PDA

Voir la version complète : Le Venezuela expulse l'ambassadeur d'Israël



kredence
07/01/2009, 02h56
Le Venezuela expulse l'ambassadeur d'Israël

Le Venezuela a ordonné mardi l'expulsion de l'ambassadeur d'Israël à Caracas, en solidarité avec le peuple palestinien et pour protester contre l'offensive israélienne à Gaza, qualifiée de "génocide" par le président Hugo Chavez.

"Le Venezuela a décidé d'expulser l'ambassadeur d'Israël (Shlomo Cohen) et une partie du personnel de l'ambassade d'Israël, réaffirmant son attachement à la paix et son exigence de respect du droit international", a annoncé le ministère vénézuélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Caracas a accusé l'Etat hébreu de se livrer à de "flagrantes violations du droit international" et d'avoir mis en oeuvre une "utilisation planifiée du terrorisme d'Etat" contre le peuple palestinien.

Chef de file de la gauche radicale en Amérique latine, le président Chavez avait fustigé dès lundi l'offensive terrestre dans la bande de Gaza, qualifiant l'Etat hébreu d'"assassin" et de "génocidaire".

Dans son communiqué, le gouvernement vénézuélien a également indiqué qu'il ferait pression aux Nations Unies "pour que le Conseil de sécurité prenne des mesures urgentes pour arrêter l'invasion d'un territoire palestinien par l'Etat israélien".

"En cette heure tragique et qui suscite l'indignation, le peuple du Venezuela manifeste sa solidarité sans faille avec l'héroïque peuple palestinien", ajoute le texte qui souligne "l'horreur de la mort d'enfants et de femmes innocents".

L'offensive lancée le 27 décembre contre la bande de Gaza par l'armée israélienne a coûté la vie à au moins 660 Palestiniens et fait plus de 2.950 blessés, selon les services d'urgence palestiniens.

Le communiqué souligne que le Venezuela s'est "toujours opposé à l'antisémitisme comme à tout type de discrimination et de racisme", et adresse un "appel fraternel au peuple juif". Il lui demande de "s'opposer aux politiques criminelles de l'Etat d'Israël qui rappellent les pires pages de l'histoire du XXe siècle".

Peu avant l'annonce de l'expulsion du diplomate, M. Chavez avait lancé que le président israélien devrait être "traduit devant la Cour pénale internationale" (CPI) de La Haye: "Le président d'Israël devrait être traduit devant la Cour pénale internationale, aux côtés du président des Etats-Unis, s'il y avait des scrupules dans ce monde", a-t-il déclaré à la presse.

Il n'a pas cité nommément le président israélien Shimon Peres, alors qu'Israël a un régime parlementaire où le pouvoir exécutif incombe au Premier ministre.

M. Chavez, qui dénonce les raids aériens sur Gaza depuis leur déclenchement, a encore jugé "lâche" l'armée israélienne pour avoir "attaqué un peuple sans défense, endormi, innocent". Israël agit "comme le bras armé de l'empire yankee", a-t-il dit en accusant les Etats-Unis de "soutenir et impulser" les attaques sur Gaza.

Ce n'est pas la première fois que le président vénézuélien intervient avec fracas dans le conflit au Moyen-Orient, où il a renforcé ses liens avec l'Iran, dont il est l'un des rares dirigeants à soutenir le programme nucléaire.

En août 2006, M. Chavez avait retiré son représentant diplomatique à Tel Aviv pour exprimer son "indignation" devant les bombardements de Tsahal au Liban. Ses propos avaient alors provoqué le départ de l'ambassadeur israélien à Caracas

http://fr.news.yahoo.com/2/20090106/twl-le-venezuela-expulse-l-ambassadeur-d-0a24677.html

SamDZ
07/01/2009, 03h39
Rajel comme on le connait Chavez :icon_cool: mieux que nos gorilles

djelloul
07/01/2009, 04h27
hada chavez hbibi artiste. bravo chavez.:icon_cool:

SamDZ
07/01/2009, 04h32
hada chavez hbibi artiste. bravo chavez.:icon_cool:

:LOL: Chavez :dieu:

kredence
07/01/2009, 15h02
L'Egypte,la Jordanie et la Mauritanie auraient pu faire la meme chose,c'est bien dommage .

