PDA

Voir la version complète : entre musulman



sindbad
23/04/2009, 19h58
pou_rquoi la plupaart des musulmans sont mal eduque

Rayan 31
23/04/2009, 21h56
pou_rquoi la plupaart des musulmans sont mal eduque

c une theorie de ta creation :coffee: ne generale pas tout les musulmans tu parle peux etre de ton entourage :icon_rolleyes:

Sabrina
23/04/2009, 22h07
Faut pas géneraliser et dire que tous les musulmans sont mal éduqués.....moi j`en ai vu aussi des Québecois qui n`ont rien a foutre de l`éducation et elle ne fait meme pas partie de leur vie.
ils sont pires que soit disant les musulmans non éduqués.

romance
23/04/2009, 22h15
non mais il a dit " la plupart" donc il en fait pas une generalité :nana:

maintenant la religion n a rien a voir avec l individu il y a des bien eduque comme des mal élevé partout dans le monde

Rayan 31
23/04/2009, 22h29
non mais il a dit " la plupart" donc il en fait pas une generalité :nana:

maintenant la religion n a rien a voir avec l individu il y a des bien eduque comme des mal élevé partout dans le monde

la plupart ca veux dire la majorite et ca pas la verite :anim_dead: personne n'a Fait une etude pour nous sortire cette statistique :icon_rolleyes:

romance
23/04/2009, 23h18
la plupart ca veux dire la majorite et ca pas la verite :anim_dead: personne n'a Fait une etude pour nous sortire cette statistique :icon_rolleyes:


la plupart n est pas forcement la majorite et quand bien meme est ce la majorite il ne les met pas tous dans le meme bain

sidib
23/04/2009, 23h54
pou_rquoi la plupaart des musulmans sont mal eduque

D'après moi, c'est parce que la pluspart des musulmans appartiennent aux pays sous développés, donc pauvres, avec tout ce que cela engendre comme maux sociaux.
Ce manque d'éducation n'a donc rien à voir avec l'islam, mais provient d'autres sources: manque d'instruction, méfaits du colonialisme, manque de politique sociale de nos gouvernants, chômage, ...
Il y a des familles qui résistent à ces "aggressions" et réussissent l'éducation de leurs enfants, mais ce n'est pas toujours évident. Il est très difficile de résister aux mauvaises conditions de vie. Il faut avoir une très forte foi et ce n'est pas évident non plus.
Celà étant, il me semble qu'il y a lieu de relever qu'au fur et à mesure qu'on avance dans le temps, l'Islam gagne du terrain dans les pays riches et donc leurs populations. On constate beaucoup de musulmans d'un niveau honorable tant dans l'instruction que dans l'éducation, que ce soit dans les pays musulmans dont les populations se développent ou ailleurs.
Je crois qu'il faut essayer de comprendre les gens et de se montrer patient.

alidjraamar
29/04/2009, 22h05
D'après moi, c'est parce que la pluspart des musulmans appartiennent aux pays sous développés, donc pauvres, avec tout ce que cela engendre comme maux sociaux.
Ce manque d'éducation n'a donc rien à voir avec l'islam, mais provient d'autres sources: manque d'instruction, méfaits du colonialisme, manque de politique sociale de nos gouvernants, chômage, ...
Il y a des familles qui résistent à ces "aggressions" et réussissent l'éducation de leurs enfants, mais ce n'est pas toujours évident. Il est très difficile de résister aux mauvaises conditions de vie. Il faut avoir une très forte foi et ce n'est pas évident non plus.
Celà étant, il me semble qu'il y a lieu de relever qu'au fur et à mesure qu'on avance dans le temps, l'Islam gagne du terrain dans les pays riches et donc leurs populations. On constate beaucoup de musulmans d'un niveau honorable tant dans l'instruction que dans l'éducation, que ce soit dans les pays musulmans dont les populations se développent ou ailleurs.
Je crois qu'il faut essayer de comprendre les gens et de se montrer patient.

Bonsoir sidib, ça me semble un peu tirer par les cheveux...

Pauvreté, sous-développement et mauvaise éducation sont le nord et le sud...

Je connais des riches qui ont une mauvaise éducation et des pauvres bien éduqués...

L'inverse est également vrai...

Je pense que la prudence vaut dans ce domaine comme dans bien d'autres...

sidib
30/04/2009, 10h35
Bonsoir sidib, ça me semble un peu tirer par les cheveux...

Pauvreté, sous-développement et mauvaise éducation sont le nord et le sud...

