PDA

Voir la version complète : Burqa en France : Fadéla Amara rate sa sortie



kredence
19/08/2009, 01h41
Burqa en France : Fadéla Amara rate sa sortie

Par samir allam , le 18/08/2009

Fadéla Amara, d'origine algérienne, est la secrétaire d'Etat à la ville du gouvernement français.

Cette semaine, elle a fait une sortie inattendue sur le port de la burqa, le voile intégral, en France.

Interrogée par le « Financial Times », elle a estimé que l'interdiction de la burqa en France «permettrait d'éradiquer le « cancer » que représente l'islam radical qui déforme complètement le message de l'islam».

Cette déclaration n'arrange les affaires de personne.

A commencer par la communauté musulmane en France dont est issue Mme Amara.

Une nouvelle fois, cette communauté, déjà fragilisée par de nombreux clichés qui circule à son sujet, va se retrouver au cœur d'une nouvelle polémique au moment où elle se prépare à accueillir le mois sacré du ramadhan.

La sortie de Fadéla Amara est d'autant plus injustifié qu'un récent rapport de direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) affirme que seules 367 femmes, en France, auraient adopté la burqa.

Un nombre insignifiant qui ne justifie ni la polémique que tente de provoquer la secrétaire d'Etat française ni une loi comme le souhaitent certains hommes politiques français.

Les déclarations de Fadéla Amara n'arrange pas également les affaires de son pays et de sa diplomatie.

Dans le monde arabe, la France risque une nouvelle fois d'être perçue comme un pays hostile à l'islam et aux musulmans.

Au moment où Paris est en perte de vitesse dans le monde musulman après l'offensive de charme du président américain Barack Obama, les ministres du gouvernement français devraient choisir des messages plus positifs en direction des musulmans.

Or, après l'incident avec l'Iran, les propos de Fadéla Amara risquent de renforcer ce sentiment d'hostilité de la France à l'égard des musulmans.

Quand elle a été nommée au gouvernement, Fadéla Amara avait pour mission d'aider à trouver des solutions aux problèmes des jeunes issus de l'immigration dans les banlieues françaises.

Ces derniers sont confrontés au chômage et aux discriminations. Mais deux ans après sa nomination, ses résultats dans ce domaine sont inexistants.

La secrétaire d'Etat tente de sauver son bilan par des déclarations imprudentes sur la burqa.

http://www.tsa-algerie.com/Burqa-en-France---Fadela-Amara-rate-sa-sortie_7723.html

Ben
24/08/2009, 16h34
Si seulement on pouvait etre sur que la femme ne subbisse aucune pression pour porter le voile!
Le voile n'est pas toujours percu par la femme comme un moyen de se rapprocher de dieu, mais aussi pour se proteger de l'homme.
Le problème n'est pas le voile, mais le comportement de l'homme vis à vis de la femme......

kredence
24/08/2009, 16h51
De la societe en general,les femmes aussi sont parfois en conflit directe contre d'autres femmes,on peut justement le voir dans le cas de Favela Amara,qui se la joue plus francaise que les francais,une kabyle de service comme on dit.

Beaucoup disent que le pire ennemi de la femme,c'est la femme elle meme.
------------------------------------------------------------------

Si seulement on pouvait etre sur que la femme ne subbisse aucune pression pour porter le voile!
Le voile n'est pas toujours percu par la femme comme un moyen de se rapprocher de dieu, mais aussi pour se proteger de l'homme.
Le problème n'est pas le voile, mais le comportement de l'homme vis à vis de la femme......

Ben
24/08/2009, 17h10
Cette aine de la femme vient de la religion ou de la culture?
Je vais vous rassurer:
J'ai beaucoup voyagé de par le monde et je me suis rendu compte que ce phénomène ne se trouve pas dans les pays Arabes ou Musulmans, mais dans tous les pays en voie de développement ou l'éducation est limitée.
Monsieur, la femme est un etre vivant doué de conscience comme vous et moi. Et pour épanouir une conscience, il lui faut de la liberter. Si on retire à la femme cette liberté, on la prive de sa conscience et on la réduit à l'état sauvage. A ce niveau la, oui la femme est l'ennemi de la femme! Car un homme dénoué de conscience est aussi l'ennemi de l'homme.

kredence
24/08/2009, 17h19
Oui,il faut partir d'un exemple concret,parler du cas general,reste vague.

La liberte et la definition de la liberte differe d'un pays a un autre,meme les pays occidentaux se contredisent tres souvent dans le sens et la pratique de ou des libertes.

Je pense que dans les pays en voie de developpement,il n'y a pas de liberte pour tout le monde,hommes,femmes,donc parler de la liberte de la femme en Algerie,c'est se mentir a soi-meme,si l'homme n'est pas libre comment peut-on liberer la femme ??

C'est bien pour cela,que je me mefie des grands concept qui paraissent impeccable sur papier mais presque toujours impossible a mettre en pratique.

Ben
24/08/2009, 17h31
Donc l'homme d'abord, la femme apres!?
Mais pourquoi? L'homme doit il dominer à tous prix pour au bout avoir la liberté?
Je suis convincue que la ou souffre la femme, tout le monde souffre. La liberté et la joie d'un peuple passe par la joie de la femme.
La femme, c'est la Mère, la Soeur, la Fille, l'Amie et la Femme. Elle fait vivre et pour cela elle a besoin d'amour. Si elle n'a pas d'amour, elle ne fait pas vivre!
Prends le temps de parler avec elle, de les écouter....

kredence
24/08/2009, 17h51
Pour changer le monde,il faut etre realiste,en Algerie,le pouvoir militaire,politique, et financier est aux mains des hommes,il faut le reconnaitre.
Nous n'avons d'autre choix que de traiter avec les hommes sinon l'entreprise est voue a l'echec au depart deja,

La liberte ne se donne pas,elle s'arrache,donc il ne faut pas croire que les gens qui detiennent le pouvoir vont accepter de donner plus de liberte aux hommes et aux femmes qu'ils gouvernent.

