PDA

Voir la version complète : Ghazaouet: Abdelkader «Secteur» dans un film avec Djamel Debouze



kredence
12/08/2009, 21h24
Par Belbachir Djelloul

Durant tout l'été, à Ghazaouet, on n'a pas une seule fois omis de parler des différentes parutions de Abdelkader Secteur dans la «Comédie Club» de Djamel Debouze. Ses fans, et Dieu seul sait combien il en a dans sa ville mais aussi dans tout l'Ouest, ne tarissent pas d'éloges quant à ce qu'il vient de faire: donner la réplique à Djamel Debouze et présenter des sketchs dans son «Comédie Club».

Abdelkader Secteur, de son vrai nom Abdelkader Arahmane, est revenu en héros dans sa ville natale. Il faut dire qu'il manquait chez lui, mais aussi dans le Grand Bassin de Tlemcen où les spectateurs avaient pris pour habitude de venir l'écouter lors des entractes.

Nous l'avons rencontré au brise-lames, toujours le même sourire qui ne le quitte jamais, en compagnie de Aziz et Fethi, ses amis d'enfance mais aussi sa source d'inspiration, avec Houari Pnawet.

La gloire ne semble pas l'avoir grisé un tant soit peu. Les histoires de «La figue de Barbarie et de la banane», qui a fait le tour du monde, ou de «L'Enterrement» sont toujours d'actualité même si son répertoire s'enrichit d'autres blagues toujours propres.

«C'est Mohammed Hamidi, directeur artistique de Djamel Debouze, qui lui a conseillé de visionner mes CD. Djamel n'en croyait pas ce qu'il voyait et ce qu'il entendait au point où il passait mes CD en boucle durant toute la journée.

C'est alors que Mohammed Hamidi eut pour mission de me trouver et de me proposer un cachet au Comédie Club de Djamel Debouze».

La suite, nous la connaissons puisque Abdelkader Secteur passait sur Internet tous les jours.

Ce sont des moments d'extrême hilarité qu'il arrive à provoquer dans ses partitions sans aucune vulgarité car, comme disent d'aucuns, il a l'humour propre et le verbe facile, lui qui n'a que trop peu usé ses fonds de culotte à l'école.

Aussi, il peut conter pendant des heures sans se mettre en avant, en faisant de l'introspection dans son public, sans se regarder le nombril, surtout en s'oubliant tout simplement, car il est éternel personnage.

C'est sa spontanéité et sa façon de raconter qui poussèrent Djamel Debouze à le montrer à Rachid Bouchareb (auteur de Cartouches Gauloises présenté au Festival de Cannes).

C'est ainsi que Abdelkader Secteur jouera en tant que personnage principal aux côtés de Djamel Debouze dans le prochain film de Rachid Bouchareb

«Le hors-la-loi». Abdelkader Secteur n'attend plus que des formalités d'assurance et de visas longue durée pour intégrer l'équipe de tournage sur différents plateaux à Sétif, Tunis, Paris et peut-être New York.

En tous les cas, en l'espace d'une après-midi au brise-lames, il a remis du baume au coeur à tous ceux qui étaient venus tout simplement pour se baigner. Bonne chance Abkader, comme on le nomme à Ghazaouet.

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5125191