PDA

Voir la version complète : algeriens reveillez vous



amar1
10/05/2014, 12h00
Ce corrompu fut nommé Président de la République Algérienne par les corrompus du cabinet Noir

Ce manipulateur a ouvert les portes alégrienne à la Franc-maconnerie Française pour se protéger.

Décidement, les escrocs ont compris que le "bakchiche" ne suffit pas à leur sérénité et qu'il faut avoir un garde de fou pour ne pas être inquiété par la communauté internationale.

La solution adoptée par le voleur Hadj Mokhtar LOUHIBI (grand maître du grand Orient de France) a fait des émules en la personne de ce président corrompu.

Abdelaziz BOUTEFLIKA était inconnu des jeunes algériens de 20 ans lorsqu'il a été amené au pouvoir en 1999 comme paquet cadeau, par les généraux du cabinet noir.

Il a été installé sans aucun légitimité populaire sachant que si à la place de BOUTEFLIKA abdelaziz, les généraux avaient choisi un chien avec un tête d'homme pour le placer au pouvoir supprême, il n'y aurait eu aucunce différence.

Pour montrer une facade démocratique vis à vis de la communauté internationale, les urnes ont été bourrées pour le faire élire à plus de 90%.

Pourtant, Abdelaziz BOUTEFLIKA fut le premier homme politique algérien, a avoir ouvert la voie de la corruption en Algérie, au temps de la présidence de Houari BOUMEDIENNE.

Mis à mal par la venue du président Mohamed BOUDIAF qui a failli les emporter dans sa vague anti-corruption, les généraux du cabinet noir avait l'obligation de ramener un corrompu au pouvoir, pour être certain de poursuivre leurs magouilles en toute quiétude.

Voila comment efut placé à la présidence de la République Algérienne, cet homme qui, sans le sou en 1962, est devenu l'homme le plus riche d'Algérie en 2012.

Il est l'ami qui a placé à la tête de la SONATRACH, les corrompus et il a protégé le ministre du Pétrole, Chakib KHALIL, de la prison alors qu'un voleur de sac est directement incarcéré en algérie.

Il est le frère de Saïd BOUTEFLIKA, que l'avenir mettra au devant la scène pour des affaires pétillantes.

Beaucoup attendent pour régler leurs comptes avec celui qui dont l'arrogance en a humilie plus d'un.

"notre politique est couverte par des murs en verre ou tout le monde peut voir"

Ce guignol est téllement sûr de lui, de l'impunité de sa corruption, du soutien des militaires mais aussi de celui du Général Med MEDIENE qui le maintient sous surveillance, qu'il débite n'importe quoi.

Le départ de Abdelaziz BOUTEFLIKA est une certitude et le général TOUFIK s'oppose fermement à une succession monarchique.

Son parti est en marche pour que le futur président algérien soit issu de la DRS car le dictature occulte tire ses dernières cartouches car nous allons vers une dictature transparente.

Abdelaziz BOUTEFLIKA est le poison des familles de victimes du terrorisme et il fait parti du clan de OUDJDA à savoir les traitres de la révolution algérienne.

Comment Bouteflika a fait piller l'Algérie

amar1
10/05/2014, 12h01
Comment Bouteflika a fait piller l'Algérie :

Ce voleur a fait passé une loi pour légaliser la corruption et le pillage du pays. Le pilage se fait en toute transparence et sans souci...

Placé par BOUTEFLIKA, le ministre de l'énergie Chekib Khellil va donc mettre en œuvre en Algérie la fameuse ‘clause d'urgence' qu'il généralise dans tous les appels d'offres,(Centerblog).

Cette clause va constituer la colonne vertébrale et l'ossature du pillage du pays et la neutralisation voire l'asservissement de toutes les instances civiles et militaires du pays par Bouteflika.

Portée par des travaux d'infrastructures, opportunément pharaoniques , en particulier pour Sonatrach, Sonelgaz, les télécoms et le BTP, la clause d'urgence devient l'eldorado pour tous les experts de la surfacturation

PSM31
10/05/2014, 16h38
Tout ça est vrai et que le peuple algérien (dans sa grande majorité en est conscient) Que ça soit benbella, boumediène, Chadli, Zeroual, Boudiaf ou boutef ils sont tous les mêmes... Il faut une personne réellement choisie par le peuple...(sauf que boudiaf n'avait même pas commencé son travail et que benbella fut giclé par le colonel boukharouba avant que l'Algérie n'ait même pas savouré son indépendance.)

