PDA

Voir la version complète : Les chantiers en Algérie font face à de véritables puneries de main d'oeuvre



kredence
04/01/2009, 06h41
Les chantiers en Algérie font face à de véritables puneries de main d'oeuvre

JIJEL - Plombier, serrurier, plâtrier, soudeur ou encore carreleur semblent être des métiers en voie d'extinction dans une ville comme Jijel, au moment où le marché local du travail est fortement demandeur de bras spécialisés dans ces activités. Des activités qui paraissent s'éroder avec le temps qui passe, au fur et à mesure que de nouvelles habitudes de vie, de consommation et de travail se développent dans la société. Wilaya-chantier, au vu des importants investissements publics consentis, et naguère pourvoyeuse de main-d'oeuvre du bâtiment, Jijel vit aujourd'hui une vraie pénurie dans presque tous les corps de métiers liés à ce dernier secteur, pourtant en pleine expansion au regard des constructions publiques et privées qui poussent un peu partout.

Pour preuve, l'immense chantier de construction du nouveau pôle universitaire de Tasssoust, à l'entrée Est de la ville de Jijel, occupé par près d'une trentaine d'entreprises, souffre d'un déficit notoire en main d'oeuvre, à en croire les responsables locaux chargés du suivi du projet.
Vérité amère, il est aujourd'hui infiniment plus facile de décrocher un rendez-vous chez un cardiologue ou chez d'autres médecins spécialistes qu'auprès d'un simple plombier. La rareté de ces travailleurs manuels si utiles à la collectivité se mesure à l'aune de la forte demande exercée sur eux pour de petites interventions, des "bricoles" domestiques qui nécessitent toutefois leurs mains expertes.

En ville, les enseignes d'ateliers de plomberie qui fleurissaient çà et là, ont tout simplement disparu du paysage urbain pour laisser place à d'autres activités commerciales certainement plus lucratives, plus rémunératrices et assurément moins contraignantes.

Un annuaire téléphonique datant de la fin des années 1950 renseigne mieux que tout autre discours sur un autre temps, celui -béni- de la prolifération, dans la cité, de plombiers, brocanteurs et autres ferblantiers, pour la plupart formés sur le tas, à une époque où les rares centres de formation n'étaient pas facilement accessibles aux Algériens.

De nos jours, arriver à "dégoter" un plombier n'est donc pas une sinécure, tant ce spécialiste de la pose de robinets d'eau, de gaz ou de réparation des fuites d'eau s'est mué en "oiseau rare", lui qui, une caisse à outils en bandoulière, sillonnait, il n'y a pas si longtemps, les rues de Jijel à bord d'une petite voiture utilitaire ou d'un tricycle pour proposer ses précieux services.

La formation professionnelle boudée ?

Et ce n'est pas fini: Dans une localité de la wilaya, un établissement de formation professionnelle et d'apprentissage est désespérément peu fréquenté par la jeunesse locale qui préfère s'adonner à d'autres activités, et ce sont surtout des jeunes d'une wilaya limitrophe qui sont pensionnaires de cette infrastructure éducative.

Pourtant les mesures incitatives imaginées par les pouvoirs publics dans le but d'encourager les plus jeunes à opter pour des formations liées à des secteurs d'activité prioritaires comme le bâtiment, ne manquent pas, y compris une augmentation substantielle des bourses de stage.

Des chantiers ont été boudés ou désertés par de nombreux travailleurs versés dans ces métiers auxquels, visiblement, ils préfèrent la vente illicite de téléphones portables ou autres pacotilles "made in à".

La formidable expansion du marché du téléphone cellulaire et sa "démocratisation" semblent en effet absorber une bonne partie de cette main d'oeuvre comme on peut le constater dans certains endroits de la cité littorale où des grappes humaines, agglutinées notamment près de la grande mosquée, s'adonnent à des transactions autour de ces téléphones et d'autres accessoires de la télécommunication, désormais à la portée de tous.

En conséquence de cet état de fait pour le moins déplorable, commentent les anciens de la ville, de nombreux projets de développement socio-économiques accusent quelquefois des retards considérables dans une région où les habitants, les jeunes en particulier, seraient bien inspirés de méditer l'adage selon lequel "il n'est point de sot métier".