Je connais des riches qui ont une mauvaise éducation et des pauvres bien éduqués...

L'inverse est également vrai...

Je pense que la prudence vaut dans ce domaine comme dans bien d'autres...

Salut Alidjraamar.
Oui et non. Je m'explique: J'ai dit "... pauvres et sous développés, avec tout ce que cela engendre comme maux sociaux". Ainsi, quand je dis pauvres, je ne vise pas simplement la pauvreté matérielle, mais bien plus que ça. C'est tout comme l'ignorance au sens brut du terme, c'est à dire "buté", "bloqué", ne sachant pas distinguer le mal du bien, ne sachant pas différencier le propre du sale, et j'en passe.. Que penses-tu de la "pauvreté intellectuelle"? N'est ce pas cette forme de l'ignorance? Dans cette situation, on trouve des riches -au sens matériel du terme- qui n'ont aucune forme de savoir vivre, encore moins de savoir être. Il y va de même pour des personnes instruites parce qu'elles ont accès à la lecture, à l'écriture, aux mathématiques et autres, mais qui ne sont pas à même de discerner. Mon opinion là dessus est que tout ce monde a faim. Il a faim non pas de l'instruction, mais du savoir au sens noble du terme. Il a faim de l'ouverture de l'esprit pour comprendre objectivement son environnement et le monde dans lequel il vit. Il a faim de l'amour pour réagir autrement que par la violence, etc, etc. C'est ce que nous appelons communément l'éducation.
L'économiste de l'éducation anglais Malthus disait: "Eduquez le peuple pour qu'il comprenne sa misère". La misère, au sens large, qui dépossède l'être humain de son humanisme.
Le sujet nécessite, certes, plus de réflexion, mais je te donne là les grandes lignes de mon opinion, au risque de me tromper.

alidjraamar
01/05/2009, 07h17
Salut Alidjraamar.
Oui et non. Je m'explique: J'ai dit "... pauvres et sous développés, avec tout ce que cela engendre comme maux sociaux". Ainsi, quand je dis pauvres, je ne vise pas simplement la pauvreté matérielle, mais bien plus que ça. C'est tout comme l'ignorance au sens brut du terme, c'est à dire "buté", "bloqué", ne sachant pas distinguer le mal du bien, ne sachant pas différencier le propre du sale, et j'en passe.. Que penses-tu de la "pauvreté intellectuelle"? N'est ce pas cette forme de l'ignorance? Dans cette situation, on trouve des riches -au sens matériel du terme- qui n'ont aucune forme de savoir vivre, encore moins de savoir être. Il y va de même pour des personnes instruites parce qu'elles ont accès à la lecture, à l'écriture, aux mathématiques et autres, mais qui ne sont pas à même de discerner. Mon opinion là dessus est que tout ce monde a faim. Il a faim non pas de l'instruction, mais du savoir au sens noble du terme. Il a faim de l'ouverture de l'esprit pour comprendre objectivement son environnement et le monde dans lequel il vit. Il a faim de l'amour pour réagir autrement que par la violence, etc, etc. C'est ce que nous appelons communément l'éducation.
L'économiste de l'éducation anglais Malthus disait: "Eduquez le peuple pour qu'il comprenne sa misère". La misère, au sens large, qui dépossède l'être humain de son humanisme.
Le sujet nécessite, certes, plus de réflexion, mais je te donne là les grandes lignes de mon opinion, au risque de me tromper.

Bonjour sidib,

Si tu veux bien, moi je parlerais de pauvreté spirituelle car on ne peut pas en vouloir à quelqu'un d'être analphabête...

J'ai des amis et de la famille qui pour des raisons diverses n'ont pas fait d'études et bien ça ne les e^pêche pas d'être humain et de faire parler leurs coeurs...

A contrario, j'ai des amis et de la famille qui sont des tronches, et bien ce sont des enfoirés...

Maintenant, comme tu dis, il y a l'extrème...

C'est clair que quand un esprit est préoccupé par les besoins essentiels, il n'y a guère de place pour la réflexion.

Ceci dit, l'éducation est la clé de bien des problèmes de nos sociétés...

Tu as bien raison de citer Malthus qui est un avant-gardiste...

Les hommes, au fil des siècles, ont évolué techniquement et ont amélioré (pour certains) leurs conditions matérielles au détriment des relations sociales...

Sur ce chapître j'ai beaucoup aimé le livre de Boris Cyrulnick "les nourritures affectives"...