L'Algerie peut tout de meme geler sa participation au sein de l'Union de la Mediterranee.

L'Algerie peut aussi interdire l'importation de vehicule de france et autoriser l'importation de voiture du Japon par ex,

Et interdire l'importation de biere et de spiritueux de France qui augmente la facture alimentaire de l'Algerie.

----------------------------------------------------------------------

Rajel comme on le connait Chavez :icon_cool: mieux que nos gorilles

Rayan 31
07/01/2009, 15h11
L'Egypte,la Jordanie et la Mauritanie auraient pu faire la meme chose,c'est bien dommage .

L'Algerie peut tout de meme geler sa participation au sein de l'Union de la Mediterranee.

L'Algerie peut aussi interdire l'importation de vehicule de france et autoriser l'importation de voiture du Japon par ex,

Et interdire l'importation de biere et de spiritueux de France qui augmente la facture alimentaire de l'Algerie.

----------------------------------------------------------------------

Chavez , Mahmud Ahmadinedschad .. :dieu:
MOUBAREK ( la vache qui rie ) est l'un des plus grand chakama des president arab :icon_mad:
on na pas homme au gouvernement , c vimpire qui nous gouverne cherche qu'a remplire leure contes :icon_confused:

romance
07/01/2009, 15h17
c est vraiment une bonne nouvelle :epee:

kredence
07/01/2009, 17h28
Pour rappel:

La Mauritanie n'a fait que rappeler son ambassadeur d'Israel,mais n'a pas expulse l'ambassadeur d'israel a Noukchott


La Mauritanie rappele son ambassadeur en Israel - Forum Algérie Monde

http://www.algerie-monde.com/forums/showthread.php?t=1596

---------------------------------------------------------------------

c est vraiment une bonne nouvelle :epee:

romance
07/01/2009, 18h51
elle a montré clairement de quel cote elle se place y a pas besoin de dessein pour ca :epee:

kredence
07/01/2009, 19h24
C'est un gouvernement fantoche qui est au pouvoir,en Mauritanie,il ne tient qu'a une ficelle,il va bientot sauter.
----------------------------------------------------------------

elle a montré clairement de quel cote elle se place y a pas besoin de dessein pour ca :epee:

