PDA

Voir la version complète : Démantèlement d’un réseau international de trafic de cuivre



kredence
24/07/2009, 12h02
Un grand réseau de trafic international de cuivre vient d’être démantelé, il y a trois jours, par les éléments de la gendarmerie de Tlemcen.

Les faits : le 19 juillet à 5 h du matin, un camion immatriculé dans la wilaya de Tlemcen, transportant en apparence du foin, est intercepté par les éléments de cette brigade au niveau du village de Hammam Boughrara, daïra de Maghnia.

Le contrôle des tuniques vertes a abouti à la découverte de 22 quintaux de cuivre dissimulés sous les aliments du bétail.

Les premiers interrogatoires font apparaître que la marchandise (des fils électriques et des câbles de téléphone, principalement) devaient être convoyée à Ouled Kaddour, bourgade située à quelques encablures de la frontière avec le Maroc.

Une fois enclenchée, l’enquête et après trois perquisitions, déterrera une autre quantité estimée à 60 quintaux cachés dans deux dépôts à Ouled Kaddour.

Un autre dépôt suspect perquisitionné à Sidi Saïd (Tlemcen) Et en tout, c’est, 96 quintaux qui ont été saisis, soit 9, 6 tonnes de cuivre.

Les tentacules de ce trafic se déployaient précisément de Sidi el Bachir, dans la périphérie d’Oran jusqu’au Maroc, en passant par Tlemcen et Maghnia.

Des experts en la matière nous expliquent « C’est un trafic à grande échelle où plusieurs équipes collaborent, à commencer par les voleurs de câbles dans toute l’Oranie, des nettoyeurs de fils, des convoyeurs et les patrons qui négocient et écoulent leurs produits »

Après un stockage dans des hangars à Ouled kaddour, la marchandise est convoyée de nuit à Oujda par le lieu-dit El Djorf.

Notre source, au fait de ce phénomène, précise « Nous savons que le cuivre blanc est transformé à Oujda et façonné pour en faire des produits artisanaux et des ustensiles de cuisine.

Quant au cuivre rouge, il est « pris en charge » par des sociétés écran à Casablanca et exporté en Israël, via les ports de Tanger et de la capitale économique du royaume.

Il sert au trafic de l’or et à la fabrication d’autres produits dérivés »

L’enquête a permis l’arrestation de 7 personnes de nationalité algérienne, lesquelles ont été écrouées par la justice, tandis qu’une autre, qui serait le passeur, selon les aveux des personnes arrêtées, est en fuite.

La valeur marchande des produits saisis est estimée à 6 milliards de centimes…

Par Chahredine Berriah
http://www.elwatan.com/Demantelement-d-un-reseau,132537