Sabrina
01/05/2009, 23h25
moi je ne cite personne, aucun ecrivain mais je donne mon point vu logique en disant tout simplement que la pauvreté n`a rien a avoir avec l`éducation, elle donnée par les parents et l`entourage.
ya des riches qui sont mal éduqués et ils vivent dans la débauche,la drogue, le non respcet de l`être humain ....méprisent les moins riches qu`eux ainsi de suite que peuvent ils donner a la société dont ils font partie rien....ils s`autorise des choses et ils vivent comme virus qui dévore tout ce qu`il trouve en face de lui.
ya des gens pauvres qui sont réspectueux, suent pour manger et donnent un trés bon exemple a suivre

alidjraamar
03/05/2009, 02h01
moi je ne cite personne, aucun ecrivain mais je donne mon point vu logique en disant tout simplement que la pauvreté n`a rien a avoir avec l`éducation, elle donnée par les parents et l`entourage.
ya des riches qui sont mal éduqués et ils vivent dans la débauche,la drogue, le non respcet de l`être humain ....méprisent les moins riches qu`eux ainsi de suite que peuvent ils donner a la société dont ils font partie rien....ils s`autorise des choses et ils vivent comme virus qui dévore tout ce qu`il trouve en face de lui.
ya des gens pauvres qui sont réspectueux, suent pour manger et donnent un trés bon exemple a suivre

Bonjour Sabrina,

Les écrivains sont avant tous des hommes et des femmes comme toi et moi...

Certains d'entre eux ont ce regard neutre et objectif qui décrit si bien notre être au monde...

L'ARABE
07/05/2009, 03h02
L’éducation ça s’apprend d’abord à l’école. Cela n’a rien à voir avec la religion ou la situation matérielle des individus.
Autrefois les cours d’éducation civique commençaient dés la première année préparatoire du primaire.
Aujourd’hui on apprend à l’enfant comment ensevelir et faire les ablutions à un mort, ou encore ce que c’est le divorce thoulathi. C’est révoltant et aberrant !
On a même chassé le rêve de la tête de nos enfants.Il n'y a plus de repéres dans l'école algérienne.

alidjraamar
07/05/2009, 08h17
L’éducation ça s’apprend d’abord à l’école. Cela n’a rien à voir avec la religion ou la situation matérielle des individus.
Autrefois les cours d’éducation civique commençaient dés la première année préparatoire du primaire.
Aujourd’hui on apprend à l’enfant comment ensevelir et faire les ablutions à un mort, ou encore ce que c’est le divorce thoulathi. C’est révoltant et aberrant !
On a même chassé le rêve de la tête de nos enfants.Il n'y a plus de repéres dans l'école algérienne.

Bonjour L'ARABE,

Je ne sais pas si l'éducation c'est d'abord à l'école...

Je crois que cette mission est noble et qu'elle s'appuie sur un ensemble d'acteurs et en premier lieu les parents...

L'école algérienne ne fait pas plus mal que l'école française...

Les cours d'éducation civique n'existent plus depuis bien longtemps et on a introduit des notions et autres concepts qui, me semble-t-il, détournent nos enfants du simple bon sens, du respect de l'autre et à fortiori des parents...

Les parents ont eux aussi lâcher la bride, dépassés par un monde qui court après je ne sais quelles chimères...

sidomidou
07/05/2009, 16h50
pou_rquoi la plupaart des musulmans sont mal eduque

Tu pose un probleme complexe, parcequ'au depart ses donnèes sont faussees. Bien que je pense que c'est pas innocent de ta part.
Je pense que tous les musulmans au sens propre du terme sont tres bien eduques, et meme les mieux eduques au monde.
Quant aux musulmans dont tu parles, ils' n'ont que l'etiquette, à ton image je presume.

sidomidou
07/05/2009, 17h10
D'après moi, c'est parce que la pluspart des musulmans appartiennent aux pays sous développés, donc pauvres, avec tout ce que cela engendre comme maux sociaux.
Ce manque d'éducation n'a donc rien à voir avec l'islam, mais provient d'autres sources: manque d'instruction, méfaits du colonialisme, manque de politique sociale de nos gouvernants, chômage, ...
Il y a des familles qui résistent à ces "aggressions" et réussissent l'éducation de leurs enfants, mais ce n'est pas toujours évident. Il est très difficile de résister aux mauvaises conditions de vie. Il faut avoir une très forte foi et ce n'est pas évident non plus.
Celà étant, il me semble qu'il y a lieu de relever qu'au fur et à mesure qu'on avance dans le temps, l'Islam gagne du terrain dans les pays riches et donc leurs populations. On constate beaucoup de musulmans d'un niveau honorable tant dans l'instruction que dans l'éducation, que ce soit dans les pays musulmans dont les populations se développent ou ailleurs.
Je crois qu'il faut essayer de comprendre les gens et de se montrer patient.

