PDA

Voir la version complète : Bouqala et Ramadan



L'étrangère
22/07/2014, 21h56
Je trouve ce jeu vraiment bizarre, d'où vienne-t-il ? S"apparent-t-il à la magie ? Je trouve étrange de dire une phrase et puis faire un noeud, j'avoue être contre ce genre de soirée.

Je suis contente le charlatanisme a reculé en Algérie, beaucoup de personnes ont compris, dire et parler, même si vous vous attirer la foudre des gens Allah Ta'ala Ma'ana

Saha ftorkum

ahmeddamien
22/07/2014, 22h53
c est la 1ere fois que j entends parler
j ai trouvé ceci
ca a l air de craindre



6 commentaires


Quand le jour fait place à la nuit et que la lueur de la lune et des étoiles remplace celle du soleil, les femmes algéroises animaient leurs longues soirées par des retrouvailles organisées au cours desquelles elles savouraient la présence d'une dame âgée en l'écoutant raconter avec un art que seules les vieilles personnes possèdent les histoires des prophètes ou des contes des rois ou des «djenounes» (pluriel de djin).

Tout cela autour d'une «skimpla» (table basse) garnie de thé et de différentes gourmandises (fruit secs, «halaouet El-Tork», figues séchées, etc.) Le mot «bouqala» désigne un vase d'argile en forme de coupe au pied large. Ce récipient constitue l'objet principal du jeu. En effet, on apporte une bouqala qu'on remplit d'eau et dans laquelle on jette un bijou en argent (bague ou bracelet) dans le but d'y attirer un djin. Après quoi, on la fait passer aux femmes désireuses de participer au jeu afin que chacune d'elle y dépose sa fève marquée de façon spécifique à elle pour l'identifier lors du tirage au sort. Les bouqalates sont des petits poèmes porteurs de bons ou de mauvais présages.
Enfin, on couvre la bouqala avec la « chéchia » d'une jeune fille dans laquelle on procède aux fumigations faites à base de benjoin, de henné, de quelques gouttes d'huile d'olive, des effilures de vêtement d'une femme sans mari et de petits bouts de bois prélevés de sept portes différentes, tout en prononçant à l'adresse du djin des incantations.
Avant chaque récitation de bouqala, chaque assistante noue son mouchoir ou son foulard ou même sa ceinture matérialisant ainsi sa pensée pour l'absent auquel elle dédie la bouqala et écoute attentivement la récitation de celle-ci. Sitôt finie, une jeune fille vierge retire au hasard une fève du récipient et désigne de cette façon la femme concernée par la bouqala et toutes les autres interprètent, tour à tour, le présage tel qu'elle l'entendent. Puis, on remet la fève dans le récipient et on répète l'opération plusieurs fois.
Le jeu fini, l'eau de la bouqala est jetée soit sur la terrasse soit dans la rue, au milieu de la nuit quand il n'y a plus de circulation. Si une femme veut voir dans le rêve si un v½u à elle doit se réaliser, elle met une gorgée de cette eau dans la bouche qu'elle crache après la formulation intérieure de son v½u et elle devra voir des signes pendant son sommeil lui révélant si oui ou non il sera exaucé. Si par exemple, elle désire se marier, elle entendra des youyous dans son rêve.
Ce jeu de société existe encore de nos jours mais sous une forme beaucoup moins protocolaire. Il reste toujours apprécié pour son côté mystérieux et poétique.


salam

L'étrangère
27/07/2014, 00h29
Merci pour les précisions, en effet je pense que cela rejoint le charlatanisme, le pire c'est celles qui pratiquent ça durant le Ramadan. Je ne connaissais pas non plus, j'ai vu ça au bled et j'avoue ne pas appréciez.

Encore une vieille pratique de sorcellerie qu'elles nous mettent en pratique sous forme de jeu.

Que Allah Ta'aala nous préserve des méfaits pervers de l'ignorance et de la sorcellerie, amin

Je voulais juste mettre en évidence dans le texte que vous avez posté l'importance de la jeune fille..

ahmeddamien
27/07/2014, 00h32
tu as vu cela dans quelle région?

L'étrangère
27/07/2014, 00h46
à Alger...

ahmeddamien
27/07/2014, 00h50
j 'aurais imaginé dans un douar

L'étrangère
27/07/2014, 01h00
Vous savez je crois qu'à la Casbah c'est une tradition. A un certain moment l'Algérie était engouffrée dans ces histoires de sorcelleries, pire que le Maroc et cela même à Alger. Et ces phrases qu'elles disent pourraient s'apparenter à des incantations. C'est des fléaux qu'il faut combattre.

Les coeurs s'éloignent de la religion d'origine pour s'égarer dans les jeux du diable.


Créé à l'origine par les femmes de marins d'Alger, le rituel de la bouqala est un jeu traditionnel de divination. Des femmes se réunissent autour d'une officiante, souvent une vieille femme, et déposent dans un récipient en terre (un bocal !) des objets personnels. L'officiante choisira un de ces objets avant de réciter un poème dont l'interprétation fournira un présage, bon ou mauvais, à celle à qui il appartient.
Privilégiant l'aspect littéraire et poétique, Mohamed Kacimi a choisi et traduit parmi les nombreux poèmes usuels de la Bouqala, ceux qui lui semblaient transmettre le mieux l'émotion si particulière de ce rituel ancestral.
Face au texte en français et en arabe (calligraphié par ses soins), se trouvent les dessins de Rachid Koraïchi, riches de figures symboliques et de signes d'écritures, travaillés avec des encres de couleur.

ahmeddamien
27/07/2014, 01h06
tu as vu?.......................

