PDA

Voir la version complète : Papa...



alidjraamar
03/05/2009, 01h17
Tu m'as fait grandir,
tu m'as laissé partir,
tu m'as laissé seul,
toi dans ton linceul.

Tu m'as aimé,
sans me parler,
sans me toucher,
sans me regarder.

Mon coeur pleure,
je n'ai plus mon père,
mon phare ma lumière,
toi dont j'avais si peur.

Tu as poussé tel le lierre,
dans la poussière et la terre,
au pied de la montagne,
dans ton village kabyle.

Sans père ni mère,
tu as grandi toi aussi,
tu as quitté la Kabylie,
tu croyais quitter la misère.

Tu as rejoint ce pays froid,
ce pays sans coeur ni loi,
ils ont pris ta force et ta sueur,
tu es parti dans la froideur.

L'ARABE
07/05/2009, 02h39
Bonsoir!
Votre poème est si boulversant et si émouvant ...J'espère que ce poéme que vous aviez dédié à votre défunt père Allah Yarahmou, devra servir à nos jeunes harragas,notamment en son dernier couplet:

Tu as rejoint ce pays froid,
ce pays sans coeur ni loi,
ils ont pris ta force et ta sueur,
tu es parti dans la froideur

Fraternellement

alidjraamar
07/05/2009, 07h33
Bonsoir!
Votre poème est si boulversant et si émouvant ...J'espère que ce poéme que vous aviez dédié à votre défunt père Allah Yarahmou, devra servir à nos jeunes harragas,notamment en son dernier couplet:

Tu as rejoint ce pays froid,
ce pays sans coeur ni loi,
ils ont pris ta force et ta sueur,
tu es parti dans la froideur

Fraternellement

Cher ami, cher frère,

Je te remercie de tes commentaires...

Effectivement l'histoire d'une vie ne vaut que par sa symétrie avec celle des autres...

Fraternellement, Amar

cheyenne
07/05/2009, 16h31
Tu m'as fait grandir,
tu m'as laissé partir,
tu m'as laissé seul,
toi dans ton linceul.

Tu m'as aimé,
sans me parler,
sans me toucher,
sans me regarder.

Mon coeur pleure,
je n'ai plus mon père,
mon phare ma lumière,
toi dont j'avais si peur.

Tu as poussé tel le lierre,
dans la poussière et la terre,
au pied de la montagne,
dans ton village kabyle.

Sans père ni mère,
tu as grandi toi aussi,
tu as quitté la Kabylie,
tu croyais quitter la misère.

Tu as rejoint ce pays froid,
ce pays sans coeur ni loi,
ils ont pris ta force et ta sueur,
tu es parti dans la froideur.
J'aime beaucoup,moi aussi j'ai un poéme dédié aux papas mais il n'est pas de moi je le cherchhe et je le poste

alidjraamar
07/05/2009, 20h03
J'aime beaucoup,moi aussi j'ai un poéme dédié aux papas mais il n'est pas de moi je le cherchhe et je le poste

Merci ça me touche et j'attends ce poème...

cheyenne
29/05/2009, 21h50
Alidjraamar voici le poème dont je t'ai parlé il est tout simple mais je l'aime bien:

Quoi de plus beau que toi papa
Maitre de ma vie et mes premiers pas
Toi qui m'a guidé vers le chemin droit
Chemin de la sagesse et des vraies lois

Toi qui me consolais dans tes bras
Pour m'apporter plus de joie

Toi dont le cœur large comme l'océan
Fragile comme le néant
Comme celui d'un enfant

Toi semblable à un mirage
Dont l'image n'est qu'amour et courage

Toi dont le rire est une mélodie
Toujours présent pour guérir les maladies

alidjraamar
29/05/2009, 21h55
Merci cheyenne, effectivement c'est un beau poème et j'aime beaucoup...

Tu ne sais pas de qui il est ?

cheyenne
30/05/2009, 20h36
Merci cheyenne, effectivement c'est un beau poème et j'aime beaucoup...

Tu ne sais pas de qui il est ?

Non désolée au fait l'histoire de ce poème est qu'il y'a deux ans, c'était l'anniversaire de mon père et je n'avais pas beaucoup d'argent pour lui acheter un beau cadeau alors je suis rentrée dans une boutique prés de la fac pour acheter des stylos et je suis tombée sur ce poème alors je me suis dite que ça fera un joli cadeau d'anniversaire...voilà tout

alidjraamar
30/05/2009, 20h58
Non désolée au fait l'histoire de ce poème est qu'il y'a deux ans, c'était l'anniversaire de mon père et je n'avais pas beaucoup d'argent pour lui acheter un beau cadeau alors je suis rentrée dans une boutique prés de la fac pour acheter des stylos et je suis tombée sur ce poème alors je me suis dite que ça fera un joli cadeau d'anniversaire...voilà tout

OK...

Ce fut un beau cadeau...

lintelink
03/06/2009, 00h21
très jolis poèmes...dédiés aux idoles des grands enfants que nous sommes!

alidjraamar
03/06/2009, 02h35
très jolis poèmes...dédiés aux idoles des grands enfants que nous sommes!

Oui, c'est bien vu !!!

Ambre
30/06/2009, 20h01
Non désolée au fait l'histoire de ce poème est qu'il y'a deux ans, c'était l'anniversaire de mon père et je n'avais pas beaucoup d'argent pour lui acheter un beau cadeau alors je suis rentrée dans une boutique prés de la fac pour acheter des stylos et je suis tombée sur ce poème alors je me suis dite que ça fera un joli cadeau d'anniversaire...voilà tout

Très joli poème, ceci dit, ta maxime me glace ... Selon moi rêver lorsqu'il dort, est le royaume intime où se réfugie et se transforme l'être au monde. Par contre, songer à sa réalité lorsqu'on est réveillé, est quelque fois dur ...

Prends soin de toi.