T'as raison sur un seul point; avoir une tres forte foi mais c'est pas evident;.
Quant a tes autres analyses.....je dirais que l'education n'a rien a voir, ni avec la pauvrete, ni avec le sous developpement...mais pourra etre inculqer par la religion, si vraiment on a la foi. Je dirais en plus, que c'est le developpement qui contribue aux maux sociaux et fausse l'education de ceux qui ne sont pas prepares en consequence.

alidjraamar
10/05/2009, 07h01
T'as raison sur un seul point; avoir une tres forte foi mais c'est pas evident;.
Quant a tes autres analyses.....je dirais que l'education n'a rien a voir, ni avec la pauvrete, ni avec le sous developpement...mais pourra etre inculqer par la religion, si vraiment on a la foi. Je dirais en plus, que c'est le developpement qui contribue aux maux sociaux et fausse l'education de ceux qui ne sont pas prepares en consequence.

Bonjour sidomidou,

Inculquer par la religion, la foi ?

Le développement qui serait la cause des mots sociaux ?

Un peu tiré par les cheveux cette vision de l'éducation...

A moins que tu fasses l'impasse sur tous ceux qui ne sont pas pratiquants...

sidomidou
10/05/2009, 22h01
Bonjour sidomidou,

Inculquer par la religion, la foi ?

Le développement qui serait la cause des mots sociaux ?

Un peu tiré par les cheveux cette vision de l'éducation...

A moins que tu fasses l'impasse sur tous ceux qui ne sont pas pratiquants...

Bonsoir alidjraamar; peut-etre suis-je mal exprimè?
Inculquer par la religion, la foi?...C'est pas ce que j'ai ecris; je parlais de l'education pas de la fois; la religion contribue a la bonne education.
Et cela d'apres un hadith charif "une personne a demandè au prophete mohamed (qssl): ya rassoul ellah, ma houwa e'ddine? Le prophete repond: eddine housnou elkhoulouk" je traduit; c'est quoi la religion O prophete? Reponse: la religion c'estles bonnes manieres(ds le sens de bonne education).
Ce qui implique qu'n vrai musulman ne peut-etre que de bonne education.
Quant au developpement qui contribuerait a des maux sociaux...j'ai dis si on est pas preparè en consequence, c'est a dire qu'etant depasser par les evenements, on a du mal a faire face d'une maniere adequate...ce qui nous pousse a faire des erreurs.
De toute façon ça reste un avis mon chere aldjraamar.

alidjraamar
11/05/2009, 08h08
Bonsoir alidjraamar; peut-etre suis-je mal exprimè?
Inculquer par la religion, la foi?...C'est pas ce que j'ai ecris; je parlais de l'education pas de la fois; la religion contribue a la bonne education.
Et cela d'apres un hadith charif "une personne a demandè au prophete mohamed (qssl): ya rassoul ellah, ma houwa e'ddine? Le prophete repond: eddine housnou elkhoulouk" je traduit; c'est quoi la religion O prophete? Reponse: la religion c'estles bonnes manieres(ds le sens de bonne education).
Ce qui implique qu'n vrai musulman ne peut-etre que de bonne education.
Quant au developpement qui contribuerait a des maux sociaux...j'ai dis si on est pas preparè en consequence, c'est a dire qu'etant depasser par les evenements, on a du mal a faire face d'une maniere adequate...ce qui nous pousse a faire des erreurs.
De toute façon ça reste un avis mon chere aldjraamar.

Cher sidomidou,

OK, la religion contribue à la bonne éducation, no problème...

Merci pour la traduction du hadith, si tu l'avais écrit en arabe je dis pas mais en français, ça roule pour moi...

Par contre, pour l'implication, c'est moins sûr...

Un vrai musulman, comme tu dis, je ne sais pas bien ce que c'est...

Quand à cette difficulté à faire face aux maux sociaux de part une carence, je suis septique...

La compréhension, l'analyse et le comportement adéquat n'ont, de mon point de vue, rien à voir avec le niveau de développement, du moins c'est moins avis et il n'engage que moi...

Les erreurs, mon cher ami, ne sont pas l'apanage des uns par rapport aux autres...

Je dirais même que ça nous prouve que nous sommes bien ancrés dans ce monde et que nous sommes bien vivants...