L'étrangère
27/07/2014, 01h07
Oui et je suis Algéroise.

ahmeddamien
27/07/2014, 01h09
enchanté

mais c'était autre chose?
TU AS VU?

L'étrangère
27/07/2014, 01h13
Bizarre vous avez dit bizarre :icon_biggrin:

Je ne comprends pas votre commentaire, vu quoi et autre chose quoi ?

ahmeddamien
27/07/2014, 01h14
lol
on a réussi à discuter une page sans se bagarrer
on est en progrès

Louisa
27/07/2014, 01h16
C'est la première fois que j'entends parler de ça.. Les histoires oui mais la bouqala et tout le tralala qui va avec ça fait froid dans le dos..au bled ils ont peur de rien en même temps : )

ahmeddamien
27/07/2014, 01h18
j'ai vécu un peu au maroc
j avais peur d 'acheter des épices
presque tous sur le souk vendaient en même temps des trucs bizarres

L'étrangère
27/07/2014, 01h22
lol
on a réussi à discuter une page sans se bagarrer
on est en progrès

Il faut dire que cela ne concerne pas l'Occident.. Je trouverai le moyen d'en parler lol

Louisa
27/07/2014, 01h25
j'ai vécu un peu au maroc
j avais peur d 'acheter des épices
presque tous sur le souk vendaient en même temps des trucs bizarres

Peur d'acheter des épices ??? Hé faut pas exagérer quand même.. Y'a beaucoup de bruit pour rien..le Maroc c'est comme partout ailleurs en fait ..comme tous les coins où y'a le téléphone arabe : )

L'étrangère
27/07/2014, 01h27
http://www.algerie-monde.com/forums/images/misc/quote_icon.png Envoyé par ahmeddamien http://www.algerie-monde.com/forums/images/buttons/viewpost-right.png (http://www.algerie-monde.com/forums/le-caf%E9/15851-bouqala-et-ramadan-post167059.html#post167059)
j'ai vécu un peu au maroc
j avais peur d 'acheter des épices
presque tous sur le souk vendaient en même temps des trucs bizarres



J'ai été une seule fois au Maroc à Marrakech, tout le monde était étonné que je mette les pieds la-bas. Il faut dire que je ne connaissais pas et que je ne savais pas non plus. Il y avait beaucoup de mosquées, 6 adhan par jour, la place elfna hou lala, trop de touristes.. J'ai apprécié la vieille Madina, les hammams privés

Le peuple a vraiment besoin de se faire remettre sur les rails, il faut des prédicateurs près des gens, qui marchent et parlent comme les Prophètes, il faut rappeler car nous oublions sans cesse.

ahmeddamien
27/07/2014, 01h28
Il faut dire que cela ne concerne pas l'Occident.. Je trouverai le moyen d'en parler lol

tu sais
j ai comme tous ici des avis différents sur des sujets politiques ou religieux
mais parfois je temporise un peu parce que meme si on est différents il y a une fratterie

L'étrangère
27/07/2014, 01h29
C'est la première fois que j'entends parler de ça.. Les histoires oui mais la bouqala et tout le tralala qui va avec ça fait froid dans le dos..au bled ils ont peur de rien en même temps : )

Vous êtes d'où d'Algérie ?

ahmeddamien
27/07/2014, 01h29
J'ai été une seule fois au Maroc à Marrakech, tout le monde était étonné que je mette les pieds la-bas. Il faut dire que je ne connaissais pas et que je ne savais pas non plus. Il y avait beaucoup de mosquées, 6 adhan par jour, la place elfna hou lala, trop de touristes.. J'ai apprécié la vieille Madina, les hammams privés

Le peuple a vraiment besoin de se faire remettre sur les rails, il faut des prédicateurs près des gens, qui marchent et parlent comme les Prophètes, il faut rappeler car nous oublions sans cesse.
j ai le regret de ne pas avoir vu le jardin majorelle la bas

ahmeddamien
27/07/2014, 01h30
Jardin Majorelle (http://www.jardinmajorelle.com/)

Louisa
27/07/2014, 01h33
Vous êtes d'où d'Algérie ?
Je suis pas algérienne.

ahmeddamien
27/07/2014, 01h34
C est une convertie

L'étrangère
27/07/2014, 01h35
J'y ai été, ce n'est pas très grand, rien à voir avec le jardin d'essai d'Alger. Le choix des couleurs, quelques plantes.. Je n'ai pas été voir les chutes de l'Ourika. Ce qui m’intéressait c'est plutôt le peuple. Dès que l'on arrive on comprend pourquoi elle est appelée la ville rouge. Tout est en terre rouge. Les derbs, je ne connaissais pas non plus. Par contre ils ont un Mcdo, pizza hut, kfc...

ahmeddamien
27/07/2014, 01h40
J ai séjourné dans un village près de zagora
les maisons de cet oasis étaient en terre rouge
c'était sublime
d ailleurs ils y avaient tournés des peplums
pas d'électricité,les hommes dicutaient le soir sur une butte

ahmeddamien
27/07/2014, 01h41
J'y ai été, ce n'est pas très grand, rien à voir avec le jardin d'essai d'Alger. Le choix des couleurs, quelques plantes.. Je n'ai pas été voir les chutes de l'Ourika. Ce qui m’intéressait c'est plutôt le peuple. Dès que l'on arrive on comprend pourquoi elle est appelée la ville rouge. Tout est en terre rouge. Les derbs, je ne connaissais pas non plus. Par contre ils ont un Mcdo, pizza hut, kfc...

j 'ai une passion pour les cactus et plantes grasses

Louisa
27/07/2014, 01h42
Bonne nuit : )

ahmeddamien
27/07/2014, 01h44
bonne nuit miss