PDA

Voir la version complète : L’ANP découvre 5 quintaux de TNT à Boumerdès



kredence
02/02/2009, 08h52
ALORS QUE LA PESTE NOIRE DÉCIME LES MAQUIS TERRORISTES

L’ANP découvre 5 quintaux de TNT à Boumerdès

02 Février 2009 -

Maintenues dans un secret total, les clés de ce «trésor de guerre» sont détenues par un seul chef terroriste, en l’occurrence Ali Ben Touati alias Abou Tammim qui s’est rendu récemment.

Les forces de sécurité viennent de mettre la main sur une véritable poudrière! Un énorme stock d’explosifs de l’ex-Gspc contenant cinq quintaux de TNT et autant d’acide nitrique, prêts à être utilisés, ont été découverts à Timezrit, une localité située à 35km au sud-ouest de la wilaya de Boumerdès. Plus exactement, les explosifs ont été localisés au lieudit Tihachadine, situé entre Timezrit et Aït Yahia Moussa, une zone sise non loin du vaste massif de Sidi Ali Bounab connu pour être un véritable fief du Gspc depuis des années. La cache a été constituée à la fin des années 90 par les sbires de Hassen Hattab, alors émir national de l’ex-Gspc. Les anciens terroristes qui revenaient de la guerre en Afghanistan et ensuite ceux d’Irak, ont été pour beaucoup dans la constitution de ce stock utilisé dans la fabrication de bombes et d’autres explosifs pour notamment les attentats kamikazes. Maintenues dans un secret total, les clés de ce «trésor de guerre» sont détenues par un seul chef terroriste, en l’occurrence l’émir de la seriate d’El Ansar, dénommé Ali Ben Touati alias Abou Tammim.
L’emplacement du stock en question a été révélé par cet émir qui s’est rendu avec armes et bagages aux services de sécurité à Tizi Ouzou il y a 17 jours, selon une source sécuritaire fiable. La reddition de ce vétéran de l’Afghanistan est venue après celle de Hattab, d’une part et de l’autre, elle serait, de façon évidente, due à la guéguerre au sein de la direction d’Al Qaîda au Maghreb islamique. Ainsi, ce dernier a négocié sa reddition en fournissant en contrepartie, des renseignents de premier ordre aux forces de l’ANP, à l’image de ce stock de TNT et d’acide nitrique. L’opération d’enfouillissement de ces explosifs, survenant le week-end dernier, avait été pilotée conjointement par les chefs des secteurs militaires de Tizi Ouzou et Boumerdès. Cette énorme quantité de TNT a été enterrée dans pas moins de 6 fûts métalliques et l’acide dans des bidons de plastique et le tout protégé par des bâches en plastique, précise toutefois notre source. Âgé d’une quarantaine d’années, Ali Ben Touati alias Abou Tammim, est originaire de Dellys où il fut émir de la seriat de cette ville avant qu’il soit promu à la tête de la katibet el Ansar, par Droukdel. Cette redoutable katibet compte plus de 70 activistes agissant au niveau de la zone s’étalant des Issers en passant par Timezrit, Bordj Ménaïel, Naciria, Baghlia, Dellys et Tigzirt. Avec cet énième coup de boutoir, Al Qaîda au Maghreb dont le dernier attentat médiatique remonte au mois d’août dernier, traverse une étape très critique ces derniers mois. Les services de sécurité poursuivent leur action sur le terrain avec plus d’assurance maintenant que les résultats d’anéantissement du Gspc sont tangibles. L’organisation terroriste se manifeste de moins en moins ces derniers mois, même dans les régions où elle sévissait avec des attentats, il y a quelques années. Faut-il signaler aussi que la direction de l’ex-Gspc au centre du pays, est pratiquement décimée avec la reddition de ce terroriste le plus recherché et proche de Droukdel. En outre, des dizaines de cellules de soutien logistique sont démantelées à Boumerdès et Tizi Ouzou durant ces 10 derniers jours selon notre source.
Au niveau du massif de Sidi Ali Bounab, les forces de l’ordre ont pu découvrir et désamorcer quatre engins explosifs. Dans cet endroit, un groupe terroriste composé d’au moins une quinzaine d’éléments, tous proches de l’ex-chef du Gspc, attendent l’arme au pied, le moment propice pour se rendre. Ces éléments semblent actuellement retranchés dans une grotte et attendent l’heure H. Par ailleurs, et selon des sources crédibles, un groupuscule terroriste réfugié dans une caverne de l’Akfadou, aurait compté parmi les siens, des morts, alors qu’ils étaient traqués par les forces de l’ordre. Les forces de sécurité les auraient transportés dans une institution sanitaire qui aurait confirmé qu’ils seraient morts de la peste noire. Depuis, les gens de cette région de l’Akfadou auraient été conseillés de ne pas trop s’approcher des lieux. Un fait est certain, c’est que les terroristes acculés de partout sont réellement «dans de beaux draps». Par ailleurs, un réseau de soutien aux groupes terroristes armés a été démantelé dans la localité de Tadmaït, 20 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, a-t-on appris, hier, de sources sûres. Le réseau en question est constitué de neuf personnes dont une femme. Selon nos sources, elles ont toutes été présentées devant le parquet et cinq placées sous mandat de dépôt. Les quatre autres sont désormais sous contrôle judiciaire.

Mohamed BOUFATAH et A. SAÏD

http://www.lexpressiondz.com/article/2/2009-02-02/60248.html