PDA

Voir la version complète : JSK : La préparation se déroule normalement au Maroc



kredence
19/07/2009, 02h29
Les "Canaris" sont depuis quelques jours au Maroc afin de peaufiner leur préparation d'intersaison. Leur coach, le français, Jean-Christian Lang, demeure assez optimiste pour voir son équipe jouer les premiers rôles dans le championnat national qui débutera le 6 août prochain.

Pourtant, comme chacun sait, la JSK a perdu des joueurs comme Abdeslam, Derrag, Achiou, Amaouche, Chaouchi, Bensaid...

Il faut dire que c'est beaucoup pour une seule équipe. Entre-temps, les dirigeants de la JSK, à leur tête Mohand Cherif Hannachi, ont ratissé large pour trouver des remplaçants de qualité aux joueurs qui ont quitté le club.

Il a ainsi fait venir Yahia Cherif, Braham-Chaouch, Aoudia, Cherif El-Ouazzani, Tchicou, Akouche, Hamidi, Saïdi, Hadjaoui, Tedjar... C'est pratiquement une nouvelle équipe qui vient de recomposer l'effectif "canari".

Il est clair qu'un problème de cohésion et aussi d'expérience va se poser. Néanmoins, le technicien français de la JSK ne s'est pas posé ce genre de question.

Pour lui, la JSK, cette saison) fera un très bon parcours, en tout cas meilleur que celui de l'exercice précédent. Il est globalement satisfait par les nouvelles recrues.

Au Maroc, où l'équipe se trouve pour un stage de préparation pour l'intersaison, Lang se montre assez content du comportement de l'équipe.

De plus, la JSK a remporté, sur le score de 2 à 0, son match amical contre l'équipe du RA Casablanca. C'était un match assez bon qui a pu donner à Lang une certaine idée sur le groupe.

D'autres matchs amicaux sont aussi au programme, ce qui donnera un aperçu supplémentaire à Lang sur le "onze" titulaire qui entamera le championnat national le 6 août prochain.

Hamid G.

http://www.elmoudjahid.com/accueil/sport/39065.html

kredence
19/07/2009, 02h31
http://www.lebuteur.com/videos/stage-de-l-usmh-en-tunisie

kredence
19/07/2009, 02h32
http://www.lebuteur.com/division-1/actualites/jsmb-les-bejaouis-depuis-mardi-soir-a-tunis

kredence
19/07/2009, 02h33
http://www.algerie-foot.com/index.php/algeria/division-deux/163-asmo-debut-du-stage-de-la-tunisie-demain

kredence
19/07/2009, 02h35
http://sebbar.kazeo.com/Les-etrangers-du-mca,r110781.html

kredence
19/07/2009, 02h36
http://www.usmblida.com/stage-de-tunisie-2.html

kredence
19/07/2009, 02h46
Par M. Gemmill

Les clubs algériens de première division de football ont entamé depuis quelques jours leur préparation d’intersaison en prévision de la nouvelle saison 2009-2010, dont le coup d’envoi est prévu le 6 août prochain.

Les clubs qui composent l’élite du football national se sont replongés dans le travail en vue d’une saison qui s’annonce difficile et longue avec ses 34 journées.

En effet, la division une sera composée, pour la première fois, de 18 équipes, donc, seule une préparation de qualité permettra aux clubs ambitieux de s’accrocher ou d’atteindre l’objectif assigné : à savoir le maintien, les titres ou les places d’honneur.

Les clubs algériens, tradition oblige, préfèrent, pour la préparation d’avant-saison, les centres tunisiens, à l’image du centre-hôtel Hammam Bourguiba (4 étoiles), du complexe sportif de Aïn Drahem ou du centre de préparation de l’équipe de l’Etoile du Sahel à Sousse.

En effet, la région de Aïn Drahem offre les conditions idoines pour se donner à l’effort et entamer une parfaite préparation physique, avec des conditions climatiques idéales, car se trouvant à 700 m d’attitude.

