PDA

Voir la version complète : Manifestation des non-jeûneurs de Ramadan au Maroc



kredence
15/09/2009, 23h35
Le groupe s’apelle MALI مالي؟ (Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles).

Son mot d’ordre : pour protester contre l’ingérence dans la vie privée et pour la liberté de ne pas jeûner ramadan.

Les manifestants munis de leurs sandwichs voulaient casser la croûte en public devant la gare. Attendu que selon eux un Marocain n’est pas forcément musulman.

Une centaine de policiers et de militaires (100 policiers contre 10 sandwichs titre El Mundo) étaient à leur accueil.

Les forces de l’ordre ont procédé à des fouilles automatiques « et quand ils ont vu que nous avions la nourriture dans nos sacs à dos, ils nous ont obligés à retourner à Casablanca sur le prochain train» Explique une manifestante. «Notre objectif était de dire que nous sommes marocains, nous n’observons pas le jeûne, mais nous avons le droit d’exister.

Chaque année il y a des arrestations et des lynchages publics de non-jeûneurs alors que la Constitution marocaine garantit la liberté de culte » explique une autre au quotidien El Mundo.

Sans préjuger de leur cause il faut reconnaître aux quelques personnes qui se sont déplacés une certaine forme de courage.

L’article 222 du Code pénal marocain stipule que tout individu connu pour son appartenance à l’Islam qui rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le Ramadan est passible de un à six mois d’emprisonnement et d’une amende.

http://www.elmundo.es/elmundo/2009/0...252862987.html

MOEZ
16/09/2009, 14h36
Le groupe s’apelle MALI مالي؟ (Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles).

Son mot d’ordre : pour protester contre l’ingérence dans la vie privée et pour la liberté de ne pas jeûner ramadan.

Les manifestants munis de leurs sandwichs voulaient casser la croûte en public devant la gare. Attendu que selon eux un Marocain n’est pas forcément musulman.

Une centaine de policiers et de militaires (100 policiers contre 10 sandwichs titre El Mundo) étaient à leur accueil.

Les forces de l’ordre ont procédé à des fouilles automatiques « et quand ils ont vu que nous avions la nourriture dans nos sacs à dos, ils nous ont obligés à retourner à Casablanca sur le prochain train» Explique une manifestante. «Notre objectif était de dire que nous sommes marocains, nous n’observons pas le jeûne, mais nous avons le droit d’exister.

Chaque année il y a des arrestations et des lynchages publics de non-jeûneurs alors que la Constitution marocaine garantit la liberté de culte » explique une autre au quotidien El Mundo.

Sans préjuger de leur cause il faut reconnaître aux quelques personnes qui se sont déplacés une certaine forme de courage.

L’article 222 du Code pénal marocain stipule que tout individu connu pour son appartenance à l’Islam qui rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le Ramadan est passible de un à six mois d’emprisonnement et d’une amende.

http://www.elmundo.es/elmundo/2009/0...252862987.html

Dans tous les pays il y’a toujours des traîtres, des gens sans scrupule ni honneur, qui tantôt se disent h'lalef tantôt juifs etc....

Il existe parait-il chez nous plus grave : Un groupe ( tendance berbériste ) qui milite pour la Légalisation et l'authentification du mariage avec une personne de même sexe ( surtout les hommes ) !!!

Mafiha walou est une tolérance à l'occidentale !!!
Que Dieu protège notre belle Algérie de l'odeur berberiste et la bénisse .........

///////