PDA

Voir la version complète : Djazagreen : Un label pour des produits agricoles algériens



kredence
18/09/2009, 22h19
Des produits agricoles algériens placés en Europe

Aghilès Rebrab, Ahmed Boumezbeur et Karim Bensalah, parce que c’est d’eux qu’il s’agit, sont Algériens et font partie du Reage (Réseau de Algériens diplômés des grandes écoles et universités françaises). Ils se sont connus grâce à cet espace. Par leurs spécialités, ils ont décidé de promouvoir et placer les produits agricoles “made in Algeria” sur le marché européen sous la marque “Djazagreen”. “Djaza” qui est le diminutif d’Algérie et “green” (vert) pour l’agriculture.

Dans le cadre de discussions du Reage entrepreneur, ils ont largement abordé la question des exportations hors hydrocarbures et le potentiel de l’agriculture en Algérie. La marque “Djazagreen” a déjà été déposée. Dans cette initiative, ils ont associé Georges Helfer, le premier client spécialisé dans le domaine. En France, qui demeure le premier pays à conquérir, ils sont déjà en coopération avec le marché de Marseille, le plus important de l’arrivage des produits du Maghreb. Du côté algérien, sur une base de données, ils rencontrent les agriculteurs et leur proposent leurs services. Pour le moment, une cinquantaine d’agriculteurs sont prêts à l’exportation.

Les principaux produits sont l’abricot, la datte, le melon, le raisin, le poivron et la tomate. Pour la première année, l’objectif est d’exporter vers l’Europe une centaine de containers. Le but est de le faire tout au long de l’année et d’établir un véritable partenariat entre Djazagreen et les agriculteurs. algériens. Dans cette optique, un bureau de Djazagreen va bientôt s’ouvrir sur Alger. Une présence indispensable sur le territoire algérien car la première vocation de Djazagreen, est de “trouver des produits de qualité et de préserver notre image de marque en Europe”.

Pour le vieux continent, un bureau va être installé à Londres avant la fin de l’année. La capitale anglaise a été choisie pour son statut de plaque tournante du marché des fruits et légumes de la Grande-Bretagne et du marché nordaméricain. L’année prochaine, un autre bureau entrera en fonction à Rotterdam (Pays-Bas). Il va desservir toute l’Europe de l’Est. Une fois en place dans le réseau européen, Djazagreen développera sa stratégie. Car l’agriculture algérienne étant bio, il ne suffit que de faire passer les certificats. À long terme, nous comptons développer le commerce équitable.

En Europe, les consommateurs commencent à faire attention aux produits alimentaires qu’ils consomment, surtout pour les fruits et les l égumes. Le b io est t r è s en vogue particulièrement chez les jeunes cadres. Par conséquent, la demande est là. En 2008, la France, selon les chiffres douaniers, a importé 2,8 millions de tonnes de fruits et 1,7 million de tonnes de légumes. En cas de succès, la marque Djazagreen pourrait s’étendre vers le domaine de l’agroalimentaire.

Liberté

jacky
15/01/2010, 12h33
bonjour
vous avez raison sur le fait de relancer les produits made in algerie surtout dans cette gamme
moi j ai l idee de le faire en surgele qui serait un succes nous avons les clients
mais
nous nous faisons tomate sechee et tous legumes surgele avec des clients comme bonduelle sodebo gyma et d autre tu peux m contacter

kredence
15/01/2010, 22h41
Bonjour,merci d'avoir pris le temps de lire cet article que jei trouve interessant pour plusieurs raisons.

Un label algerien,c'est vraiment interessant pour nos produits agricoles,cela manquait terriblement a nos fermiers.

En tout cas,je suis interesse par vos produits,vous pouvez toujours expliquer le procede,le nom des produits et la marque.

Merci encore.
-----------------------------------------------------------------------

bonjour
vous avez raison sur le fait de relancer les produits made in algerie surtout dans cette gamme
moi j ai l idee de le faire en surgele qui serait un succes nous avons les clients
mais
nous nous faisons tomate sechee et tous legumes surgele avec des clients comme bonduelle sodebo gyma et d autre tu peux m contacter

domfleche
27/08/2011, 23h08
bonjour
vous avez raison sur le fait de relancer les produits made in algerie surtout dans cette gamme
moi j ai l idee de le faire en surgele qui serait un succes nous avons les clients
mais
nous nous faisons tomate sechee et tous legumes surgele avec des clients comme bonduelle sodebo gyma et d autre tu peux m contacter

Bonjour
Pouviez vous me dire si la production des tomate séchée est un bon investissement en Algérie pour exporter quant on sait que une tonne vaut environ 250 euros, pour moi sa production doit couter plus chère.
merci.