PDA

Voir la version complète : Gaouaoui : «Il me tient toujours à cœur de rejoindre Nîmes»



kredence
20/08/2009, 07h07
Gaouaoui, que nous avons joint hier, nous a déclaré : «Avant de dire quoi que ce soit, je tiens à faire savoir, que je suis pleinement concentré sur mon travail que ce soit avec l’EN ou avec mon club, l’ASO, dont je défends les couleurs.

Je n’ai pas du tout la tête ailleurs. Cela dit, je ne cracherai certainement pas sur un transfert à Nîmes si mon club accepte l’idée de mon départ en France.

Il est vrai que Medouar avec lequel j’entretiens d’excellentes relations m’a demandé de rester à l’ASO car il n’avait pas une autre solution à la veille de la clôture de la période des transferts, du fait que je m’étais engagé avec lui, à porter les couleurs de l’ASO. Maintenant, je pense que Benhamou fera l’affaire, si je partais à Nîmes.»

«Les dirigeants de Nîmes devront négocier avec Medouar»

A présent, il est clair que les dirigeants de Nîmes devront prendre attache avec la direction de l’ASO, pour lui faire part officiellement de l’intérêt qu’ils me portent car je ne suis plus libre.

Je discuterai incessamment avec Cavalli pour lui faire part de cela. Ce qu’il faut savoir, c’est que je ne ferai rien qui porte préjudice à l’ASO où je ne manque de rien et où tout le monde me respecte.

Je m’y sens bien et si je venais à partir si Medouar m’en donne le feu vert, en cas de négociations fructueuses avec les dirigeants nîmois, je crois que les supporters chélifiens comprendront et ne m’en voudront pas.»
A. M. A.

Saïb : «Je ne m’opposerai pas à son départ»

Par Mohamed-Amine Azzouz

Concernant la volonté de Gaouaoui, d’entamer une carrière professionnelle en France, puisque le club de Ligue 2, Nîmes Olympique, voudrait s’attacher ses services sur conseil de son coach, Cavalli, l’ex-entraîneur de l’EN, qui le connaît fort bien, nous avons jugé utile de prendre attache avec Saïb pour connaître sa position.

Avec sa gentillesse coutumière et sans détour, ce dernier nous a fait part de ce qu’il en pense : «Je ne pourrai jamais m’opposer au départ d’un de mes joueurs à l’étranger, notamment pour aller rejoindre un club professionnel.

Ce n’est certainement pas tous les matins qu’un club professionnel européen vient vous proposer un contrat.

Donc personnellement, en tant qu’entraîneur de l’équipe, je ne suis pas du tout contre le départ de Gaouaoui. Lounès a toujours été quelqu’un d’exemplaire.

Il a réussi jusque-là une brillante carrière qui fait de lui, ces dernières années, le gardien de but numéro 1 de l’EN, et ce n’est certainement pas le fruit du hasard.

Ça serait très intéressant pour lui de vivre à l’orée de ses 32 ans une nouvelle aventure dans sa carrière.»

«Bienvenue à Benhamou»

Par ailleurs, Moussa Saïb a clairement fait savoir que rien ne se fera au détriment des intérêts de l’ASO.

Lorsque nous lui avons fait part de l’option de l’autre portier international, Benhamou, qui est actuellement sans club, et ce, en cas de départ de Gaouaoui à Nîmes, puisqu’un tel cas ne serait possible, que si l’on venait à combiner le départ de l’un avec l’arrivée de l’autre, il nous a déclaré :

«Comme on dit : d’une pierre deux coups.

Ça serait bien pour Gaouaoui de passer dans un club pro, et d’autre part, ça libèrera une place pour Benhamou qui est un très bon gardien de but, qui est malheureusement jusqu’à présent sans club.

Personnellement, je serais, en tant qu’entraîneur, favorable à sa venue à Chlef, si Gaouaoui venait à partir en France.»

«Le dernier mot revient au président»

Pour terminer son intervention par rapport à ce sujet, Saïb affirme : «Je n’ai fait là que donner mon point de vue en ce qui concerne ma position sur un éventuel départ de Gaouaoui à Nîmes et ce que je pense de Benhamou, car le dernier mot revient à Medouar, le président du club.»
A. M. A.

http://www.competition.dz/article.php?art=5993