PDA

Voir la version complète : à toi, Rachida...



alidjraamar
08/06/2009, 08h56
Tu as rejoins les étoiles,
14 années que tu m'as quitté,
je ne t'ai pas oublié,
ton visage pour toujours,
évoque le seul amour,
tu as levé le voile.

Ton énergie en moi rejaillit,
comme les bains de jouvance,
purifiant le corps des reines d'Egypte,
ravivant les braises d'un feu qui luit,
entraînent la transcendance,
ta force en moi gravite.

Rachida cousine bien-aimée,
tu es partie si vite,
je n'ai pas su t'aimer,
autant que tu le méritais,
cette vie de fuite,
toi à jamais dans ma mémoire gravée.

Depuis que tu es partie,
tu m'as laissé seul au monde,
sans toi le monde n'est plus la ronde,
j'ai perdu de moi le meilleur,
grâce à toi la joie efface les rancueurs,
guérit la peine et la douleur.

Rachida de là-bas,
tu veilles sur moi,
sur Sana ta fille,
le prolongement de toi,
en toi mon coeur bât,
mon souffle ma tendresse.

Tu avais 33 ans,
tu es retournée vers Celui qui donne la vie,
quand le doute me prend,
je revois ton visage souriant,
ton amour pour l'Autre débordant,
la victoire des morts sur les vivants.

lintelink
08/06/2009, 14h35
allah yarhamha..
très émouvant et plein d'amour! courage et patience

alidjraamar
08/06/2009, 18h19
Rachida est morte en mai 1994...

C'était une fille extraordinaire qui travaillait comme formatrice pour une association...

Elle faisait de l'initiation au français pour des personnes étrangères...

Si le paradis existe, elle doit être à la première place...

cheyenne
08/06/2009, 18h48
Rachida est morte en mai 1994...

C'était une fille extraordinaire qui travaillait comme formatrice pour une association...

Elle faisait de l'initiation au français pour des personnes étrangères...

Si le paradis existe, elle doit être à la première place...

Oui le Paradis existe...alors prie pour elle
Très joli poème

alidjraamar
08/06/2009, 19h08
Rachida est au paradis puisque tu dis qu'il existe...

Elle est partie, elle avait 33 ans...

Merci pour tes commentaires cheyenne...

Mariama
09/06/2009, 18h07
Très émouvant ton texte Aldjraamar....

Paix à son âme...

Elle doit être parmi les anges, avec une âme libre et sereine.

Si tu en parles aussi bien c'est que ca devait être une personne exceptionnelle.

alidjraamar
09/06/2009, 21h56
Très émouvant ton texte Aldjraamar....

Paix à son âme...

Elle doit être parmi les anges, avec une âme libre et sereine.

Si tu en parles aussi bien c'est que ca devait être une personne exceptionnelle.

Merci pour elle Mariama...

Oui, c'était une personne exceptionnelle...

Dans le ciel avec les anges certainement elle est bien, apaisée...

Sabrina
10/06/2009, 23h36
C`est trés touchant et émouvant ton poeme..une belle preuve d`amour et de respect envers la défunte " Que Dieu aie son ame".

alidjraamar
11/06/2009, 14h44
Merci Sabrina. Tes commentaires et ceux des autres sont des hommages à Rachida...

Ambre
04/07/2009, 12h24
Tu as rejoins les étoiles,
14 années que tu m'as quitté,
je ne t'ai pas oublié,
ton visage pour toujours,
évoque le seul amour,
tu as levé le voile.

Ton énergie en moi rejaillit,
comme les bains de jouvance,
purifiant le corps des reines d'Egypte,
ravivant les braises d'un feu qui luit,
entraînent la transcendance,
ta force en moi gravite.

Rachida cousine bien-aimée,
tu es partie si vite,
je n'ai pas su t'aimer,
autant que tu le méritais,
cette vie de fuite,
toi à jamais dans ma mémoire gravée.

Depuis que tu es partie,
tu m'as laissé seul au monde,
sans toi le monde n'est plus la ronde,
j'ai perdu de moi le meilleur,
grâce à toi la joie efface les rancueurs,
guérit la peine et la douleur.

Rachida de là-bas,
tu veilles sur moi,
sur Sana ta fille,
le prolongement de toi,
en toi mon coeur bât,
mon souffle ma tendresse.

Tu avais 33 ans,
tu es retournée vers Celui qui donne la vie,
quand le doute me prend,
je revois ton visage souriant,
ton amour pour l'Autre débordant,
la victoire des morts sur les vivants.

Le souvenir des êtres ainsi que de l'ombre laissée par eux sur leur Terre reste gravé en nous avant que notre heure sonne elle aussi et que l'on laisse nous aussi les traces de notre bienveillance ou malveillance sur l'astre qui retient tout ... En attendant nous devrions tous jouir de la remise ...