PDA

Voir la version complète : Les 60 millions de quintaux en phase d’être atteints



kredence
06/08/2009, 00h36
LES 60 MILLIONS DE QUINTAUX EN PHASE D’ÊTRE ATTEINTS
Céréales : record confirmé !

Dernière ligne droite avant la fin de la campagne de moisson-battage. Le
seuil des 60 millions de quintaux annoncé dernièrement par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural devrait être atteint dans les prochaines semaines.

De nouvelles mesures d’accompagnement des céréaliculteurs entreront en vigueur dès le lancement de la prochaine saison.

Tarek Hafid - Alger (Le Soir) -

Selon les estimations du département de Rachid Benaïssa, la campagne de moissonbattage a atteint un taux d’avancement de 90%.

«Comme annoncé précédemment, cette campagne sera exceptionnelle puisque nous approchons du seuil des 60 millions de quintaux.

Actuellement, la moisson se déroule essentiellement dans les wilayas de l’est du pays, notamment à Batna, Khenchela, El-Tarf, Annaba et Tébessa», a indiqué, hier, Djamel Barchiche, le directeur de la communication au ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Selon lui, les opérations de collecte de céréales se poursuivront au-delà de la campagne de moisson.

«Les coopératives des céréales et des légumes secs continueront de collecter les quantités de céréales que les agriculteurs ont stocké provisoirement à leur niveau.

Nous estimons que l’ensemble des quantités seront dans les silos de l’Etat vers la mi-septembre », note Djamel Barchiche. Mais au-delà de l’aspect exceptionnel de cette campagne (le record de production de l’Algérie date de 1991 avec 45 millions de quintaux), Djamel Barchiche a insisté sur la série de mesures prises pour accompagner la filière céréaliculture.

Rachat de la production, crédits, leasing… Les mesures incitatives se sont étalées durant toute l’année.

D’autres dispositions sont également entrées en vigueur dans le but de préparer la prochaine saison.

«Le ministère de l’Agriculture a décidé de soutenir le prix des engrais et des semence certifiées.

L’objectif de cette démarche est double : nous devons faire en sorte que les céréaliculteurs disposent d’engrais aux meilleurs prix et en quantités suffisantes pour débuter la saison dès le mois d’octobre.

Pour ce qui est des semences, ce dispositif de soutien vise à encourager les agriculteurs à utiliser des graines qui ont subi un contrôle phytosanitaire.

Il s’avère qu’aujourd’hui encore, un nombre important de céréaliculteurs utilisent de la semence de ferme, celle qui est issue de la récolte précédente. Dorénavant, nous devons aller vers une stabilisation de la qualité des céréales produites en Algérie.»

Pour atteindre cet objectif, les céréaliculteurs se verront accompagner vers le choix des espèces et des variétés adaptées à leurs régions respectives.

«Ce programme d’accompagnement, qui débutera dès la saison prochaine, sera essentiellement axé sur la production de blé dur et de blé tendre», souligne le chargé de la communication du ministère de l’Agriculture.

Une série de nouvelles dispositions seront prises prochainement.

Les CCLS seront dotées de tous les équipements nécessaires (tracteurs, semoirs, moissonneuses batteuses) qui seront ensuite mis à la disposition des agriculteurs.

Le département de l’Agriculture envisage également de renforcer les capacités en matière d’irrigation d’appoint.

Cette année, cette technique a permis de prendre en charge 30 000 ha. A l’avenir, l’irrigation d’appoint devrait concerner une superficie plus importante.

«L’ensemble des mécanismes et des mesures de soutien et d’accompagnement des producteurs entre dans le processus de réhabilitation et du développement de la filière céréaliculture.

Au-delà de l’effet d’annonce en matière de production, l’objectif du ministère de l’Agriculture ne consiste pas à battre des records mais à assurer la sécurité alimentaire de l’Algérie», a insisté Djamel Barchiche.
T. H.
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2009/08/05/article.php?sid=86800&cid=2