bel1000
10/05/2014, 19h06
Tout ça est vrai et que le peuple algérien (dans sa grande majorité en est conscient) Que ça soit benbella, boumediène, Chadli, Zeroual, Boudiaf ou boutef ils sont tous les mêmes... Il faut une personne réellement choisie par le peuple...(sauf que boudiaf n'avait même pas commencé son travail et que benbella fut giclé par le colonel boukharouba avant que l'Algérie n'ait même pas savouré son indépendance.)

benbella commença son '' mandat '' avec la mise en prison et résidence surveillée de Bachir El Ibrahimi et le conflit avec Ait Ahmed

boudiaf commença son '' mandat'' avec la mise en prison de 17000 partisans du FIS (et certains non mais ils avaient une barbe) dans des camps irradiés

les pourris se ressemblent peu importe le nom ou le lieu

il est question ici de bouhef et ses copains et said la rapine

https://www.youtube.com/watch?v=hNlF7jyiFGU

dahmane1
11/05/2014, 05h40
Mis à mal par la venue du président Mohamed BOUDIAF qui a failli les emporter dans sa vague anti-corruption, les généraux du cabinet noir avait l'obligation de ramener un corrompu au pouvoir, pour être certain de poursuivre leurs magouilles en toute quiétude.



L'Histoire ou la mémoire collective ne retient pas l'intention des gens, mais elle retient par contre des faits. Les seuls faits retenus pour Boudiaf rabbi yaghfalou, sont ceux de l'ouverture des camps de concentration dans des zones contaminées et la déportation des milliers d'algériens libres !


Voila comment efut placé à la présidence de la République Algérienne, cet homme qui, sans le sou en 1962, est devenu l'homme le plus riche d'Algérie en 2012.

Je crois qu'il était devenu le ministre le plus riche d'Afrique avec la "nationalisation" des hydrocarbures, au début des années 70 !!! donc beaucoup bien avant 2012

amar1
11/05/2014, 07h19
combien de père de famille, d'adolescents sont mort dans ces camps de concentration qui ont été envoyé par feu Boudiaf.
Tous des assassins.
Un jour ou l'autre le peuple se vengera.

PSM31
11/05/2014, 15h22
benbella commença son '' mandat '' avec la mise en prison et résidence surveillée de Bachir El Ibrahimi et le conflit avec Ait Ahmed

boudiaf commença son '' mandat'' avec la mise en prison de 17000 partisans du FIS (et certains non mais ils avaient une barbe) dans des camps irradiés

les pourris se ressemblent peu importe le nom ou le lieu

il est question ici de bouhef et ses copains et said la rapine

https://www.youtube.com/watch?v=hNlF7jyiFGU

:penseur:
Je ne suis ni pour Ahmed Benbella, ni Boudiaf et sûrement pas pour boukharouba ni boutef (zeroual et chadli ) sortis de force...
Au moins chadli a relaché benbella... Taleb elibrahimi est resté quelques mois approximativement alors que benbella en a purgé illégalement 15 ans. Libéré en octobre 80 par chadli. Il a gouverné à peine deux années après 63 alors que boukharouba en a gouverné 13 ans.
Qui est le plus responsable sur ce qui s'est passé en Algérie?
Il faut beaucoup de temps pour que les gens connaissent l'histoire de leur pays. Et s'il la connaitront un jour?

cimode
12/05/2014, 13h19
benbella commença son '' mandat '' avec la mise en prison et résidence surveillée de Bachir El Ibrahimi et le conflit avec Ait Ahmed

boudiaf commença son '' mandat'' avec la mise en prison de 17000 partisans du FIS (et certains non mais ils avaient une barbe) dans des camps irradiés

les pourris se ressemblent peu importe le nom ou le lieu

il est question ici de bouhef et ses copains et said la rapine

https://www.youtube.com/watch?v=hNlF7jyiFGU
Oui. Petite correction: Ben Bella commença son règne par l'assassinat de 10000 djounoud de l'ALN, ayant passé 8 ans dans les maquis, revenus dans leur maison célébrer l'indépendance. Boudiaf fut responsable de 2 tentatives directes d'assassinat sur Messali Hadj.

Il faut remonter un peu plus loin pour comprendre ce qui a ouvert la voie à ce qui se passe aujourd'hui. Merci de lire le lien suivant (http://lachachihadjomar.com/) pour comprendre l'origine de la crise d'aujourd'hui. La trahison de la volonté populaire ne date pas d'aujourd'hui.

Extrait du lien ci dessus: Le Cheikh El Ibrahimi a invité les membres de l’Association afin de prendre une décision contre le régime de Benbella. J’y ai assisté avec un autre membre. Le Cheikh, mécontent de l’absence des délégués, a dit : « Les absents qui composent avec le régime ne sont que des perfides. Plions le livre (al miléf) et mettons fin à l’Association.» Il déclarera après : « je suis âgé et fatigué, sinon je vous combattrai.» Il était le seul à avoir eu le courage de prendre position contre le régime de Benbella.

bel1000
12/05/2014, 13h55
d'apres un de ses compagnons Messali prévoyait de déclencher la lutte armée le 01 janvier 1955 mais fut étonné qu'elle fut déclenchée en novembre 1954 mais du fond de sa cellule il pria ses disciples de concourir et de prêter main forte


le témoignage en question ( lien) reste crédible surtout sur la nature de boudiaf et benbella ( le premier au lendemain de l'indépendance créa le PRS ( d'obédience socialiste) puis espéra le remettre en selle à sa venue en 92, le second bien que bon toutou de la france ( un grand admirateur de De Gaulle) adopta le socialisme du nacer et des russes ( boumedienne le troisième pourri repris l'idée) et ils occultèrent ( tous les trois) l'histoire de l'Algérie en ne parlant que de la période de 1954 à 1962 pour faire l'impasse sur les efforts de Messali et des Oulémas

pour ce qui est de Benkhedda, du temps de la création du FIS et ayant sympathisé avec cette formation il demanda pardon au peuple d'avoir '' dérivé'' une certaine période ( sans trop donner d'explications)



Ce premier novembre 1954 qui a occasionné des arrestations massives de militants nationalistes s’est manifesté à travers toutes les villes et les villages et toutes les campagnes de l’Algérie

je soupçonne ces lascars d'avoir été partie prenante dans ces arrestations pour avoir le champ libre pour la simple raison qu'au lendemain de l'indépendance et leurs conflits avec les autorités locales ils se réfugièrent en france ( c'est tout de même bizarre que l'on combatte un ennemi et l'on se réfugie chez lui à la moindre anicroche avec ses concitoyens)

cimode
12/05/2014, 14h13
d'apres un de ses compagnons Messali prévoyait de déclencher la lutte armée le 01 janvier 1955 mais fut étonné qu'elle fut déclenchée en novembre 1954 mais du fond de sa cellule il pria ses disciples de concourir et de prêter main forte


La date de déclenchement fut validée au Congrès d'Hornu pour contrecarrer les centralistes qui refusaient de déclencher celle ci car infiltrés par les néocolonialistes. L'arrêt de la date de déclenchement légitime força les centralistes à *vendre* la révolution à Nasser (Boudiaf Ben Bella). En réponse à la décision de déclenchement de la révolution armée légitime, les centralisées organisèrent le congrès de la soumam. Ce congrè ne faisait qu'entériner l'application des ordres de Nasser.de déclencher les opérations en novembre 1954. Toutefois n'ayant aucune réalité sur le terrain, le FLN fut obligé de fabriquer de faux ordres de messali pour convaincre les responsables militaires de région d'agir.

cimode
12/05/2014, 14h30
je soupçonne ces lascars d'avoir été partie prenante dans ces arrestations pour avoir le champ libre pour la simple raison qu'au lendemain de l'indépendance et leurs conflits avec les autorités locales ils se réfugièrent en france ( c'est tout de même bizarre que l'on combatte un ennemi et l'on se réfugie chez lui à la moindre anicroche avec ses concitoyens)
Tes soupçons sont justifiés et peuvent être prouvés.

A l'approche du déclenchement de la lutte par les armes, le mouvement national légitime fut infiltré par les autorités néocoloniales dès 1952. Ne pouvant casser l'OS militairement, les autorités coloniales infiltrèrent le Comité Central du MTLD (Des rapports de police et des membres de l'OS décrivent cette infiltration prenant place à l'Hôtel Alleti et les différentes rencontres entre les centralisées et les néocolonialistes) pour les exhorter à revenir dans la voie du réformisme dont Ferhat Abbas était le chef historique. Le résultat de ce pacte entre les néocolonialistes et les centralistes fut l'éloignement de Messali Hadj. Celui ci continua toutefois à demander les raisons du retard du déclenchement aux centralistes déjà infiltrés (ils se contentèrent de répondre: nous ne sommes pas prêts ). Les centralistes refusant de lancer la révolution, Messali Hadj organisa le congrès d'hornu. Voyant la révolution échapper de leur main, les centralistes s'allièrent à Nasser et arrêtèrent une date.

PSM31
13/05/2014, 11h39
Oui. Petite correction: Ben Bella commença son règne par l'assassinat de 10000 djounoud de l'ALN, ayant passé 8 ans dans les maquis, revenus dans leur maison célébrer l'indépendance. Boudiaf fut responsable de 2 tentatives directes d'assassinat sur Messali Hadj.

