PDA

Voir la version complète : une bonne blague



bel1000
13/06/2014, 17h44
L’insolent

Un professeur déjeune à la cantine quand un étudiant vient s’asseoir en face de lui.
Le prof lui dit avec un sourire narquois:
– Les oiseaux et les cochons ne déjeunent pas ensemble !
– Oh ! s’cusez, alors je m’envole, lui répond l’étudiant.

Honteux de s’être fait avoir si bêtement, le professeur décide de le coller lors du contrôle de la semaine suivante, mais l’étudiant répond parfaitement à toutes les questions. Alors le prof lui pose un petit problème :
-Tu es dans la rue et tu trouves deux sacs, l’un contient des billets de banque et l’autre de l’intelligence, lequel choisis-tu ?
– Le sac rempli de billets, répond l’étudiant.
– Moi, à ta place, j’aurais choisi l’intelligence !
– Les gens prennent toujours ce qu’ils n’ont pas, lui répond l’étudiant .

Le professeur ravale sa rage, mais il prend la copie de l’étudiant et inscrit dans la marge: « ******* ».

L’étudiant prend sa copie, va s’asseoir et au bout de quelques minutes, il revient.
- Monsieur, lui dit-il, vous avez signé mais vous avez oublié de me mettre une note !

romance
13/06/2014, 21h09
ben oui etre prof n est pas synonyme d intelligence la preuve c est l eleve qui donne une bonne leçon de morale

dahmane1
13/06/2014, 21h37
mais ne dit on pas que " qad matkkbar el 3ine, el 7adjeb yabqa fouqha" ?...je laisse Gre traduire cette belle citation algerienne

au_gré_du_vent
14/06/2014, 08h56
effectivement, pas besoin d'être intelligent pour être prof vu le niveau général actuel! on pourrait faire passer un éléphant pour une souris que ça passerait inaperçu!

mais comme a dit Dahmane, le respect est de rigueur même si le prof n'est pas une lumière!

bel1000
15/06/2014, 17h48
mais comme a dit Dahmane, le respect est de rigueur même si le prof n'est pas une lumière!

comment peut on respecter l'obscurité alors qu'elle est invisible?

au_gré_du_vent
15/06/2014, 18h16
:hum:...
Dieu Est invisible aussi... Serait-Il moins respecté pour autant?

comment peut on respecter l'obscurité alors qu'elle est invisible?

dahmane1
15/06/2014, 18h29
comment peut on respecter l'obscurité alors qu'elle est invisible?

Le respect de l'enseignant équivaut à celui des parents, quelque soit leurs connaissances

قُم لِلمُعَلِّمِ وَفِّهِ التَبجيلا, كادَ المُعَلِّمُ أَن يَكونَ رَسولا

salam for all

dahmane1
17/06/2014, 08h54
..................

dahmane1
17/06/2014, 09h01
Al-Bokhari et Muslim ont rapporté d’après Saïd ibn Djubaïr ce hadith où il dit: “J’ai dit à Ibn ‘Abbâs que Nawsan Al-Bakali (un homme qui enseigne la religion à Al-Koûfa) prétend que Moussa le compagnon de Al-Khidr n’est pas le Moussa des Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël). Ibn ‘Abbâs répondit : “Il ment, Obay ibn Ka‘b m’a dit qu’il a entendu le Messager (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dire : “Moussa (Moïse) faisait un sermon aux Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël), et leur dit des paroles qui leur mirent les larmes aux yeux et attendrirent leurs cœurs. Un des assistants se leva et lui dit : “Ô messager d’Allah, ô prophète d’Allah, y a-t-il sur terre quelqu’un de plus savant que toi ?” Moussa dit : “Non.”

Allah lui reprocha de ne pas Lui avoir restitué la science et lui révéla l’existence d’un serviteur qui se trouvait au confluent des deux fleuves et qui était plus savant que lui. Moussa demanda où il pouvait le trouver et Allah lui dit de prendre un poisson avec lui dans un couffin et l’homme sera là où il allait perdre le poisson. Moussa mis le poisson dans son couffin et s’en alla en compagnie de son jeune valet Youcha‘ ibn Noûn. A leur arrivée près d’un roc, ils posèrent leurs têtes et s’endormirent. Le poisson, bien que supposé cuit, bougea dans le couffin et tomba dans le fleuve. Il y fila en laissant dans l’eau, comme dans une matière solide, une trace qu’Allah maintint. Lorsque Moussa s’éveilla, son compagnon oublia de lui dire à propos du poisson et ils continuèrent leur route. Ils marchèrent toute la journée et toute la nuit jusqu’au lendemain lorsque Moussa dit à son compagnon : “ Apporte-nous notre déjeuner, nous sommes fatigués du voyage.” Moussa n’a ressenti la fatigue qu’après avoir dépassé l’endroit qu’Allah lui avait désigné. Le jeune serviteur répondit à Moussa : “ Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, j’ai oublié le poisson - le Diable seul m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il a curieusement pris son chemin dans la mer”. C’état la fuite pour le poisson et l’étonnement pour Moussa (parce qu’il remarqua les traces du poisson dans l’eau). Ils retournèrent sur leurs pas jusqu’à leur arrivée près du roc où ils trouvèrent un homme recouvert de la tête aux pieds d’un habit vert. Moussa le salua mais l’homme qui était Al-Khidr lui répondit : “Est-ce qu’il y a ce genre de salut chez vous ?” Moussa lui dit : “Je suis Moussa des Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël). Je suis venu pour que tu m’apprennes la sagesse que tu a apprise.” L’homme lui répondit : “ Tu ne pourras pas patienter avec moi.” ...

Moussa a appris de Al-Khidr les quatre points principaux : la valeur de la science, que notre science par rapport à celle d’Allah est comme une goutte d’eau dans l’océan, l’acceptation de la sagesse d’Allah et la patience.

Les arabes disaient autrefois " من علمني حرفا كنت له عبدا "