PDA

Voir la version complète : Pourquoi le directeur d’Al Jazeera a du respect pour l’Algérie



kredence
04/03/2009, 05h03
«L’Algérie a une armée de journalistes professionnels et une seule télévision.»
D’après un diplomate arabe

On attendait une révélation, un scoop ou une annonce, l’interview donnée par le président-directeur général d’Al Jazeera, Wadhah Khenfar, à un journal national et qui a été déjà annoncé par L’Expression, n’a pas rajouté sur ce qui a été dit dans la presse depuis plusieurs mois, principalement sur la réouverture du bureau d’Al Jazeera à Alger.

Wadhah Khenfar a néanmoins confirmé l’information que nous avons donnée concernant le dépôt d’une demande officielle auprès de l’ambassadeur d’Algérie à Doha, Aïssa Bekrar, qui a fourni un bon travail de lobbying depuis sa prise de fonctions à Doha.

Le directeur d’Al Jazeera a toujours exprimé sa disponibilité à régler le problème. Wadhah Khenfar soutient en fait la cause algérienne et n’a à aucun moment voulu égratigner l’Algérie.

En fait c’est qu’il s’agit d’un Palestinien d’origine qui a vécu toute sa vie comme réfugié en Jordanie. Il sait que devant l’impossibilité d’avoir un passeport palestinien, la majorité des réfugiés palestiniens avaient obtenu des passeports algériens pour circuler dans le monde.

L’identité reste une frustration pour ce journaliste professionnel qui a été recruté dès les premiers temps par la chaîne qatarie. Même s’il a obtenu un passeport jordanien, le puissant patron d’Al Jazeera possède un passeport spécial pour travailler au Qatar. C’est un document intitulé: «passeport pour les missions spéciales» que les autorités qataries délivrent pour les personnes qui offrent un grand service au pays. C’est le cas notamment des athlètes kenyans qui courent sous les couleurs du Qatar.

C’est pour cette raison purement identitaire que le puissant patron d’Al Jazeera a du respect pour l’Algérie. Un pays qui a toujours soutenu les nations opprimées et qui défend, dur comme fer, le principe de la souveraineté de l’Etat.

Wadhah Khanfar est l’ami de l’Algérie, ce n’est pas le cas de tous les membres du conseil d’administration d’Al Jazeera.

l'expression

sidib
12/03/2009, 00h46
Non seulement Al Djazira ne soutient pas la cause algérienne, mais elle a tjours essayé d'égratigner l'Algérie.
En simple citoyen, j'ai été témoin, à plusieurs reprises, d'Al Djazira qui invitait tous les opposants opportunistes pour "dégueuler" sur l'Algérie en disant n'importe quoi.
Vous dites que son PDG veut régler le problème de la réouverture du bureau. Ceci est normal parce qu'il y va de son intérêt, pas du nôtre. C'est l'exemple type de l'ouverture de la frontière algéro-marocaine et des autorités marocaines.
Ces espèces là, il faut s'en méfier.
Chez nous, on dit que c'est dans des moments difficiles qu'on évalue les gens. La décennie noire devrait nous apprendre beaucoup de choses.
Sur ce point, vive Ouyahia!

kredence
14/03/2009, 00h03
Sidib,
Il faut faire attention sur certains point,El Jazeera n'a pas vocation a defendre l'Algerie,nous avons des gens en Algerie qui sont paye pour le faire.

Mais meme en supposant qu'El Jazeera,detracte et critique l'Algerie,beaucoup d'algerien font les memes critiques ouvertement sur le Net,a la TV,et au parlement algerien,donc il ne faut pas avoir peur de la critique mais savoir se defendre.

On a du mal a se defendre contre les critiques d'El Jazeera,parce-que nous n'avons pas un support mediatique professionnel comme El Jazeera,parce-que notre television est dirige par des incompetents,c'est cela la peur du regime algerien.

Au lieu de repondre du tac au tac,a toutes les accusations portes contre nous,on ferme le bureau d'El Jazeera comme pour se venger sans regler de facon definitive le prolbleme.

El Jazeera a les moyens de s'intaller dans les pays limitrophes comme la Mauritanie par ex et continuera d'harasser l'Algerie et lui porter des coups plus dures que ce qu'on a deja vu.

Pour contrer El Jazeera,il faut d'abord l'autoriser a ouvrir un bureau a Alger,faire des accords avec eux pour former une elite algerienne de l'audio visuel et lancer notre propre chaine satellitaire avec moins de propagande et plus de professionnalisme,

sidib
18/03/2009, 22h59
Quand je dis qu'il faut se méfier de ces espèces, je veux dire qu'il faut connaitre ses amis et ses ennemis. D'autre part, il faut relever qu'Al Djazira est 1 chaine arabe et musulmane, donc censée travailler objectivement, surtout lorsqu'il s'agit d'1 pays "frère". Lorsque la critique est constructive, elle est la bienvenue d'où qu'elle vient. Lorsque la critique est négative mais vient d'1 camp lointain (quques pays occidentaux, ...), elle restre prenable mais nous devons nous défendre par les moyens existants. Là où le bât blesse, c'est lorsque la critique est négative, totalement négative et qui vient d'1 proche. Cela fait très mal. Personnellement, Al Djazira m'a fait très mal dans des moments difficiles! Elle m'a fait + mal que les opposants opportunistes algériens, pour 1 simple raison: Elle jouait 1 rôle partial au lieu d'être neutre.:minilogo_algeria:

kredence
19/03/2009, 03h50
Oui,j'ai bien compris ton propos,mon idee,c'est que nous devons d'abord.compter que sur nous meme.

Oui,entre nous,etre arabe et musulman ne nous a pas toujours sourit,a l'exemple de notre voisin qui a complote pendant plus de 30 ans contre l'Algerie sans qu'on le sache.

Les bases d'entrainement des islamistes algeriens au Maroc existaient deja du temps de Chadli,personne ne voyait venir le danger,pendant ce temps la,les algeriens allaient passer leur vacances au Maroc comme si de rien n'etait.

Pour en revenir a El Jazeera,c'est une chaine qui pourrai facilement etre apprivoise par l'Algerie si on avait eu des gens de metiers dans le monde audiovisuel au gouvernement au vu du nombre d'algeriens qui travaillent pour cette chaine.

Sidib,il faut etre realiste,Commme on dit,il n'y a pas de critique constructive,il y a la critique,et les eloges,y a rien entre les 2.

Aucun pouvoir au monde n'acceptera de critique,qu'elle soit constructive ou destructive.

Pourquoi les regimes du Caire,de Ryadh,de Amman,Rabat,Koweit sont rarement critique par El Jazeera?

parce-qu'ils entretiennent de bonnes relations avec l'Emir du Qatar,et ont des relations professionnelles soutenus avec cette chaine.

Les notres croient inspirer la peur et le respect a cause de notre passe revolutionnaire,cela ne tient plus,c'est une demagogie revolue.

Pour contrer El Jazeera,il faut faire mieux ce qui est impossible pour les algeriens,vu les incompetents,les francophones et les francophiles qui dirigent ce pays.

Dans cette situation,il vaut mieux etre amis avec eux,qu'ennemi,en attendant de faire mieux.

Al-Jazira, phénomène médiatique arabe

http://www.medea.be/index.html?page=&lang=&doc=1359

Interview de Khadija Bengana

http://74.125.95.132/search?q=cache:5-VxVVeOooUJ:www.ric.si/mma_bin.php/%24fileI/2007110812245625/%24fileN/M062-262-1-1.pdf+Khadija+Bengana+interview&cd=2&hl=fr&ct=clnk&gl=fr