De plus, les infrastructures existantes offrent aux préparateurs physiques les moyens nécessaires pour la récupération et la concentration, du moment que les lieux, se trouvant en pleine montagne, sont très peu fréquentés par les touristes en cette période.

En l’absence de «distractions», les joueurs s’appliquent davantage au travail.

Aussi, la présence de nombreuses équipes, et donc de sparring-partners sur les lieux, offre une opportunité inouïe pour les coaches en vue de l’organisation de matches amicaux, seuls moyens de jauger le niveau des joueurs, leur capacité à supporter la charge de travail.

Préparation physique, une étape très importante

La préparation physique reste l’une des plus importantes étapes pour la saison, car le footballeur doit non seulement se dépenser, mais également gérer ses efforts pour éviter les blessures.

Les joueurs doivent subir, avant toute période d’entraînement, des tests spécifiques pour juger de leur capacité à supporter une certaine charge de travail et se lancer, à proprement dit, dans la préparation.

Tout doit être soigneusement mis en place pour que le joueur se retrouve dans les meilleures conditions possibles.

Il est clair que l’entraîneur a un rôle important à jouer dans cette période cruciale qui demande une très grande attention de sa part pour être à l’écoute de ses joueurs.

Il est vrai que le coach doit préparer toute l’équipe à la nouvelle saison et il n’est pas question pour lui de donner un programme spécifique. Cependant, dans certains cas, il est obligé de le faire pour des joueurs retardataires ou qui ont quelques problèmes physiques. La préparation, de manière générale, doit être graduelle, c’est-à-dire que l’entraîneur commence par une courte période d’entraînement, qu’on appelle communément des cours d’oxygénation se déroulant généralement en forêt.

A Alger, celle de Bouchaoui est la plus indiquée puisque non seulement elle accueille tous les clubs de la capitale lors de la période de préparation, mais également une partie des clubs du Centre, des wilayas limitrophes, ainsi
que quelques athlètes d’élite des autres disciplines qui souhaitent se soumettre à une préparation physique soutenue. Il faut dire que cette forêt présente toutes les conditions pour une préparation de premier ordre aux joueurs et athlètes qui se sentent certainement mieux en se préparant à cet endroit très convivial et qui permet de se concentrer sur le travail.

Au fur et à mesure que la préparation avance, l’entraîneur doit augmenter la charge de travail et permettre aux joueurs de se défoncer lors des séances d’entraînement pour être prêts le jour J. Il faut juste créer un équilibre pour ne pas que le joueur sente la fatigue bloquer son évolution.

Seize clubs optent pour la Tunisie

Comme de coutume à cette période de l’année, où l’on entre de plain-pied dans la dernière phase de préparation d’avant-saison, et comme de tradition, bien établie, c’est à l’étranger que la plupart de nos clubs, même ceux des divisions inférieures, s’en iront peaufiner et boucler le dernier volet de leur remise en train.

Ce qui est moins coutumier, en revanche, c’est que ces stages, point d’orgue de la préparation, ont lieu en Tunisie, cette éternelle destination des clubs algériens, dont certains centres sont réputés offrir toutes les commodités en matière d’installations.

Cette année encore, 13 clubs de l’élite et 4 de la superdivision ont préféré effectuer leur préparation en Tunisie dans les trois principaux centres existant chez nos voisins.

A l’image de la JSM Béjaïa et le WA Tlemcen qui ont choisi le centre de Sousse, contre la Marsa pour les Harrachis.

En outre, les complexes de Aïn Drahem et de Hammam Bourguiba, distants l’un de l’autre d’à peine 15 km, ont été la destination d’un nombre important de clubs algériens de l’élite.

Quatre d’entre eux éliront domicile au niveau des hôtels mitoyens du premier complexe. Il s’agit du CABB Arréridj, du MC El Eulma, de l’ASO Chlef et de l’USM Blida.

Ces formations sont en fait des habituées des lieux, puisque la saison passée, leur stage de l’année s’était déroulé au même endroit.

