PDA

Voir la version complète : La Grande Muraille de Chine à 11 heures d’Alger



kredence
23/02/2009, 02h43
Premier vol Alger-Pékin depuis l’aéroport Houari Boumediene

La Grande Muraille à 11 heures d’Alger

«La Muraille de Chine se rapproche d’Alger.» C’est en ces termes que l’ambassadeur chinois en Algérie, Liu Yuhe, a commenté hier, à l’aéroport international Houari Boumediene, l’historique vol inaugural Alger-Pékin. En effet, sans escale de transit, ce vol vient rapprocher davantage les deux pays, qui ont célébré, il y a de cela à peine deux mois, le 50e anniversaire de l’établissement de relations diplomatiques bilatérales. Désormais, les 30 000 Chinois installés en Algérie pourront rallier leur pays beaucoup plus
facilement qu’avant.

D’autant que le tarif promotionnel, fixé à 60 000 DA, a fait couler la salive de pas mal de d’amoureux de l’empire du Milieu. Mais, attention, «ce n’est qu’un tarif de lancement», a averti, hier, le P-DG d’Air Algérie, Abdelwahid Bouabdallah, car dans quelque temps le prix des billets va vite s’envoler pour atteindre 90 000 DA. Toutefois, cela ne devrait pas mettre en péril la rentabilité de cette nouvelle ligne, a assuré encore hier le P-DG d’Air Algérie, qui croit dur comme fer à l’avenir prometteur de ce vol. «Pour le moment, deux vols par semaine sont prévus, dimanche et jeudi. Mais, nous sommes en train de négocier avec les autorités de l’aviation civile chinoise pour mette en place un vol Alger-Shanghai, qui sera le prolongement d’Alger-Pékin», nous a confié Abdelwahid Bouabdallah. Le premier responsable de la compagnie battant pavillon national a révélé également que des pourparlers sont en cours avec les autorités iraniennes et américaines pour l’ouverture de lignes Alger- Téhéran et Alger-New-York. «Les négociations portent sur la signature d’accords aériens bilatéraux entre l’Algérie et ces pays. Une fois ce dossier clos, il sera facile pour Air Algérie d’ouvrir ces deux nouvelles lignes», nous a appris un autre responsable de la compagnie Air Algérie.

Par ailleurs, pour appuyer ses ambitions et garantir la réussite de son plan de développement, Air Algérie compte disposer d’une flotte qui atteindra les 65 avions d’ici 2011. Concernant la cherté des billets pour les destinations de l’extrême-sud du pays, M. Bouabdallah a annoncé que les subventions des billets d’avions par l’Etat, actuellement de l’ordre 50% pour certaines catégories démunies, à l’instar des malades et des étudiants, pourrait être éventuellement élargie à d’autres catégories de la société. Le projet sera déposé sur le bureau de l’Exécutif lors du prochain Conseil des ministres.

Rappelons enfin que le premier vol Alger-Pekin est assuré par un airbus A-330 qui doit effectuer la traversée en 11 heures environ. L’avion a décollé d’Alger à 10 h et devrait atteindre Pékin demain lundi à 5h30 (heure locale). Pour ce vol inaugural, environ 80 passagers ont pris place dans l’appareil de la compagnie Air Algérie. En revanche, 130 sièges ont été réservés pour le vol retour, a précisé M. Bouabdallah, qui qualifie, pour sa part, de «bon début» ce premier vol.

La Tribune

Toufik
01/03/2009, 18h03
Un vol Hong Kong Alger direct serait pas mal. :rose:

djelloul
04/03/2009, 04h37
hadi affaire:icon_mrgreen:

kredence
04/03/2009, 04h57
Je pense que l'idee principale.c'etait de connecter les societes chinoises et leur employes avec l'Algerie,d'un cote.

De l'autre cote,il y a une communaute d'algerens surtout d'etudiants,hommes d'affaires qui commercent avec la Chine.

Je ne sais si l'etat algerien,ou les commercants algeriens sont presents a Honk Kong en grand nombre
------------------------------------------------------------------------

Un vol Hong Kong Alger direct serait pas mal. :rose: