PDA

Voir la version complète : cirque Ammar: le saviez vous ?



kredence
15/05/2009, 21h47
Le cirque Ammar enchantera son village natal!

Oh que si, Ahmed Ben Ammar El Caïd, né en 1860 à Bordj Bou Arréridj, à douar Medjana, est bel et bien le fondateur du fameux «cirque Ammar» auquel il avait préféré attribuer le nom de son père.

Contrairement aux spéculations infondées d’une littérature qui veut éviter l’anonymat, Ahmed avait dressé son premier chapiteau vert et rouge à Bordj Bou Arréridj et non à Sétif à peine 20 ans après sa naissance, rapportent des «anciens» de la région, amis de son cadet Mustapha.

Amoureux du spectacle particulier dont il a hérité le trône, Ahmed avait fait rodé ses exhibitions uniques en leur genre, des danseuses du ventre de Ouled Naïl, aux animaux sauvages et domestiques, se spécialisant dans le domptage des chevaux, étant l’unique expert du temps dans l’élevage des équidés.

Parti pour vendre les purs-sangs arabes en Angleterre, il en profita pour présenter son premier spectacle à l’étranger intitulé «Les grottes algériennes». Marié à Marie Bonnefoux, sœur d’un directeur de ménagerie d’origine française, Ahmed eut 6 enfants avec elle qui perpètreront par la suite la tradition familiale dans des spectacles itinérants aussi bien en Europe, en Afrique qu’en Asie.

Après sa mort en 1913, Marie reprit le flambeau avec ses fils en agrandissant l’établissement, baptisé en 1926 «Grand cirque ménagerie Ammar Frères». En 1960, Mustapha, le cadet des fils d’Ahmed Ben Ammar El Caïd, célébrera le centenaire de l’entreprise familiale par une prestigieuse tournée en Algérie via Bordj.

On mobilisa alors depuis Paris un train de 54 wagons, transportés par bateau jusqu’à Alger. 23 numéros furent alors présentés par la descendance algérienne à leur peuple honnêtement chéri.

Un siècle et demi environ après la naissance du premier Ahmed, son odeur revient au bercail à travers des dompteurs, trapézistes, magiciens, acrobates et clowns pour séduire la région qui a enfanté Ahmed.

En ce moment, un travail de titans de déroule au seul parc de loisirs de la ville pour monter le grand édifice du cirque Ammar qui offrira ses spectacles du 2 au 19 janvier à la population bordjienne après moults pauses à travers le pays.

Saâdène Ammar!

Soir d’Algérie