Tu es assez idealiste mon frere,je parle de la realite du terrain,tu me parles de tes souhaits,il faut accepter de se sacrifier pour arracher certaines libertes.

Parlons du cas concret de l'Algerie,avant de comparer ou citer d'autres cas,qui sont les memes sinon pires.

De quelles libertes parle-t-on ?

Il faut au moins les citer,pour pourvoir en parler en detail.
-----------------------------------------------------

Donc l'homme d'abord, la femme apres!?
Mais pourquoi? L'homme doit il dominer à tous prix pour au bout avoir la liberté?
Je suis convincue que la ou souffre la femme, tout le monde souffre. La liberté et la joie d'un peuple passe par la joie de la femme.
La femme, c'est la Mère, la Soeur, la Fille, l'Amie et la Femme. Elle fait vivre et pour cela elle a besoin d'amour. Si elle n'a pas d'amour, elle ne fait pas vivre!
Prends le temps de parler avec elle, de les écouter....

frida
24/08/2009, 18h27
Donc l'homme d'abord, la femme apres!?
Mais pourquoi? L'homme doit il dominer à tous prix pour au bout avoir la liberté?
Je suis convincue que la ou souffre la femme, tout le monde souffre. La liberté et la joie d'un peuple passe par la joie de la femme.
La femme, c'est la Mère, la Soeur, la Fille, l'Amie et la Femme. Elle fait vivre et pour cela elle a besoin d'amour. Si elle n'a pas d'amour, elle ne fait pas vivre!
Prends le temps de parler avec elle, de les écouter....

c a la femme elle meme de prendre place ds la societer elle nas pas besoin de lhomme de son indulugenge pour lavoir certe tt le monde y comprie la femme v vivre ds un atmosphere plein de tolerance damour de comprehension mais en doit pas juger lhomme de lechec q subit certaines femmes . lhomme nest ps superieure a la femme c son partenaire ds cette vie ils se complete alors c la femme v avoir une certaine liberte elle doit pensee a jouer son role de mere ,depouse a vouloire donnee naissance a de bon enfants qui jouerons eux aussi un role tres important ds cette vie.

kredence
25/08/2009, 04h40
Personne ne peut prendre la place de la femme dans la societe.
Elle n'a pas besoin peut-etre de son indulgence,mais le pouvoir est aux mains des hommes.

Comment va-t-elle faire pour avoir cette liberte sans l'aide de l'homme ?

Oui,mais comme on peut le voir en Algerie et ailleurs,que la tolerance,la comprehension et l'amour sont difficiles a accepter par les gens du pouvoir.

De nos jours,c'est le pouvoir de l'argent qui determine la vie des gens,determine le degre de tolerance,le degre de comprehension,le degre d'amour,c'est clair.

Ce n'est pas une question de superiorite,c'est beaucoup plus une question d'organisation,d'ordre,de traditions religieuses et coutumieres propres a chaque region du pays.

Par ex la femme Touareg est la plus libre d'Afrique du Nord,parce-que la societe touareg est matriarchal,contrairement aux societes du Nord,basees sur un concept patriarchal
---------------------------------------------------------------------

c a la femme elle meme de prendre place ds la societer elle nas pas besoin de lhomme de son indulugenge pour lavoir certe tt le monde y comprie la femme v vivre ds un atmosphere plein de tolerance damour de comprehension mais en doit pas juger lhomme de lechec q subit certaines femmes . lhomme nest ps superieure a la femme c son partenaire ds cette vie ils se complete alors c la femme v avoir une certaine liberte elle doit pensee a jouer son role de mere ,depouse a vouloire donnee naissance a de bon enfants qui jouerons eux aussi un role tres important ds cette vie.

kredence
25/08/2009, 09h13
Les femmes et le mouvement national Elles étaient déjà au PPA dès 1947

L'ancien secrétaire général de l'Organisation des moudjahidine et officier de l'ALN, Aïssani Amar, dit Amirouche, a rappelé à Bordj Bou-Arréridj que la première organisation féminine en Algérie a été créée en 1947.

Cette organisation, placée sous l'égide du PPA, avait pour objectifs la défense des femmes et surtout la lutte pour l’Indépendance.

Cette structure, appelée Organisation des femmes algériennes (OFA), a eu comme première présidente Mme Chentouf, une avocate.

M. Aïssani, qui intervenait à l'occasion de l'hommage rendu par le bureau de wilaya de l'ONM à deux moudjahidate, a mis en valeur le rôle des femmes qui ont porté la Révolution depuis son déclenchement.


liberte

Ben
25/08/2009, 14h18
Je suis interessé par cette "Organisation des femmes algériennes". J'ai donc tapé ces memes mots sur Yahoo, mais je n'ai rien trouvé, si ce n'est un article de journal sans interet.
Pourriez vous me donner un contact s'il vous plait?
J'aimerai vraiment contribuer à cette cause d'une manière ou d'une autre.

Amicalement,

Ben

kredence
26/08/2009, 04h12
Cher ami,cette organisation n'existe plus,,elle existait en 1947,apres l'independance,elle a ete remplace par l'UNFA,je pense.
---------------------------------------------------------

Je suis interessé par cette "Organisation des femmes algériennes". J'ai donc tapé ces memes mots sur Yahoo, mais je n'ai rien trouvé, si ce n'est un article de journal sans interet.
Pourriez vous me donner un contact s'il vous plait?
J'aimerai vraiment contribuer à cette cause d'une manière ou d'une autre.

Amicalement,

Ben