PDA

Voir la version complète : caisse de retraite secrete en algerie



ali121
02/12/2016, 20h51
Djilali Hadjadj, spécialiste des questions de retraite, revient dans cet entretien sur le Fonds spécial des retraites (FSR), une caisse réservée à la classe dirigeante, dont la liste des bénéficiaires n’a cessé de s’allonger depuis sa création en 1980. Zoom sur la pension très confortable des hommes de l’Etat.

ali121
02/12/2016, 20h53
Sujet tabou par excellence et combien très peu connu, si ce n’est de très vagues informations à ce sujet et très loin de la vérité. Ce Fonds spécial des retraites pour les «cadres supérieurs de l’Etat» (expression en vigueur), j’aurais tendance à jouer sur le «S» et l’appeler surtout «Fonds secret des retraites», à l’image de tous les «fonds » de l’Etat gérés dans la plus grande opacité et pour cause : il faut «cacher» et «taire» les privilèges sonnants et trébuchants octroyés sans limite aux adhérents de ce «club» très fermé, et oser en parler expose à toutes sortes de risques !
J’en parle en connaissance de cause : dans les colonnes de votre journal où j’avais exercé, j’avais publié il y a 20 ans un article sur le FSR sur la base de la réglementation qui le régit et que j’avais découvert tout à fait par hasard dans le Journal officiel, ce qui m’avait valu des menaces au téléphone et même lors d’une réunion publique présidée par un ministre, menaces à prendre au sérieux, surtout dans le contexte très difficile de l’époque.
Et j’avoue que depuis, je n’ai plus eu le courage d’en reparler, mais tout en continuant à m’y intéresser. Le FSR a toute une histoire liée à l’évolution politique du pays depuis l’indépendance. Il est né un «8 mars» en 1980 par décret présidentiel, un peu plus d’une année après la disparition du président Boumediène, donc par voie réglementaire uniquement, il fut intitulé «Fonds spécial des retraites des membres de la direction politique du Front de libération nationale et du gouvernement» et rattaché à l’époque à la Caisse générale des retraites des fonctionnaires.

ali121
02/12/2016, 20h54
le peuple algerien subit une hogra depuis 1962, tu bosses pendant 40 années et a la fin tu touches une retraite de 10 000 da misereux
honte a ces crapules