APS

SIMBEL
04/01/2009, 10h41
salut ,je lis enfin quelque chose de valable peut etre ton statut d'intello ta fais changer de direction .Pour les metier ,c'est la faute a tout le monde,les dirigants ,surtout le ministere de l'éducation qui n'a pas fais le néssécaire pour revaloriser l'apprentissage de ces métier,nous meme (pardon je parle pour la majorité ,j'espere que vois juste)car ces metiers désignais l'échec scolaire,la dévalorisation de l'etre.La faute a qui peut etre aussi a nos bizznessa l'argent facile sans ce fatigues ca a fais beaucoup de mal a nos freres et soeurs qui ne voulais plus se fatigues pour des prunes .Pour les remedes je veus donner mon avis ,c'est de faire un vrais travail de formation et d'apprentissage a l'école ,au lycée,accompagnes les éleves qui ont des difficultés dans la vie scolaire,les dirigés dans des stuctures ou ils vont apprendre un métiers par rapport a leurs niveaux,et surtout revaloriser ces metier car il y a pas de sot métier il y a que des gens sots voilas le mot de la fin pour ce topic .Et ausssi on vas etre comme les pays du golfes importés notre mains d'oeuvre ,mais ceux la ne sont pas tres nombreux ils peuvent ce permettre ce luxe mais pas notre bled a nous .Chez nous les marocains sont tres demander car ils ont- diversifier leur metiers ont trouvent des maçons ,careleurs,platrier,plombier,ils ont touver un filon chez nous .Voila un avis d'un fou ,soyer indulgent:doofywave:

kredence
04/01/2009, 13h37
S'il fallait attendre tes commentaires debiles pour ecrire !!!
En tout cas,je n'ai pas besoin de tes commentaires pour ecrire ou poster.
Au lieu de faire que des commentaires sur les posting des autres :
Quand es-ce que tu vas poster ??
La faineantise et la betise vont de pair
-----------------------------------------------------------

salut ,je lis enfin quelque chose de valable peut etre ton statut d'intello ta fais changer de direction .Pour les metier ,c'est la faute a tout le monde,les dirigants ,surtout le ministere de l'éducation qui n'a pas fais le néssécaire pour revaloriser l'apprentissage de ces métier,nous meme (pardon je parle pour la majorité ,j'espere que vois juste)car ces metiers désignais l'échec scolaire,la dévalorisation de l'etre.La faute a qui peut etre aussi a nos bizznessa l'argent facile sans ce fatigues ca a fais beaucoup de mal a nos freres et soeurs qui ne voulais plus se fatigues pour des prunes .Pour les remedes je veus donner mon avis ,c'est de faire un vrais travail de formation et d'apprentissage a l'école ,au lycée,accompagnes les éleves qui ont des difficultés dans la vie scolaire,les dirigés dans des stuctures ou ils vont apprendre un métiers par rapport a leurs niveaux,et surtout revaloriser ces metier car il y a pas de sot métier il y a que des gens sots voilas le mot de la fin pour ce topic .Et ausssi on vas etre comme les pays du golfes importés notre mains d'oeuvre ,mais ceux la ne sont pas tres nombreux ils peuvent ce permettre ce luxe mais pas notre bled a nous .Chez nous les marocains sont tres demander car ils ont- diversifier leur metiers ont trouvent des maçons ,careleurs,platrier,plombier,ils ont touver un filon chez nous .Voila un avis d'un fou ,soyer indulgent:doofywave:

SIMBEL
04/01/2009, 13h51
S'il fallait attendre tes commentaires debiles pour ecrire !!!
En tout cas,je n'ai pas besoin de tes commentaires pour ecrire ou poster.
Au lieu de faire que des commentaires sur les posting des autres :
Quand es-ce que tu vas poster ??
La faineantise et la betise vont de pair
-----------------------------------------------------------

Salut au lieu de débiter des niaseries,sur la façon de d'écrire ou de poster ,tu a fais un posting pour les metiers,je répond pour donner mon avis qui est tres humble sur la disparité des metiers chez nous .Un fou:anim_super:qui a une paire d'as

kredence
04/01/2009, 14h05
Tu esquives les questions qui te genent,d'abord,je t'ai demande de ne pas repondre a mes postings.
La 2eme question:pourquoi ne postes-tu pas tes propres articles,ou commentaires.
Ta facon paternaliste et bete de repondre,n'incite pas au debat au contraire elle coupe l'envie de debattre.
Tu crois savoir alors a te lire on sait que tu ne sais pas.
Tu te fais passer pour un musulman alors que tu n'as l'honneur,ni le courage de respecter ta parole.
Va donner ton avis ailleurs,on peut voir que t'as tres peu de dignite.
-----------------------------------------------------------------

Salut au lieu de débiter des niaseries,sur la façon de d'écrire ou de poster ,tu a fais un posting pour les metiers,je répond pour donner mon avis qui est tres humble sur la disparité des metiers chez nous .Un fou:anim_super:qui a une paire d'as