Soufi du XX Siècle, de Martin Lings.

ahmeddamien
20/01/2014, 08h36
A propos des textes sacrés, Cheikh Ahmad Al 'Alawi disait: " Celui qui ne considère que la signification extérieure ou littérale en l'isolant de l'ensemble est un matérialiste (hashwî), et celui qui ne considère que la signification intérieure en l'isolant de l'ensemble est un pseudo-mystique (bâtinî), mais celui qui allie les deux significations est parfait."

Rapporté dans Un Saint Soufi du XX Siècle, de Martin Lings.

salam coucou
un grand personnage du soufisme et de l 'Algerie
des gens d amour qui se mettent au service des autres
j ai eu contact avec leur groupe de scout
ils faisaient visiter les capitales de l islam,andalousie,syrie aus jeunes des quartiers défavorisés des banlieues de paris

j 'ai également eu la chance de rencontrer shaykh bentounes a mosta


scouts musulmans france | AISA (http://aisa-net.com/tag/scouts-musulmans-france/)

dahmane1
20/01/2014, 09h17
Je me suis peut-être mal exprimé. J'entends par courant religieux une école théologique (madhhab) comme par exemple l'école malekite ou hanbalite et ce n'est certainement pas le cas du soufisme, et ceci pour deux raisons. D'abord par ce que le soufisme s'intéresse à la connaissance de la Vérité suprême à travers la spiritualité tout en respectant scrupuleusement la loi islamique, mais laisse la théologie aux théologiens. Ensuite parce qu'à travers l'histoire, les maîtres soufis ont été de toutes les écoles théologiques musulmanes. Il se pourrait aussi que dans certains cas, des soufis s'avèrent être de grands spécialistes du fikh comme Al Ghazâlî qui était considéré comme le plus grand docteur de la loi à son époque et surnommé "preuve de l'Islam" (Hudjatul' Islam) et qui était aussi un très grand théoricien du soufisme vers la fin de sa vie.

Ceci nous renvoie encore une fois à ma première définition du soufisme.

En vérité je n'ai rien compris, le niveau est peut être trop élevé pour moi, mais je crois que là le contexte à changé pour parler du bouddhisme avec des termes islamiques, mais surement pas de l'Islam !!!!!!!!!!

Je ne sais plus s'il faut rire ou pleurer !!!!!!!!!!


http://www.youtube.com/watch?v=E0nKMIHA0kA

coucou19
20/01/2014, 15h01
En vérité je n'ai rien compris, le niveau est peut être trop élevé pour moi, mais je crois que là le contexte à changé pour parler du bouddhisme avec des termes islamiques, mais surement pas de l'Islam !!!!!!!!!!

Je crois que tu as très bien compris, puisque mon intervention est très simple et traite de questions que tout musulman connait déjà. C'est peut-être parce que tu n'es pas convaincu du sujet lui-même et qu'à partir de ce point de vue, tout ce qui n'est pas admissible pour toi ne doit pas l'être du tout. Par ailleurs, je ne vois pas la relation de cette vidéo avec notre débat.

dahmane1
20/01/2014, 19h26
http://www.youtube.com/watch?v=bOMhD7q5iUc#t=33

elmakoudi
14/02/2014, 22h30
salam alaikoum
La majorité des musulmans appartient à l'orthodoxie sunnite, qui considère facilement les autres mouvements, à l'intérieur de l'Islam comme des groupes schismatiques ou hérétiques. Toutefois, la position sunnite à l'égard du mouvement mystique du soufisme est plus nuancée. C'est que le soufisme ne se situe absolument pas dans une lige juridique ; c'est, au contraire, une sorte de protestation contre tout le formalisme du droit en milieu islamique, protestation qui donne la priorité à une religion du coeur beaucoup plus qu'à la discipline extérieure, à l'amour authentique de Dieu beaucoup plus qu'aux pratiques rituelles réglementées, aux valeurs de la contemplation et de l'ascèse beaucoup plus qu'à celles des conquêtes militaires et du luxe mondain.
« Ô Ami, cesse de chercher le pourquoi et le comment. Cesse de faire tourner la roue de ton âme. Là même où tu te trouves, en cet instant tout t'est donné, dans la plus grande perfection. Accepte ce don, presse le jus de l'instant qui passe ».
Le soufisme a pour but de nous permettre d'éveiller notre coeur, non pas notre coeur physique,
Tout initié sera stupéfait de découvrir à quel point les maîtres soufis se sont avancés au sein de la hiérarchie cosmique : Le soufisme constitue une initiation des plus pures, des plus complètes, et des plus élargies qui soit. Par la seule foi en dieu, les soufis ont accédé aux mystères universels les plus subtils. Ce livre a été rédigé par un descendant direct de celui que l'on a appelé le Maître des Maîtres. Alors que d'aucuns n'ont voulu trouver dans le coran que de vils cailloux, l'auteur, au cours de son initiation mystique, y a découvert des joyaux. Ce sont " LES JOYAUX DE L'ORIENT"
pour connaitre bien les soufis il faut etre a la hauteur des soufis qui demande :
-de l'intelligence dans l'application,
-l'ouverture d'esprit,
-d'etre cultivés et avec un réel rapport à la spiritualité et à la divinité.
-et avoir un degré trés élevé,
-etre faqir (pauvre de Dieu) .
Et Qu'Allah te fasse atteindre le degré de soufi pour nous comprendre.

Louisa
14/02/2014, 23h21
Un fils de l'instant : )