PDA

Voir la version complète : La Suisse est couchée, les Américains la piétinent



kredence
20/02/2009, 01h55
ÉDITORIAL DE SERGE GUMY,
CHEF DE LA RUBRIQUE SUISSE

La Suisse est couchée, les Américains la piétinent

La Suisse croyait avoir éteint l’incendie en livrant aux Etats-Unis le nom de clients d’UBS soupçonnés de fraude fiscale. C’est raté. Hier soir, la justice américaine a sans attendre rallumé la mèche en exigeant de la banque qu’elle livre le nom de 52 000 clients qui auraient déposé sur des comptes secrets un montant total de 17 milliards de francs. Une manne à laquelle les Etats-Unis, en proie à une crise économique sans précédent, ne sont pas prêts à renoncer.

La preuve est ainsi faite: certains de leur bon droit, les Etats-Unis iront jusqu’au bout de leur politique de puissance, dussent-ils employer des méthodes de gangsters et écraser au passage la petite Suisse à plat ventre devant eux. Le drame étant que les concessions, pour ne pas dire les compromissions, de Berne ne l’ont pas protégée du rouleau compresseur.

Pourtant, les autorités helvétiques ont accepté rien moins que de tordre le cou à l’Etat de droit. Sans attendre que le Tribunal administratif fédéral statue sur le recours déposé par des clients américains d’UBS, sans attendre par conséquent de savoir s’ils sont réellement coupables ou non du délit de fraude fiscale – et c’en est un, ici comme outre-Atlantique –, la Suisse a accepté de les livrer en pâture à la justice américaine. Violant par là le principe de la présomption d’innocence.

On pourrait encore tolérer un tel «deal» pragmatique s’il ne visait pas à réparer les agissements scandaleux de banquiers d’UBS. La Confédération avait déjà payé 6 milliards pour sauver la banque de sa mégalomanie. La voilà qui renie ses propres principes pour absoudre des pratiques de voyous. C’est cher payé pour une démarche qui risque fort de rester sans effet.


http://www.24heures.ch/actu/economie/etats-unis-sortent-artillerie-lourde-contre-ubs-2009-02-19