Le reste des équipes, en l’occurrence l’USM Annaba, l’AS Khroub, le MSP Batna et le NAHD, ont pris leurs quartiers au complexe Hammam Bourguiba qui sera pris d’assaut par d’autres équipes à partir de demain 20 juillet, avec également une probable présence d’équipes tunisiennes de l’élite.
Une bonne aubaine pour jauger leurs capacités

L’ESS, l’USM Alger préfèrent la France, le MCA la Pologne, le PAC l’Italie

Par ailleurs, tracasseries administratives oblige, la France ne semble plus être cette destination prisée par nos clubs.

Si certains ont porté leur choix sur l’Europe, le Maroc est devenu une destination choisie pour la JS Kabylie et le MC Oran.

Le champion en titre, l’ES Sétif, a préféré se préparer à Lisses dans la région parisienne, au centre Léonardo Da Vinci.

Les coéquipiers de Faouzi Chaouchi sont sur le point d’achever la préparation d’intersaison sous la houlette de leur nouvel entraîneur Rachid Belhout.

Tout comme l’Aigle des Hauts Plateaux, l’USM Alger a rejoint la région parisienne.

En fait, l’USM Alger est un habitué des lieux.

Cela fait une dizaine d’années que l’USM Alger effectue sa préparation à Lisses et, en dix ans, elle a tissé des liens avec des amis et d’anciens joueurs de longue date, des familles de joueurs, des gens qui sont venus pour l’amour de l’USMA au fil des années.

L’autre club algérois, le MC Alger, ralliera la Pologne pour peaufiner sa préparation.

L’équipe du Mouloudia s’est envolée le 14 juillet à 2 heures 30 du matin, en direction de Francfort à bord d’un avion de la compagnie allemande Lufthansa avant de rallier, dans l’après-midi, la ville polonaise de Wisla.

Le vice-champion en titre, la JS Kabylie, dirigé par le Français Jean-Christian Lang, se trouve au Maroc pour la deuxième et dernière phase de sa préparation, après la première étape effectuée en Algérie, consacrée essentiellement à l’aspect physique.

Le détenteur de la coupe d’Algérie, le CR Belouizdad, ira, encore une fois, à Aïn Drahem cette année, au lieu du sud de la France, où le stage était prévu dans la seconde moitié du mois de juillet du côté de la cité phocéenne.

Notons également que deux clubs ont opté pour le Maroc (Casablanca). Il s’agit de la JS Kabylie et du MC Oran, qui s’y croisent entre le 15 et le 20 juillet. le CA Batna, sera le seul club de l’élite à effectuer son stage d’intersaison en terre algérienne, précisément dans la région algéroise sur laquelle le coach Bouarrata semble avoir jeté son dévolu.

Du côté des clubs de la superdivision, quatre clubs ont prévu de faire un saut à la région de Aïn Drahem, entre le 12 et le 27 juillet.

Il s’agit des deux clubs constantinois, le MOC et le CSC, la JSM Skikda et le WR Bentaha. Le Paradou AC, qui ne vise rien d’autre que l’accession est le seul club de la superdivision à poursuivre sa préparation en Italie.

L’équipe séjournera au complexe de Careno, une localité située à une quarantaine de kilomètres de Milan.

Un endroit idéal pour la préparation de l’intersaison, affirment les dirigeants du club.

Le PAC y a déjà séjourné la saison dernière, laissant derrière lui une bonne impression.

D’ailleurs, les responsables du complexe ont accueilli favorablement la demande du stage formulée par la direction du club.

La formation de Bouhellal travaillera d’arrache-pied, en bi-quotidien et même en tri-quotidien pour être au top.

La charge physique et le volume de travail doivent être respectés afin de mettre tous les joueurs dans de bonnes conditions avant leur retour.

Le staff technique veut que l’équipe soit au point avant le début du championnat prévu le 15 août.

Avant d’entrer directement dans des tests technico-tactiques, plusieurs matches amicaux ont été programmés pour pouvoir finaliser et avoir un aperçu sur l’effectif entrant

http://www.latribune-online.com/suplements/sportsup/19972.html