Il faut remonter un peu plus loin pour comprendre ce qui a ouvert la voie à ce qui se passe aujourd'hui. Merci de lire le lien suivant (http://lachachihadjomar.com/) pour comprendre l'origine de la crise d'aujourd'hui. La trahison de la volonté populaire ne date pas d'aujourd'hui.

Extrait du lien ci dessus: Le Cheikh El Ibrahimi a invité les membres de l’Association afin de prendre une décision contre le régime de Benbella. J’y ai assisté avec un autre membre. Le Cheikh, mécontent de l’absence des délégués, a dit : « Les absents qui composent avec le régime ne sont que des perfides. Plions le livre (al miléf) et mettons fin à l’Association.» Il déclarera après : « je suis âgé et fatigué, sinon je vous combattrai.» Il était le seul à avoir eu le courage de prendre position contre le régime de Benbella.



1-Ben Bella commença son règne par l'assassinat de 10000 djounoud de l'ALN, ayant passé 8 ans dans les maquis, revenus dans leur maison célébrer l'indépendance.
:penseur:
c'est selon harbi-benjamin stora ou une source inconnue?

2-Boudiaf fut responsable de 2 tentatives directes d'assassinat sur Messali Hadj?
:penseur:
C'est peut être abbane qui ordonne à boudiaf, yacef saadi (on le connait, le faux héros) et mahsas de former un commando en vue de liquider Hadj Messali.

3-benbella emprisonné: en plus des 8 ans par l'armée française et presque 16 ans par boukharouba, a t'il eu tout ce temps pour liquider physiquement les plus grands intellos algériens? (en dépit de leur avidité pour le pouvoir)
:penseur:

4-Qui a continué le règlement des compte entre le GPRA: Krim Belkacem (w3), boudiaf (w4), Boussouf, bentobbal, Benkhedda (w2)
et l'armée de boukharouba: (w1,w5,w6)? :penseur: Le fameux règlement de compte entre le grpoupe de Tizi-Ouzou et le groupe d'Oujda? et ça continue...
Jusqu'à quand?

Pour conclure, je dirai que ceux qui ont tué leurs frères et dont ils n'avaient pas le droit de le faire sont aujourd'hui entre les "mains" de la justice d'Allah. D'autres en suivront (sunnati Allahi fikhalkih.) Allah est juste et sur ça on sera toujours d'accord.
Sauf complications...

cimode
13/05/2014, 12h18
1-Ben Bella commença son règne par l'assassinat de 10000 djounoud de l'ALN, ayant passé 8 ans dans les maquis, revenus dans leur maison célébrer l'indépendance.
:penseur:
c'est selon harbi-benjamin stora ou une source inconnue?

2-Boudiaf fut responsable de 2 tentatives directes d'assassinat sur Messali Hadj?
:penseur:
C'est peut être abbane qui ordonne à boudiaf, yacef saadi (on le connait, le faux héros) et mahsas de former un commando en vue de liquider Hadj Messali.

3-benbella emprisonné: en plus des 8 ans par l'armée française et presque 16 ans par boukharouba, a t'il eu tout ce temps pour liquider physiquement les plus grands intellos algériens? (en dépit de leur avidité pour le pouvoir)
:penseur:

4-Qui a continué le règlement des compte entre le GPRA: Krim Belkacem (w3), boudiaf (w4), Boussouf, bentobbal, Benkhedda (w2)
et l'armée de boukharouba: (w1,w5,w6)? :penseur: Le fameux règlement de compte entre le grpoupe de Tizi-Ouzou et le groupe d'Oujda? et ça continue...
Jusqu'à quand?

Pour conclure, je dirai que ceux qui ont tué leurs frères et dont ils n'avaient pas le droit de le faire sont aujourd'hui entre les "mains" de la justice d'Allah. D'autres en suivront (sunnati Allahi fikhalkih.) Allah est juste et sur ça on sera toujours d'accord.
Sauf complications...