kredence
08/01/2009, 00h08
Après la leçon turque aux régimes arabes

La gifle d'Hugo Chavez

08-01-2009
Par Ghada Hamrouche

Le Venezuela a expulsé mardi l'ambassadeur d'Israël à Caracas. Protestant contre l'offensive israélienne à Ghaza, qualifiée de génocide, le président Hugo Chavez a annoncé l'expulsion de «l'ambassadeur d'Israël, Shlomo Cohen, et une partie du personnel de l'ambassade», réaffirmant son attachement à la paix et son «exigence du respect du droit international». Caracas, qui entretient depuis longtemps des relations économiques avec l'entité sioniste, n'a pas hésité un instant à l'accuser de «flagrantes violations du droit international» et d'avoir mis en œuvre une «utilisation planifiée du terrorisme d'Etat» contre le peuple palestinien. Chavez a fustigé l'offensive terrestre dans la bande de Ghaza, qualifiant l'entité sioniste d'assassin et de génocidaire. Une position qui fait pâlir de jalousie les peuples arabes assistant, pour la première fois de leur histoire, à une indécente léthargie de leurs régimes frôlant la traîtrise. Après le Premier ministre turc qui a âprement condamné les sionistes et leurs crimes de guerre à Ghaza, les peuples arabes sont réduits aujourd'hui à admirer M. Chavez. Le leader vénézuélien a appelé à traduire le président israélien «devant la Cour pénale internationale [CPI] de La Haye aux côtés du président des Etats-Unis, s'il y avait des scrupules dans ce monde». Le Venezuela, qui n'a des liens ni sanguins ni communautaires et encore moins confessionnels avec le peuple palestinien, a prouvé aux régimes arabes qui se terrent dans leurs palais que les positions d'Etat peuvent très bien se passer d'un sommet des chefs d'Etat, d'une décision commune et encore plus de l'approbation occidentale. Décidés à ne pas convoquer une réunion au sommet ni à prendre des décisions d'urgence, les régimes arabes restent dans une expectative consternante. Leur silence accompagne les cercueils des enfants de Ghaza et renforce la volonté sioniste à aller au bout de sa sale besogne, achevant vite et bien les Palestiniens de ce bout de terre assiégé et livré à son triste sort depuis plus de 18 mois.
Contrairement à leurs condamnations murmurées du bout des lèvres par leurs ministres des Affaires étrangères, le Premier ministre turc et le président vénézuélien ont su crier haut et fort pour que les peuples de la terre entière perçoivent leur position franche et tranchée, ne laissant la place à aucun amalgame possible entre agresseurs et agressés. Les régimes arabes ont échoué, une fois de plus, la fois de trop, à matérialiser l'opinion de leur peuple en position d'Etat.
De l'Atlantique au Golfe, aucun régime n'a réussi à donner à son peuple la fierté d'appartenir à cette nation. Si Israël affirme que celui qui ne se range pas derrière lui aujourd'hui est «complice des terroristes», la rue arabe, elle, est plus que jamais persuadée que ceux qui se taisent aujourd'hui sur le martyre de Ghaza sont aussi responsables que les bouchers de Tel-Aviv.

http://www.latribune-online.com/evenement/10139.html

SamDZ
16/01/2009, 05h41
Une rue Hugo Chavez au Liban

Un village du nord du Liban a rebaptisé une de ses artères "rue Hugo Chavez" afin d'honorer le président vénézuélien après la décision de son pays d'expulser l'ambassadeur israélien à Caracas, en protestation contre les crimes de guerre commis par l'armée israélienne à Gaza.
"C'est le moins que l'on puisse faire pour ce grand homme qui a fait revivre l'espoir dans nos coeurs et pris une revanche en notre nom à l'égard de l'entité sioniste (Israël)", a déclaré à l'AFP le maire de Bireh, Mohamed Wehbe. Il s'agit d'un geste destiné à "l'honorer et à nous redonner le moral", a-t-il ajouté.
Un portrait géant du président vénézuélien a été installé à l'entrée de cette ville de 17.000 habitants et de grandes banderoles ont été déployées le long de la route menant à Bireh, située à 45 kilomètres au nord de Tripoli, clamant: "la nation a besoin d'hommes comme Chavez" et "Chavez a expulsé l'ambassadeur israélien. Quand ferez-vous de même, dirigeants arabes?".
Le Liban n'entretient pas de relation diplomatique avec Israël, au contraire de l'Egypte et de la Jordanie, notamment, qui ont signé des traités
de paix avec l'Etat hébreu, respectivement en 1979 et 1994. La mauritanie abrite une ambassade isrélienne. Le Maroc, la Tunisie, le Qatar, Oman et Le Bahrein enreteiennet des relations écinomiques avec l'état juif.
Le Venezuela a expulsé le 6 janvier l'ambassadeur israélien à Caracas pour protester contre l'offensive israélienne à Gaza, qualifiée de "génocide" par le président Hugo Chavez.
L'offensive israélienne contre Gaza,a fait plus de 900 morts palestiniens dont 230 enfants et 98 femmes depuis son déclenchement le 27 décembre.

:good::smilyaplodis: