PDA

Voir la version complète : ‘’Présidentielle 2014’’,………



ICOSIUM
19/01/2014, 17h21
Sur les réseaux sociaux

Présidentielle du 17 avril : « Une mascarade électorale ! »
Lilia Oufella
Le président Bouteflika a convoqué, hier, le corps électoral en vue de la présidentielle 2014. Cette annonce tant attendue, notamment, après l’hospitalisation de Bouteflika au Val-de-Grâce a largement été commentée sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’internautes doutent que Bouteflika ait pu signer le décret présidentiel portant convocation du corps électoral. « Il ne bouge plus le pauvre et ne parle pas. Il ne peut convoquer quoique ce soit », note Amo sur Facebook. « Il l’a fait en robe de chambre ? » se demande Hocine. « La politique de la dernière minute », réagit Adlen sur Twitter. Salim affiche ses craintes. « Cette élection, je ne la sens pas du tout », écrit-il sur Facebook.
Pour Ben les prochaines élections ne sont qu’« une mascarade électorale (...) On prend les mêmes et on recommence. Et nous, pauvres citoyens, regarderons notre destin se faire sans nous et supporterons le son des klaxons fêtant la victoire d'un macchabée à la tête de ce cher pays qui ne nous appartient plus depuis 15 ans ». Certains internautes ont déjà pris la décision de ne pas aller voter. « Je ne voterai pas, comme toujours », note Djamel. Pour d’autres, comme Noureddine, le 17 avril sera un jour férié duquel ils vont profiter pour se reposer. « Chouette, ça nous fera un long week-end », s’est-il réjoui sur Facebook.

Une éventuelle candidature de Bouteflika

Bien que Bouteflika ne se soit pas encore prononcé pour se porter candidat à la présidentielle, beaucoup de commentaires sont postés à ce sujet sur les réseaux sociaux. « Un président sur une chaise roulante ?! On n'a pas entendu sa voix depuis un an. Il va faire quoi ? Parler avec les signes comme les sourds-muets ! Pauvre pays », regrette Nadir sur Facebook. Ahmed espère que Bouteflika aura la sagesse de ne pas se porter candidat. « Espérons que la sagesse l'emportera et que le brave soldat opte, in fine, pour le repos bien mérité... ». Pour éviter que Bouteflika soit réélu, Islem ironise et propose : « Ceux qui voteront pour Bouteflika devront être interdits de vote à vie ! Ils représentent un danger pour la nation et pour l'humanité », a-t-il noté.
Nadia pense que Bouteflika « veut mourir en étant président, pas ex-président. Je crois que c’est sa seule motivation. Je ne vois pas d'autres ! ». Lounis quant à lui aimerait bien que Bouteflika reste au pouvoir car si un autre président est élu « ça sera une grande catastrophe ». Aissman pense sur Twitter que Bouteflika ne se portera pas candidat. « Il accule le système pour pouvoir influer sur le choix de son successeur », a-t-il estimé. Sur Twitter, un Hashtag est créé spécialement pour écrire des chansons pour Bouteflika. Les twittos ne manquent pas d’imagination sur #BoutefSongs à l’exemple de ToOpHyK qui note : « Je t'offrirai des votes de pluie, venus de pays où on ne vote pas ».

Louisa Hanoune candidate à la présidentielle

La porte-parole du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a annoncé ,ce samedi 18 janvier, sa candidature à l’élection présidentielle de 2014. « Il ne manquait plus qu'elle dans le lot des ignobles », écrit Ammaria sur Facebook. Pour Dernier Ultimatum, Louisa Hanoune ne s’est présentée que pour donner « un semblant de véracité à ce grand carnaval démocratique ». Pour Tork, Louisa Hanoune « reprend son rôle électoral ! On a Bahia Rachedi pour les feuilletons de Ramadan et Louisa Hanoune pour les feuilletons électoraux ». Naoufel pense que « la démocratie commence au sein des partis politiques », faisant allusion au poste de secrétaire générale qu’occupe Louisa Hanoune depuis des années au sein du Parti des travailleurs.

ICOSIUM
19/01/2014, 17h55
Ce que j’ai retenu de l’histoire des (pseudo) élections présidentielles (ou autre - législatives , communales) depuis l’indépendance jusqu’aux trois mandats consécutifs de Bouteflika ;
C’est que tout cela n’est qu’une sinistre machination, un simulacre ; et des millions d’Algériens en sont conscients.
En Algérie, on ‘’vote’’ pour un système de gouvernance de type mafieux avec des soi- disant présidents élus.
Différents présidents et clans – excepté M. Boudiaf, Allah yerhmou- depuis 1962,se sont relayés au pouvoir et dans la gouvernance de cette nation et son peuple, n’ont rien fait d’autre que de reconduire à toutes les échéances un système politique inique des plus vicieux qui soit.
les prédateurs et les opportunistes de tous bords doivent garantir la perpétuité de l’actuel système; il en va de leur survie si la situation venait à changer.

Election présidentielle ??? non, je n’en connais pas ,et il n’y en aura pas. Tant que les candidats sont issus de l’école du mal qui règne et sécrète sa doctrine, c'est du festi*
*simulacre, en Algérien

bel1000
19/01/2014, 23h17
après un second mandat ce n'est plus des présidentielles mais des résidentielles
korsi korsi ya hanouni
el ghayourine hassdouni
ana sekhnek , enta erfedni
nzidou rebaa quatre bonnes années