1- Selon le témoignages des anciens militants et combattants de l'ALN qui furent exécutés, torturés et emprisonnés à leur retour du maquis.
2- Non. C'est bien sur ordre de Boudiaf que les opérations d'atteinte physique à Messali, emprisonné furent lancées.
3 - Ayant trahi, Ben Bella fut trahi à son tour par le Clan d'Oudjda et ses lieutenants proches. il n'est pas étonnants que les renégats ne tardèrent pas à se diviser car il furent tous avides de pouvoir. Tous les anciens militants de la révolution encore vivants te diront tous que Ben Bella était un parmi d'autres et que d'autres hommes et responsables beaucoup plus dévoués à la cause nationale furent assassinés par ce dernier en 1962 en vue de faire disparaitre les preuves de sa trahison.
4 - Une fois le chef légitime trahi, les renégats se divisèrent en 3 clans: celui du Caire, d'Oudjda et de Tunisie. il s'en suivi une guerre entre eux ou Ben Bella s'allia au Clan d'Oujda pour prendre le pouvoir et faire disparaitre les traces du crime. Le trio BBB effectuèrent des purges de grandes ampleur en 1962 avec la complicité des autorités Française. il demandèrent aux combattants de l'ALN de désarmer en application du cessez le feu puis firent exécuter des milliers de djounouds de l'LAN revenus du maquis pour faire disparaitre les traces ainsi que les autres déviationnistes. Boussouf fut d'ailleurs connu pour sa cruauté.

amar1
13/05/2014, 17h34
c est pour cela que l Algérie n as pas de fondation solide, l histoire est faussé dès le début.

PSM31
25/05/2014, 11h49
1- Selon le témoignages des anciens militants et combattants de l'ALN qui furent exécutés, torturés et emprisonnés à leur retour du maquis.
2- Non. C'est bien sur ordre de Boudiaf que les opérations d'atteinte physique à Messali, emprisonné furent lancées.
3 - Ayant trahi, Ben Bella fut trahi à son tour par le Clan d'Oudjda et ses lieutenants proches. il n'est pas étonnants que les renégats ne tardèrent pas à se diviser car il furent tous avides de pouvoir. Tous les anciens militants de la révolution encore vivants te diront tous que Ben Bella était un parmi d'autres et que d'autres hommes et responsables beaucoup plus dévoués à la cause nationale furent assassinés par ce dernier en 1962 en vue de faire disparaitre les preuves de sa trahison.
4 - Une fois le chef légitime trahi, les renégats se divisèrent en 3 clans: celui du Caire, d'Oudjda et de Tunisie. il s'en suivi une guerre entre eux ou Ben Bella s'allia au Clan d'Oujda pour prendre le pouvoir et faire disparaitre les traces du crime. Le trio BBB effectuèrent des purges de grandes ampleur en 1962 avec la complicité des autorités Française. il demandèrent aux combattants de l'ALN de désarmer en application du cessez le feu puis firent exécuter des milliers de djounouds de l'LAN revenus du maquis pour faire disparaitre les traces ainsi que les autres déviationnistes. Boussouf fut d'ailleurs connu pour sa cruauté.

Qui sont ces anciens militants et combattants de l'ALN? Ceux qui ont rallié la cause après 1961? Ceux qui étaient dans l'armée française et décorés en généraux plus tard par Chadli? D'ailleurs le sanguinaire boukharouba (malade du pouvoir) a les mains les plus sales dans l'histoire de l'Algérie...
Un étudiant d'Elazhar à qui a été confié un pouvoir et voilà le résultat. Trahison sur trahison...
Sais tu que lorsque les frères musulmans d'Egypte lorsque Nacer les massacrait Benbella était contre. Boukharouba lui adonné son feu vert pour les exterminer... Ironie du sort et de l'histoire...
Faites savoir la vraie histoire de l'Algérie et ne cachez rien car un jour ou l'autre tout changera...
(Sunnati allahi fikhalkih)

dahmane1
25/05/2014, 21h35
Qui sont ces anciens militants et combattants de l'ALN? Ceux qui ont rallié la cause après 1961? Ceux qui étaient dans l'armée française et décorés en généraux plus tard par Chadli? D'ailleurs le sanguinaire boukharouba (malade du pouvoir) a les mains les plus sales dans l'histoire de l'Algérie...
Un étudiant d'Elazhar à qui a été confié un pouvoir et voilà le résultat. Trahison sur trahison...
Sais tu que lorsque les frères musulmans d'Egypte lorsque Nacer les massacrait Benbella était contre. Boukharouba lui adonné son feu vert pour les exterminer... Ironie du sort et de l'histoire...
Faites savoir la vraie histoire de l'Algérie et ne cachez rien car un jour ou l'autre tout changera...
(Sunnati allahi fikhalkih)

Comme le Diplôme "ENA" de Sellal entre autres ! rien ne prouve que Boumediene ou Boukharouba avait fait des études à la prestigieuse university d'El Azhar:

Chadli avait seulement mis en évidence, sous forme de décorations militaires, ces énergumènes. C'est grâce à ces promotions, que le peuple algérien avait découvert ces vampires.